Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Acné 26. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Acné

Définition

L’acné est une maladie cutanée très fréquente, qui peut survenir vers le milieu et la fin de la puberté. Parfois, les femmes de plus de 40 ans souffrent encore d’acné.


Les troubles de la kératinisation des follicules pileux provoquent des altérations cutanées inflammatoires (comédons, pustules, nodules inflammatoires). Les zones cutanées les plus fréquemment atteintes sont le visage, le dos, les épaules et le décolleté.


En fonction de la gravité, l’acné laisse des cicatrices, qui constituent un problème psycho-social non sous-estimable; ces cicatrices ne guérissent que difficilement par traitement. Les personnes acnéiques devraient être traitées activement et ne pas se contenter du conseil «attendre que ça s’arrange». Dans les cas les plus graves, l’acné doit être prise en charge par un spécialiste.

Causes

L’acné est une maladie en partie génétique. La prédisposition à l’acné est héréditaire. Si les deux parents ont souffert d’acné, la probabilité que l’enfant en soit atteint durant la puberté est supérieure à 50%.


Durant la puberté, la production des hormones sexuelles mâles (androgènes) augmente chez les garçons et chez les filles. Il en résulte une production accrue de sébum et des troubles de la kératinisation des follicules pileux. Le rétrécissement du canal pilo-sébacé entraîne une accumulation du sébum sécrété.

 

 

Les autres causes de l’acné sont:

  • Obésité et/ou hypertrophie du tissu adipeux.
  • Résistance à l’insuline (insensibilité à l’insuline).
  • Hyperandrogénisme (virilisation de la femme).
  • Alimentation: les quelques études relatives à l’acné ne sont pas parvenues à établir de lien de cause à effet entre des produits alimentaires spécifiques et la formation de l’acné (ni même pour les plats gras ou épicés et le chocolat).
  • Des études plus récentes ont démontré que le système immunitaire cutané était également impliqué dans le développement de l’acné.

Troubles (symptômes)

  • Formation de papules, de pustules, de comédons et de nodules, essentiellement sur le visage, mais également sur la poitrine et le dos.
  • Formation de cicatrices
  • Amélioration des symptômes par exposition au soleil.
  • Chez environ un quart des jeunes femmes, on constate une augmentation ou une réduction de l’acné durant le cycle menstruel.

 

Certains formes graves d’acné comme l’acné conglobata peuvent être très inesthétiques et représenter une forte contrainte psycho-sociale.

Examens (diagnostic)

Le degré de gravité de l’acné est déterminé en fonction des différentes lésions acnéiques présentes. Il faut également questionner le patient au sujet d’autres cas d’acné dans la famille.


Par ailleurs, il est essentiel d’observer l’influence de facteurs extérieurs comme l’activité professionnelle ou la prise de médicaments, qui peuvent aggraver l’acné.

Options thérapeutiques

Le traitement vise à réduire les symptômes de l’acné et leur influence sur l’état psycho-social de la personne concernée.


Un traitement anti-acnéique doit être poursuivi durant au moins six semaines avant de changer de traitement ou de l’interrompre.

 

Le traitement de l’acné a pour but de faire guérir les lésions avant que des cicatrices ne se forment. Il consiste à traiter la surproduction de sébum, les troubles de la kératinisation des follicules pileux et l’infection bactérienne.

 

Traitement topique (locale)

  • Début des effets du traitement au plus tôt quatre semaines après le début du traitement.
  • Produits actifs ayant des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires (rétinoïdes, antibiotiques, peroxyde de benzoyle, acide azélaïque).
  • Lors du choix d’un traitement anti-acnéique local, il convient de favoriser une combinaison de plusieurs médicaments afin d’agir simultanément sur divers facteurs responsables de l’acné.

 

Traitement systémique (interne)

  • En cas de traitement topique (local) insuffisant, de contrainte psychique importante ou de suspicion d’une acné grave (lorsqu’elle survient très tôt), un traitement systémique est indiqué. Le choix du principe actif est fonction du degré de gravité de l’acné, du succès des traitements passés et de l’état individuel du patient.
  • Substances actives: antibiotiques et/ou isotrétinoïne; l’isotrétinoïne possède des effets indésirables notables: sécheresse des lèvres, saignements de nez, peau sèche, éventuellement troubles de la fonction hépatique. Les troubles émotionnels pouvant aller jusqu’à un comportement suicidaire n’ont pas encore pu être prouvés à ce jour dans les études cliniques.
  • Chez les femmes, un contraceptif oral, de préférence ne contenant pas le progestatif noréthistérone, peut être indiqué.

Traitement des cicatrices

Les cicatrices compliquent le traitement de l’acné et ne peuvent être traitées activement uniquement lorsque l’acné est maitrisée.

 

Les cicatrices superficielles ou les troubles de la pigmentation peuvent être masqués jusqu’à leur disparition spontanée.


Les exfoliations (abrasions) cutanées par lasers constituent une autre alternative thérapeutique, que de nombreux médecins et patients trouvent efficaces.


A ce jour, trop peu d’études contrôlées ont confirmé l’efficacité de ces méthodes.


Effets indésirables éventuels de ces traitements: infections, nouvelles formations de cicatrices, colorations de la peau.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer