Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Allergie, hypersensibilité 27. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Allergie, hypersensibilité

Définition

L’allergie se définit comme une réaction de défense excessive et non désirée du système immunitaire

L’allergie se définit comme une réaction de défense excessive et non désirée du système immunitaire en réponse à des substances normalement inoffensives (allergènes).

 

Avant que la réaction allergique ne se manifeste, un premier contact avec l’allergène au cours duquel une sensibilisation s’opère, est nécessaire. Le système immunitaire réagit lors d’un second contact avec l’allergène par la production d’anticorps spécifiques, appelés immunoglobulines. Ceux-ci se fixent à des mastocytes, à savoir des globules blancs qui contiennent des réserves de médiateurs ou sont capables de les produire. En cas d’allergie de contact (voir ci-dessous), ce ne sont pas les immunoglobulines qui jouent le rôle de médiateur de la réaction allergique mais d’autres catégories de cellules appelées "cellules killer", qui engendrent des lésions directes des régions concernées.

Causes

Parfois, une allergie existante à une substance déterminée peut provoquer une allergie à une substance apparentée. Par exemple, une allergie au pollen de bouleau peut entraîner une allergie aux noisettes. On parle alors d’allergie croisée.

 

On distingue deux types d’allergies:

 

Allergie immédiate

Lors d’une allergie immédiate, la réaction du système immunitaire survient dans les minutes, voire les heures suivant l’exposition.

 

Allergie retardée ou allergie de contact

Les manifestations surviennent quelques jours plus tard.

 

Exemples d’allergies immédiates:

  • Voies respiratoires: pollen des herbes ou des arbres (rhume des foins), spores de champignons, farine, acariens, poils d’animaux (allergie aux animaux domestiques)
  • Tractus gastro-intestinal: produits alimentaires (blanc d’œuf, fruits, légumes, viandes, poissons) ou médicaments (antibiotiques, analgésiques)
  • Piqûres d’insectes (piqûre d’abeille)

 

Exemples d’allergies retardées ou allergies de contact:

Les allergènes de contact sont généralement des substances qui entrent en contact avec la peau. Quelques exemples : nickel (bijoux, pièces de monnaie), parfums, conservateurs dans les cosmétiques et produits capillaires.

Troubles (symptômes)

Allergies immédiates

  • Gonflements du visage, des lèvres et du cou (crises d’asthme, détresse respiratoire)
  • Crampes abdominales, nausées, diarrhées
  • Ecoulement nasal et réaction cutanée (démangeaisons, brûlures)
  • Chute de tension, dans les cas graves

 

En cas de choc anaphylactique (pâleur, perte de conscience, palpitations), un collapsus circulatoire peut survenir; il s’agit d’une urgence médicale nécessitant un traitement immédiat.

Allergies de contact

En cas d’allergie de contact, les réactions sont le plus souvent locales, se manifestant par des brûlures, des démangeaisons, des rougeurs et des inflammations (eczéma).

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Tests cutanés et examens sanguins
  • Epreuve respiratoire en cas de symptômes respiratoires pour exclure une autre affection comme l’asthme

Options thérapeutiques

Le traitement repose sur les facteurs déclenchants. Eviter ces facteurs suffit déjà souvent à améliorer les symptômes. Cependant, il est fréquent que plusieurs allergènes, en partie inconnus, soient en cause, ce qui complique la situation.

 

Hyposensibilisation

Il s’agit d’une méthode de traitement controversée. Elle consiste à habituer lentement l’organisme aux substances allergènes. Au cours du traitement, de petites doses progressivement augmentées d’allergène sont administrées au patient sur une durée de 2 à 3 ans. Certains médecins la considèrent comme non fiable, chère, potentiellement dangereuse et lourde. En revanche, d’autres ne jurent que par cette méthode.

 

L’hyposensibilisation peut être indiquée dans les cas suivants:

  • En cas d’allergies où le contact avec l’allergène est inévitable (par ex. lorsqu’un changement d’activité professionnelle n’est pas possible)
  • Lorsque l’allergène a clairement pu être identifié
  • Lorsqu’il n’y a qu’un nombre restreint d’allergènes en cause (par ex. allergie guêpes/abeilles)

 

En cas de rhume des foins ou d’asthme, l’hyposensibilisation peut s’avérer dangereuse puisqu’elle peut engendrer des réactions excessives (choc anaphylactique, voir Complications)

 

Conseils

Eviter le contact avec les substances allergènes peut bien souvent contribuer à limiter les manifestations allergiques.

Complications possibles

Dans les cas graves, un choc anaphylactique (détresse respiratoire et collapsus cardiovasculaire) peut survenir. C’est pour cette raison qu’il est conseillé aux personnes présentant certains types d’allergies (aux guêpes ou aux abeilles) de toujours avoir une trousse de secours à disposition.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer