Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Asthme 21. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Asthme

Définition

Asthme: épisodes de difficultés respiratoires d’intensité

L’asthme se caractérise par des épisodes de difficultés respiratoires d’intensité variable pouvant avoir plusieurs causes. Le plus souvent, lorsqu’on parle d’asthme, on fait référence à l’asthme bronchique. Il s’agit d’un rétrécissement des voies aériennes, dû à une hyperréactivité des bronches, pouvant être déclenché par des facteurs internes ou externes.

 

L’asthme cardiaque est dû à une accumulation de liquide au niveau des poumons. Dans de rares cas, on parle d’asthme nasal, qui se définit par une atteinte des sinus nasaux pouvant ensuite conduire à un asthme bronchique.

Causes

Facteurs déclenchants

  • Inflammations des voies respiratoires dues à des virus ou à des bactéries.
  • Asthme allergique déclenché par le pollen, la poussière de maison et les poils d’animaux.
  • Asthme d’effort déclenché par l’exercice physique
  • Autres facteurs comme le froid, la fumée de cigarette, les parfums, la pollution atmosphérique
  • Vapeurs chimiques et certains antalgiques.
  • Facteurs psychiques.

Troubles (symptômes)

  • Dyspnée et détresse respiratoire
  • Sifflements respiratoires (sibilances ou râles lors de l’expiration)
  • Crises de toux nocturnes

 

Situation d’urgence

La peau se colore en bleu et la respiration est saccadée. Le patient est confus, agité et totalement épuisé. Si le patient ne répond plus aux médicaments d’inhalation, il convient de consulter immédiatement un médecin.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Test de fonction respiratoire avant et après l’inhalation de certains médicaments.
  • Débitmètre de pointe pour évaluer l’évolution de la maladie
  • Examens sanguins, tests cutanés et tests de provocation pour confirmer ou exclure une origine allergique (certaines substances inhalées peuvent provoquer une crise d’asthme).

Options thérapeutiques

Le traitement de l’asthme repose sur 3 piliers:

  • Corticoïdes inhalés (en sprays)
  • Médicaments bronchodilatateurs (bêtastimulants)
  • Médicaments à action courte, pouvant également être administrés en cas d’urgence.

 

Corticoïdes inhalés (en sprays)

Grâce à leur action anti-inflammatoire, ces médicaments sont très efficaces contre l’asthme mais leur efficacité n’est pas immédiate. Ils ne sont donc pas indiqués pour le traitement de la crise d’asthme. Ils peuvent être administrés comme traitement de base dans toutes les formes d’asthme, quelle qu’en soit l’intensité.

 

Médicaments bronchodilatateurs (bêtastimulants)

Ces médicaments provoquent une relaxation des muscles lisses des voies respiratoires et ainsi, une dilatation des bronches. Leur effet est immédiat. On distingue les bronchodilatateurs d’action brève et ceux d’action prolongée. Les bronchodilatateurs d’action prolongée sont souvent administrés en association avec les corticoïdes inhalés.

 

Bêtastimulants d’action brève et traitement d’urgence

En raison de leur courte durée d’action, ces médicaments sont surtout administrés lors des crises aiguës, en plus des autres médicaments.

 

Autres médicaments en comprimés

En raison de ses effets indésirables importants, la théophylline est uniquement administrée lorsque les autres médicaments ne fournissent pas un effet thérapeutique suffisant.


Les antileucotriènes inhibent l’inflammation et la réaction allergique. Ils sont prescrits en cas d’asthme sévère, souvent en combinaison avec les corticoïdes inhalés.

Autres mesures thérapeutiques

  • Exercices respiratoires
  • Formation aux techniques d’inhalation

 

En cas d’asthme sévère, les méthodes de médecine alternative ne sont pas recommandées. Certaines méthodes ont fait leurs preuves en association avec un traitement médicamenteux; d’autres, en revanche, ont provoqué des réactions allergiques graves.

Complications possibles

En règle générale, il est possible de bien contrôler les symptômes, à condition de respecter le traitement prescrit et d’appliquer les mesures préventives. Chez l’enfant, l’asthme a tendance à régresser avec la croissance et les symptômes s’atténuent.


Il est essentiel d’éliminer les facteurs de risque comme la fumée de cigarette ou les animaux domestiques en cas d’allergie aux poils d’animaux. L’asthme non traité peut endommager définitivement le cœur et les poumons. Les crises d’asthme sévères peuvent mettre la vie du sujet en danger.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer