Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Autisme 21. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Autisme

Définition

Autisme: un trouble profond du développement de l’enfant
L’autisme est un trouble profond du développement de l’enfant, se manifestant par un isolement par rapport au monde extérieur et par un manque d’intérêt pour les contacts sociaux.
 
Le terme «autisme» vient du grec et se compose des mots «autos» = soi-même et «isme» = l’état. L’autisme décrit donc une forme de repli sur sa vie intérieure.
 
Le problème majeur chez les enfants autistes est leur manque d’intérêt pour la communication. Il est donc très difficile pour beaucoup de parents d’établir un contact avec leur enfant autiste.
 
Selon le degré de gravité, on distingue trois formes d’autisme, les formes les plus répandues étant le syndrome de Kanner et le syndrome d’Asperger.
 
Les garçons sont touchés plus fréquemment que les filles. L’autisme se manifeste généralement avant la troisième année de vie.

Causes

Selon les connaissances actuelles de la maladie, différents facteurs jouent un rôle dans la survenue de l’autisme.
 
Parmi ces facteurs, on compte une prédisposition génétique, un trouble métabolique au niveau du cerveau et un trouble de la fonction cérébrale ; la survenue de la rubéole au cours de la grossesse pourrait également favoriser la survenue de l’autisme.

 

Il est toutefois certain que l’autisme n’est engendré ni par des erreurs éducatives ni par des conflits familiaux.

Troubles (symptômes)

L’autisme se manifeste par des troubles comportementaux classés en trois catégories:

 

  • Restriction de la communication, aussi bien au niveau de la parole qu’à d’autres niveaux: les autistes ne parviennent que très rarement à entrer en contact avec d’autres personnes, soit par le regard soit par le sourire. Ils rejettent souvent les tentatives d’approche venant de l’extérieur: par exemple, les enfants autistes s’opposent souvent lorsque quelqu’un veut les prendre dans les bras. Des particularités du langage s’observent fréquemment lorsque des personnes autistes parlent: intonations inhabituelles, changement de la mélodie vocale, du débit ou du ton. Souvent, les sujets répètent des mots ou des phrases ou inventent certains mots.
  • Manque d’intérêt pour le contact avec d’autres personnes: souvent, les sujets autistes ignorent leur entourage et les sentiments des autres. Par exemple, un enfant autiste ne réagira pas au chagrin de sa mère ou ne voudra pas exprimer sa propre tristesse. Autre exemple: lorsque quelqu’un fait signe de la main pour dire au revoir, l’autiste ne répondra pas à ce geste. Les relations à autrui se construisent très difficilement; un enfant autiste va donc très rarement intégrer d’autres enfants dans ses jeux.
  • Centres d’intérêt et activités limités: de nombreux enfants autistes ne supportent pas les irritations visuelles et auditives. Ils ne sont pas en mesure de comprendre le monde «normal» et de communiquer, ce qui favorise le repli sur leur «propre monde». Les autistes s’efforcent de conserver une certaine régularité dans ce qu’ils font et dans leur environnement. Ils sont souvent irrités en cas de changement (déplacement de meubles, modification des habitudes). Certains mouvements du corps sont répétés de façon récurrente, notamment des gestes avec les mains. Dans l’ensemble, les centres d’intérêts des sujets sont très restreints mais certaines choses les captivent tout particulièrement (souvent des objets mécaniques comme la machine à laver).

Examens (diagnostic)

En premier lieu, il s’agit de déceler la nature et l’ampleur des problèmes que présente l’enfant. Pour ce faire, il faut d’une part interroger les parents au sujet de troubles comportementaux de l’enfant et d’autre part, observer l’enfant dans différentes situations de jeu.
 
Des questionnaires standardisés et des échelles d’observation ont été conçus afin de déceler les symptômes de l’autisme via un interrogatoire ciblé.

Options thérapeutiques

L’objectif premier du traitement est d’améliorer et de développer les capacités communicatives et sociales de l’enfant.
 
Dans ce contexte, il convient d’instaurer le plus rapidement possible, une thérapie comportementale spécifique à l’autisme. Cette thérapie consiste à cerner exactement les déficits de l’enfant et à les améliorer par des exercices ciblés. Il est primordial que les parents et les accompagnants soient intégrés à la thérapie pour pouvoir poursuivre ces exercices à la maison. En cas de troubles de la parole, des exercices d’élocution ou de prise de contact seront effectués.
 
D’autres formes thérapeutiques, comme la thérapie par la musique, par le mouvement ou avec les animaux peuvent être utiles dans certains cas.

Évolution

L’autisme est une maladie chronique. Certes, ses manifestations s’atténuent souvent à l’âge adulte, mais une normalisation complète est improbable. Dans certains cas, les sujets peuvent mener une vie relativement normale. Les autistes restent souvent très isolés et nécessitent donc une grande tolérance de la part de leur entourage.  
 
Lorsque d’autres problèmes psychiques surviennent, une prise en charge des sujets autistes dans des institutions compétentes est également nécessaire à l’âge adulte.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer