Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Binge Eating Disorder (BED) 28. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Binge Eating Disorder (BED)

Définition

Binge Eating Disorder: Perte de contrôle du comportement alimentaire

Le «binge eating»est aussi appelé «yperphagie compulsionnelle». Bien que ce trouble alimentaire ait déjà été décrit dans les années 50, il n’a fait l’objet d’une attention systématique que depuis quelques années.

 

Le «binge eating» se caractérise par des épisodes d’hyperphagie compulsionnelle avec ingestion, dans un laps de temps limité, de quantités importantes de nourriture sans comportement de compensation pour empêcher la prise de poids. Cette dernière caractéristique distingue le «binge eating» de la boulimie. Une autre caractéristique est le sentiment de perte de contrôle sur la nourriture. Les épisodes d’hyperphagie surviennent lorsque le sujet se trouve seul. La conséquence de ces attaques d’hyperphagie est une prise de poids plus ou moins importante.

 

De nombreux sujets obèses souffrent de ce trouble du comportement alimentaire, qui est souvent associé à d’autres troubles psychiques.

Causes

Divers évènements déclencheurs

Les causes de la boulimie ne sont pas encore élucidées, mais plusieurs facteurs semblent être impliqués dans le développement de la maladie, notamment:

  • Prédisposition biologique au surpoids et/ou à des troubles de l’humeur.
  • Suivie de régimes diététiques avec restriction alimentaire. Par rapport aux obèses qui n’en souffrent pas, les obèses atteints de «binge eating» ont un poids plus élevé; avec le temps, leur comportement alimentaire devient de plus en plus chaotique.
  • Manque de confiance en soi et sentiment d’insatisfaction envers son propre corps.
  • Des tendances à la mode, l’obsession d’être mince et la surabondance d’aliments disponibles jouent un rôle dans la genèse de la maladie.

 

Fréquence

2% de la population souffrent de «binge eating». Ce trouble alimentaire se rencontre chez 20-40% des sujets qui sont en traitement pour surcharge pondérale. La probabilité de souffrir d’un «binge eating» augmente avec l’indice de masse corporelle (IMC). Les femmes en sont plus souvent touchées que les hommes (rapport 3:2).

Examens (diagnostic)

  • Episodes réguliers d’hyperphagie compulsionnelle avec les caractéristiques suivantes: 
    1. Ingestion, dans un laps de temps limité, d’une quantité de nourriture bien plus importante que ce que mangerait la plupart des gens durant la même période.
    2. Elle s’accompagne d’un sentiment de perte de contrôle sur la nourriture. Le sujet a le sentiment de ne plus pouvoir s’arrêter de manger et ne peut plus contrôler ce qu’il mange et dans quelles quantités.
  • Les crises de boulimie sont associées à au moins 3 des caractéristiques suivantes :
    1. Manger bien plus vite que d’habitude
    2. Manger jusqu’à une satiété incomfortable
    3. Manger en grandes quantités sans avoir faim
    4. Manger en cachette parce que l’on se sent gêné de la quantité de nourriture ingurgitée, et
    5. se dégoûter, se sentir dépressif ou coupable après l’hyperphagie
  • Psychisme: le sujet est désespéré suite à ces épisodes d’hyperphagie
  • Fréquence des épisodes de boulimie : les crises de boulimie se répètent en moyenne 2 fois par semaine pendant 6 mois.
  • Comportement de compensation : le sujet ne prend aucune mesure après l’épisode d’hyperphagie (ex. sport, jeûne, laxatifs). Les épisodes d’hyperphagie ne surviennent pas au décours d’une anorexie ou d’une boulimie.

Options thérapeutiques

A ce jour, il existe de nombreuses modalités thérapeutiques et possibilités d’aide. L’objectif du traitement est d’influencer à la fois le comportement alimentaire et les problèmes sous-jacents. Le processus de guérison dure généralement des années.


Important à savoir: plus le début du traitement est précoce, meilleures sont les chances de guérison.

Complications possibles

Le «binge eating» s’accompagne de surcharge pondérale et d’obésite avec leurs conséquences néfastes sur la santé.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer