Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Borréliose de Lyme, maladie de Lyme 27. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Borréliose de Lyme, maladie de Lyme

Définition

Borréliose de Lyme: maladie infectieuse par morsure de tiques
La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse, qui est provoquée par une bactérie de forme hélicoïdale portant le nom de Borrelia burgdorferi. La maladie a été décrite pour la première fois en 1975 à Lyme (USA). L’infection est pratiquement toujours transmise par morsure de tiques et constitue la maladie la plus fréquente transmise par les tiques dans nos régions.

Causes

A notre latitude, la transmission de l’agent pathogène s’effectue par la morsure de la tique Ixodes ricinus. Les petits rongeurs et les oiseaux sont considérés comme les réservoirs de première ligne.

La borréliose de Lyme est présente à l’échelle mondiale (Amérique du Nord, Europe et Asie). En Suisse, environ 5-30 % des tiques sont infectées à Borrelia. Les agents pathogènes ne sont pas systématiquement transmis à chaque morsure mais seuls dans 2 morsures sur 100, en fonction de la durée du contact. Ainsi, on estime que 3 000 sujets sont touchés par la borréliose de Lyme par an.

La transmission des borrelia s’effectue environ 12 à 24 heures après la morsure de tique. Si la tique est découverte durant cette période et correctement éliminée, l’infection par borrelia est peu probable.

Troubles (symptômes)

La maladie se caractérise par des manifestations très variées et peut être considérée comme une maladie multisystémique. En plus de la peau, le système nerveux, l’appareil locomoteur et le coeur peuvent également être touchés. On distingue trois stades de la maladie:
La période entre la contamination et l’apparition des symptômes est très variable. Elle s’étend de quelques jours à plusieurs semaines pour le stade I, de quelques semaines à plusieurs mois pour le stade II et de quelques mois à plusieurs années pour le stade III.

  • Stade I: des érythèmes migrants ou des rougeurs qui se déplacent constituent le premier signe de la maladie dans environ 30% des cas. Une rougeur survient après quelques jours au point de morsure ; la rougeur s’étend ensuite et prend la forme d’un anneau. Des symptômes grippaux peuvent survenir simultanément. La guérison s’effectue la plupart du temps d’elle-même en quelques jours voire semaines. Un traitement par antibiotiques est indiqué pour prévenir la propagation de l’agent pathogène à d’autres organes.
  • Stade II: Pour ce stade de la maladie, qui se déclare des semaines voire des mois après la morsure de tique, différents organes peuvent être impliqués chez certaines personnes. Parmi ces organes, on compte les articulations (surtout le genou), le système nerveux (méninges, cerveau, nerfs faciaux), la peau (gonflements) et rarement, le coeur (troubles du rythme cardiaque).
  • Stade III: Si les maladies décrites ne sont pas détectées et traitées par antibiotiques à temps, il peut en résulter des lésions chroniques, comme l’arthrite, une atrophie cutanée

 

Les personnes atteintes de la borréliose de Lyme ne sont pas contagieuses.

Examens (diagnostic)

  • Le diagnostic de la borréliose peut s’avérer très difficile et il repose essentiellement sur le tableau clinique.
  • Identification d’anticorps spécifiques, culture de borrelia à partir des prélèvements effectués sur le patient.

Options thérapeutiques

En général, c’est au stade précoce que le traitement, qui consiste à administrer un antibiotique est le plus efficace. Cependant, une administration d’antibiotique à titre de prévention suite à une morsure de tique n’est pas recommandée.

Mesures préventives

  • En cas de séjours en plein air et contacts avec des plantes proches du sol (herbe haute, fougères, broussailles), il est recommandé de porter des vêtements qui couvrent un maximum de peau (pantalons, manches longues et chaussures fermées). Les tiques peuvent plus facilement être repérées sur des vêtements clairs.
  • L’application de produits de protection (répulsifs) sur la peau et les vêtements n’est efficace que sous certaines conditions. Leur action cesse généralement au bout d’environ deux heures.
  • Après de longues promenades, il convient d’examiner minutieusement tout le corps et les vêtements pour détecter d’éventuelles tiques. Les tiques préfèrent les parties de la peau chaudes, humides et fines comme les creux poplités, la partie intérieure de la cuisse, l‘aine, le cou, la nuque ou les aisselles. Particulièrement chez les enfants, les tiques peuvent s’installer à la racine des cheveux.
  • A ce jour, aucun vaccin n’est disponible en Europe.
  • Une prise prophylactique d’antibiotiques n’est pas recommandée après une morsure de tique.
  • Une première infection par borrélie n’assure aucune immunité et ne protège pas contre une infection ultérieure.

 

Enlever correctement les tiques

  • En cas de présence d’une tique sur la peau, il convient de la retirer le plus rapidement possible en la saisissant au moyen d’une pincette et en tirant jusqu’à ce qu’elle sorte.
  • Il est déconseillé d’effectuer des manipulations supplémentaires comme tourner la tique, appliquer de l’huile…
  • Il ne faut pas écraser le corps de la tique.
  • Après avoir extrait la tique, il est recommandé de se désinfecter les mains ainsi que le point de morsure.
  • Les pièces buccales persistant dans la peau seront rejetées au bout de quelques jours. Si ce n’est pas le cas ou si le point de morsure s’infecte, il est nécessaire de consulter un médecin.
  • La tique extraite ne devrait pas être jetée, tout particulièrement en cas de suspicion d’infection. Si nécessaire, le médecin pourra faire analyser la tique. Après l’extraction, la tique pourra également fournir des renseignements sur l’agent pathogène.

 

Quand consulter un médecin

  • Lorsqu’une voire plusieurs rougeurs grossissantes prenant la forme d’un anneau apparaissent.
  • Lorsque des symptômes grippaux avec maux de tête et douleurs articulaires ou troubles nerveux surviennent 2-3 semaines après la morsure de tique.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer