Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) 27. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Définition

Bronchopneumopathie chronique obstructive ou ''poumon du fumeur''

La bronchopneumopathie chronique obstructive ou « poumon du fumeur » désigne une maladie respiratoire chronique se traduisant par une obstruction bronchique en général irréversible. La BPCO regroupe la bronchite chronique obstructive et l’emphysème pulmonaire.

Causes

Le tabagisme constitue le principal facteur de risque. En effet, en cas de tabagisme, les cellules ciliées sont détruites. Il se produit alors une rétention de mucus qui favorise l’accumulation de germes et l’apparition d’inflammations (bronchites).

Les inflammations à répétition entraînent un épaississement des parois bronchiques. En outre, des contractions des muscles des bronches peuvent encore accentuer le rétrécissement des voies respiratoires. Ce rétrécissement et l’obstruction engendrée par l’accumulation de mucus donnent lieu à une dilatation et finalement, à une destruction des alvéoles pulmonaires (emphysème pulmonaire).

Troubles (symptômes)

  • Toux de plus en plus fréquente et de plus en plus forte avec expectorations, surtout la journée
  • Dyspnée, surtout en cas d’effort physique
  • Intolérance à l’effort
    Pneumonies fréquentes
  • L’évolution des symptômes peut entraîner une forte limitation de la performance physique. A des stades plus avancés de la maladie, des aggravations soudaines, souvent provoquées par des infections supplémentaires, sont susceptibles de mettre la vie du patient en danger.

 

Stades de la BPCO

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a proposé trois stades de classification de la bronchopneumopathie chronique obstructive, dont la bronchite chronique est considérée comme un stade précoce: 
Stade 1: bronchite chronique avec symptômes persistants
Stade 2: identique au stade 1 + limitation de la performance physique
Stade 3: identique au stade 2 + troubles des échanges gazeux

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Examen physique avec épreuve fonctionnelle pulmonaire (spirométrie)
  • Tests allergiques pour exclure un éventuel asthme bronchique supplémentaire
  • Analyses sanguines
  • Radiographie pulmonaire ou tomodensitométrie

Options thérapeutiques

Lobjectif du traitement est de limiter lévolution de la maladie et daméliorer la qualité de vie des patients

  • Arrêt total du tabagisme
  • Boire abondamment, ce qui facilite lexpectoration
  • Eviter les séjours dans des pièces enfumées et le contact avec des substances toxiques; un changement de lieu de travail ou un déménagement pourraient savérer utiles.
  • Une activité physique régulière, après examen médical et sur recommandation du médecin, améliore lutilisation de loxygène.

Mesures médicamenteuses

  • Bronchodilatateurs: médicaments dilatant les bronches pouvant avoir une durée daction courte ou longue.
  • Médicaments à base de cortisone: anti-inflammatoires, en comprimés ou en spray.
  • Mucolytiques: médicaments qui fluidifient les glaires
  • En cas dinfection bactérienne, les antibiotiques sont indiqués.
  • Prophylaxie des infections: vaccination contre la grippe, éventuellement vaccination contre le pneumocoque (contre les pneumonies)

Physiothérapie

  • Les massages par tapotement favorisent lexpectoration
  • Ladministration doxygène est indiquée, en cas daggravation aiguë et à des stades avancés de la maladie avec des taux faibles doxygène dans le sang.

La rééducation, qui peut seffectuer à domicile ou en milieu hospitalier, comporte des exercices dendurance, des exercices musculaires, des exercices respiratoires, de la physiothérapie (comme les massages favorisant lexpectoration), de lergothérapie, léducation des patients et des conseils nutritionnels. Un encadrement psychosocial permet souvent daméliorer la qualité de vie et la performance physique. Une diminution de la consommation de médicaments et une réduction de la fréquence et de la durée des hospitalisations ont aussi été notées.

Complications possibles

Un arrêt total du tabagisme permet de prévenir une aggravation de la maladie. Un emphysème pulmonaire existant est irréversible.


Les infections bactériennes et les pneumonies sont les complications les plus fréquentes : la fonction respiratoire s’aggrave de plus en plus. Le patient doit éventuellement être hospitalisé pour être traité par antibiotiques et inhalations.

 

A la longue, une pneumopathie chronique a des répercussions défavorables sur la fonction cardiaque. Avec le temps, la pression des vaisseaux pulmonaires augmente, provoquant une hypertension pulmonaire, ce qui constitue une surcharge pour le ventricule droit. Il en résulte un affaiblissement de la performance cardiaque avec apparition de manifestations cliniques d’insuffisance cardiaque.

 

Le tabagisme chronique produit des calcifications des parois vasculaires, appelées artériosclérose ; les vaisseaux coronaires sont également touchés, ce qui peut engendrer une maladie coronarienne.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer