Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Calculs vésicaux 21. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Calculs vésicaux

Définition

Calculs vésicaux: calculs urinaires localisés dans la vessie

Les calculs vésicaux sont des calculs urinaires localisés dans la vessie.


Les calculs urinaires peuvent se former dans les reins, l'uretère ou la vessie.


Les calculs vésicaux peuvent engendrer des douleurs à la miction ou faire l'objet d'une découverte fortuite lors d'un examen à ultrasons.


On distingue les calculs vésicaux primaires et les calculs vésicaux secondaires. Les calculs primaires résultent d'une maladie des voies excréto-urinaires (vessie, prostate, urètre) comme une hypertrophie de la prostate ou un rétrécissement de l'urètre.

Causes

Calculs vésicaux primaires

Ils se forment en cas d'obstacles à l'écoulement de l'urine au niveau de la vessie, par ex. en raison de:

  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Rétrécissement de l'urètre
  • Troubles de la vidange de la vessie, par ex. suite à un traumatisme de la moelle épinière.

Dans ces cas, les inflammations concomitantes sont fréquentes et favorisent elles aussi la formation de calculs urinaires.

 

Calculs vésicaux secondaires

Les calculs vésicaux secondaires se forment dans le haut appareil urinaire (reins, uretère). Ils atteignent la vessie spontanément ou en raison de certains mouvements et s'y logent.

 

Les facteurs de risque suivants peuvent favoriser la formation de calculs vésicaux:

  • Formation de calculs ou de cristaux en raison d'une sonde vésicale
  • Corps étranger dans la vessie; lors de certaines pratiques sexuelles, des calculs vésicaux peuvent se former autour des corps étrangers introduits dans l'organisme.
  • Néphrites
  • Goutte
  • Diabète sucré
  • Aliments à forte teneur en acide oxalique ou en purines (dont le produit de décomposition est l'acide urique); ces composants sont également à l'origine de calculs biliaires.
  • Apport insuffisant en liquide
  • Manque d'activité physique

Troubles (symptômes)

  • Jet d'urine interrompu lors de la miction
  • Besoin impérieux d'uriner avec faibles quantités d'urine éliminée
  • Sensation de présence d'un corps étranger
  • Douleurs, généralement à la fin de la miction; chez les hommes, la douleur peut irradier jusqu'à l'extrémité du pénis.
  • Sang dans les urines, parfois visible à l'œil nu

Examens (diagnostic)

Les petits calculs vésicaux peuvent être enlevés durant la cystoscopie. Les calculs de taille plus importante doivent être extirpés sous anesthésie. Parfois, leur taille doit d'abord être réduite au moyen de sondes à ultrasons et les calculs seront enlevés par la suite.

 

Autres possibilités chirurgicales

  • Traitement par ondes de choc: permet de détruire les calculs vésicaux.
  • Les grands calculs doivent faire l'objet d'une intervention ouverte (incision) pour être éliminés.

 

Médicaments

  • Spasmolytiques et antalgiques
  • L'utilisation de verge d'or est recommandée: elle permet de prévenir la formation de nouveaux calculs vésicaux
  • Antibiotiques contre les infections des voies urinaires

 

Pour les calculs vésicaux secondaires, il est indispensable de supprimer les calculs vésicaux présents dans le haut appareil urinaire (reins, uretère).


En cas d'obstruction des voies urinaires, les maladies sous-jacentes doivent être traitées (traitement de l'hypertrophie de la prostate).


Les calculs vésicaux qui obstruent l'urètre peuvent généralement être éliminés sous anesthésie locale au moyen d'une endoscopie urétrale.

Options thérapeutiques

Les petits calculs vésicaux peuvent être enlevés durant la cystoscopie. Les calculs de taille plus importante doivent être extirpés sous anesthésie. Parfois, leur taille doit d'abord être réduite au moyen de sondes à ultrasons et les calculs seront enlevés par la suite.

 

Autres possibilités chirurgicales

  • Traitement par ondes de choc : permet de détruire les calculs vésicaux.
  • Les grands calculs doivent faire l'objet d'une intervention ouverte (incision) pour être éliminés.

 

Médicaments

  • Spasmolytiques et antalgiques
  • L'utilisation de verge d'or est recommandée : elle permet de prévenir la formation de nouveaux calculs vésicaux
  • Antibiotiques contre les infections des voies urinaires

 

Pour les calculs vésicaux secondaires, il est indispensable de supprimer les calculs vésicaux présents dans le haut appareil urinaire (reins, uretère).


En cas d'obstruction des voies urinaires, les maladies sous-jacentes doivent être traitées (traitement de l'hypertrophie de la prostate).


Les calculs vésicaux qui obstruent l'urètre peuvent généralement être éliminés sous anesthésie locale au moyen d'une endoscopie urétrale.

Complications possibles

Même après un traitement efficace, des calculs vésicaux peuvent à nouveau se former.

Mesures préventives

Modification des habitudes alimentaires: réduction de la consommation d'aliments à forte teneur en purines et en acide oxalique.


Aliments riches en purines:

  • Abats (foie, reins)
  • Fruits de mer
  • Peau de la volaille, du porc et du poisson
  • Lentilles, pois, haricots

Aliments riches en acide oxalique:

  • Rhubarbe
  • Epinard
  • Céleri
  • Bette
  • Chou vert
  • Chocolat, cacao
  • Carottes

 

Mesures supplémentaires: augmentation de la consommation de liquide, c'est-à-dire boire au moins 2-3 litres par jour, activité physique régulière.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer