Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cancer cutané malin, mélanome 18. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cancer cutané malin, mélanome

Définition

Cancer malin de la peau (mélanome)

Il s’agit d’un cancer de la peau particulièrement malin dont les couleurs dominantes sont le noir et le brun. Comparé à d’autres types de cancers cutanés, il s’étend relativement tôt à d’autres organes par des métastases.

 

Le nombre de personnes atteintes d’un mélanome ne cesse d’augmenter ces dernières années. Selon l'office fédéral de la statistique (2014), chaque année, environ 2'400 personnes contractent un mélanome, alors que 300 personnes en meurent. Une des causes principales des cancers de la peau est le rayonnement ultraviolet.

 

Le mélanome peut survenir sous différentes formes à n’importe quel endroit de la peau (pas uniquement les zones exposées au soleil), de la muqueuse ou de la choroïde.

Causes

Plusieurs facteurs contribuent au risque de contracter un mélanome.

 

Une protection solaire annuelle est recommandée. Voir Mesures préventives.

 

Les personnes présentant les critères cités ci-dessous devraient s’auto-inspecter et consulter régulièrement un médecin:

  • plus de 100 tâches pigmentées sur le corps
  • des tâches pigmentées de forme ou de couleur irrégulière ainsi qu’une évolution/une modification des tâches
  • lors d’une affection cancéreuse antérieure de la peau ou les personnes dont un parent, un frère, une sœur ou un enfant est atteint d’un mélanome
  • lors de la prise de certains médicaments (immunosuppresseurs)

Troubles (symptômes)

Les manifestations du mélanome peuvent être très différentes. De manière générale, on distingue deux formes:
La forme qui se propage principalement en surface.
La forme nodulaire qui a une croissance majoritairement verticale.

 

Le mélanome se développe selon les étapes suivantes:

Tout d’abord, une petite tache noire-brunâtre se forme. Sa taille augmente. Sa surface change d’aspect; elle devient noire-rougeâtre. A un stade plus avancé, la surface de cette tache pourra paraître irrégulière ou bossue. Son contour est souvent flou et effrangé. En cas de blessure, le mélanome peut éventuellement saigner légèrement.

 

La règle ABCDE est d’une grande utilité pour faire la différence entre une tache normale et un mélanome:

  • A - Asymétrie: une tâche parfaitement ronde est rarement maligne.
  • B - Bordure: un contour flou et effrangé est suspect.
  • C - Coloration: plusieurs nuances présentes au même moment sont suspectes.
  • D - Diamètre: toute tache supérieure à 0,5 centimètre ou toute tache dont la taille augmente est suspecte.
  • E - Evolution progressive: la tache a-t-elle une surface bosselée?

Si quatre des cinq points précités sont présents, il est vraisemblable qu’il s’agisse d’un mélanome. Par mesure de sécurité, cette tache devrait toujours être réséquée par chirurgie.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Examen et évaluation par un spécialiste (dermatologue)
  • Prélèvement d’échantillons tissulaires (biopsie)

Options thérapeutiques

Un examen par ultrasons permettra de déterminer la profondeur du mélanome pour ensuite pouvoir décider du traitement à adopter.

La tumeur suspecte doit être réséquée avec une marge d’au moins 1 cm de tissu sain autour de la tumeur. La tumeur enlevée fera ensuite l’objet d’un examen histologique.

Les tumeurs isolées peu profondes, qui n’ont pas développé de métastases ne nécessitent aucun traitement spécifique après leur résection. Par contre, des visites de contrôles régulières pendant au moins dix ans seront indispensables.

En fonction de l’état et de la profondeur des tumeurs plus importantes, il sera également nécessaire d’enlever le ganglion lymphatique avoisinant.

Si des métastases sont déjà présentes, il sera nécessaire de recourir à la chimiothérapie, à l’immunothérapie ou à un traitement par irradiation.

Complications possibles

Un diagnostic et un traitement précoces ont des répercutions positives sur la guérison. Le taux de survie dépend de la taille et de la profondeur de la tumeur. Le pronostic est mauvais lorsque des métastases ont gagné des organes internes comme le foie, les poumons, le cerveau…

Les mélanomes situés au niveau des extrémités disposent d’un meilleur pronostic que ceux situés dans la région du tronc ou de la tête.

Mesures préventives

Une protection solaire annuelle est recommandée. De novembre à février, se protéger du soleil n’est que rarement nécessaire sur le plateau suisse. Cependant, lors de neige et de séjour en montagne, une protection solaire est une nécessité absolue.
 
Mars, avril, septembre et octobre: une protection solaire est nécessaire malgré la fraîcheur de la saison, il est par ailleurs recommander d’éviter le soleil de midi entre 11 et 15 heures.
 
Mai à août: une protection solaire constante s’impose en raison du fort rayonnement solaire.
 
Qu’entend-t-on sous protection solaire: crème solaire, chapeau, habits, lunettes de soleil, ombre.

 

Plus

  • Eviter les bains de soleil et les coups de soleil (particulièrement chez les enfants en bas âge et les adolescents).
  • Protéger la peau au moyen de vêtements, chapeaux et crèmes solaires appropriés.
  • Consulter régulièrement un médecin en cas de présence de grains de beauté.
  • Surveiller l’aspect des grains de beauté pour voir s’il ne change pas.
  • Contrôles réguliers en cas de prédisposition familiale.


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer