Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cancer de la vésicule biliaire 18. Janvier 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cancer de la vésicule biliaire

Définition

Cancer de la vésicule biliaire: les symptômes de la maladie ne se manifestent qu’à un stade avancé
Le cancer de la vésicule biliaire  (carcinome de la vésicule biliaire) est une tumeur maligne rare de la vésicule biliaire. Il se déclare généralement après 60 ans et touche plus les femmes que les hommes. Étant donné qu’en cas de cancer de la vésicule biliaire, les symptômes de la maladie ne se manifestent qu’à un stade avancé, celui-ci reste souvent longtemps latent ou bien est découvert par hasard au cours de l’ablation de la vésicule biliaire réalisée en raison d’une lithiase biliaire. Le cancer de la vésicule biliaire présente globalement des perspectives de guérison relativement médiocres, car il est souvent découvert lorsque des foyers secondaires (métastases) sont déjà présents dans d’autres organes. Seul env. 5 % des personnes atteintes vivent plus de 5 ans après leur diagnostic.

Causes

Les causes de l’apparition d’un cancer de la vésicule biliaire ne sont pas connues avec précision. On connait en revanche quelques facteurs qui augmentent le risque de développer ce cancer:

  • Polypes bénins de la vésicule biliaire, pouvant dégénérer
  • Présence de lithiase biliaire depuis des années, associée à des inflammations de la vésicule biliaire
  • Vésicule porcelaine: des inflammations récurrentes de la vésicule biliaire entraînent la calcification complète de sa paroi interne. Une vésicule porcelaine est généralement extirpée à titre préventif car elle est considérée comme un stade précancéreux
  • Parasites dans les voies biliaires (salmonelles, douves du foie)
  • Tabagisme
  • Surpoids

Troubles (symptômes)

Le cancer de la vésicule biliaire ne se manifeste qu’à un stade avancé; il est donc découvert très tard. Bien souvent, lors du diagnostic, le cancer a déjà engendré des foyers secondaires (métastases) au niveau de l’abdomen, avant tout au niveau du foie. Une guérison n’est alors plus possible.

 

Symptômes possibles en cas de cancer de la vésicule biliaire:

  • Premiers symptômes non spécifiques pouvant également se manifester dans d’autres maladies de l’appareil digestif: perte d’appétit persistante, faiblesse, nausées, vomissements, diarrhée
  • Sensation persistante de pression dans la partie supérieure de l‘abdomen
  • Par la suite, jaunisse (ictère) sans douleurs: rétention de la bile dans le foie et ainsi également dans le sang. Coloration jaunâtre des conjonctives et de la peau avec prurit sévère. Les selles deviennent claires et les urines brun foncé
  • Symptômes généraux d’une maladie cancéreuse: perte de poids significative en quelques mois, sueurs nocturnes, fièvre d’origine indéterminée
  • Dans certains cas, le volume de la vésicule biliaire augmente et une tuméfaction est palpable au niveau de l’abdomen

Examens (diagnostic)

Dans un premier temps, on procède à une interrogation détaillée concernant les plaintes actuelles et les maladies passées (anamnèse). Les facteurs de risque précédemment énumérés sont surtout pertinents en ce qui concerne le cancer de la vésicule biliaire.

 

  • Examen physique: L’examen physique de base inclut également une palpation de la partie supérieure de l’abdomen, au cours de laquelle on détecte dans certains cas la tumeur au niveau du flanc comme une grosseur palpable.
  • Examen sanguin: Dans le sang, certains paramètres peuvent être élevés et indiquer une rétention biliaire. Parmi ceux-ci, on compte la phosphatase alcaline et la bilirubine.
  • Échographie abdominale: Elle permet d’évaluer par ex. une augmentation du volume de la vésicule biliaire, une rétention biliaire, des lithiases biliaires, une calcification de la paroi interne de la vésicule biliaire et l’état du foie.
  • Cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique: Représentation endoscopique des voies biliaires (vésicule biliaire et voies biliaires) avec produit de contraste. Au cours de l’examen, le flux biliaire peut être reconstitué et il est possible de procéder à une biopsie tissulaire.
  • Examens d‘imagerie: La tomodensitométrie et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) permettent de mesurer l’étendue précise du cancer, et de rechercher d’éventuelles métastases (foyers secondaires) au niveau d’autres organes.

Options thérapeutiques

Le traitement dépend avant tout du stade de la maladie, de l‘âge du patient et de sa situation individuelle.

 

Opération

En cas de cancer de la vésicule biliaire à un stade précoce, l’opération joue un rôle crucial. Si la tumeur peut être entièrement retirée, une guérison est possible. En règle générale, on procède dans ce cas à une ablation de la vésicule biliaire et d’une partie du foie. Bien souvent, une opération n’est plus possible en raison de la progression du cancer. Le traitement se limite alors à soulager les troubles et à améliorer la qualité de vie (par ex. opération pour réduire la tumeur ou enlever les métastases).

 

Le traitement en cas de cancer de la vésicule biliaire à un stade avancé a pour objectif d’endiguer autant que possible la croissance tumorale. Comme la rétention biliaire est une cause particulièrement importante de complications, on s’applique en plus, grâce à des mesures adaptées, à empêcher cette rétention, voire à la supprimer. A cette fin, une connexion entre la voie biliaire principale et l’intestin peut être réalisée, ou bien un petit tuyau (un stent) peut être introduit dans la voie biliaire bouchée. Il existe par ailleurs la possibilité d’évacuer la bile vers l’extérieur.

 

Radiothérapie et chimiothérapie

La radiothérapie peut également être utile avant l’opération pour réduire le volume de la tumeur afin de faciliter son ablation. Après l’opération, d’éventuelles cellules cancéreuses encore présentes peuvent également être éliminées par le biais de la radiothérapie. Dans certains cas, on peut recourir à une chimiothérapie associant différents principes actifs. Le cancer de la vésicule biliaire ne répond cependant pas bien à la chimiothérapie.

 

Thérapie photodynamique (photochimiothérapie)

Ce traitement innovant consiste d’abord à injecter un certain principe actif qui s’accumule dans les cellules cancéreuses et rend la tumeur sensible au rayonnement du laser. Dans un second temps, les cellules cancéreuses sont détruites de l’intérieur par un rayonnement laser projeté à l’aide d’une sonde.

Mesures préventives

Étant donné que les causes précises de l’apparition du cancer de la vésicule biliaire ne sont pas connues avec précision, la prévention se résume avant tout à éviter les facteurs de risque tels que le surpoids ou le tabagisme (voir la partie «Causes»).


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer