Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cancer du gros intestin (cancer du colôn et cancer du rectum), carcinome colorectal 21. Décembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cancer du gros intestin (cancer du colôn et cancer du rectum), carcinome colorectal

Définition

Le terme «cancer colo-rectal» s’applique à l’ensemble des cancers du gros intestin (carcinome colique) et du rectum (carcinome rectal). Il se caractérise par des proliférations cellulaires malignes au niveau de la muqueuse de ces organes. On parle parfois aussi de cancer intestinal. Toutefois, ce terme s’applique également aux tumeurs de l’intestin grêle, qui sont beaucoup plus rares.


Le groupe à risque élevé est constitué par les hommes âgés de plus de 50 ans et vivant dans les pays industrialisés. Le cancer colo-rectal est peu fréquent dans les pays en voie de développement. 


En cas de diagnostic à un stade précoce et d’un traitement médical approprié, les chances de guérison sont très bonnes. A partir de l’âge de 55 ans, le dépistage systématique du cancer colorectal est indiqué dans les groupes à haut risque.

Causes

L’immense majorité des cancers colorectaux résultent de la transformation maligne d’adénomes ou de polypes intestinaux.

 

Facteurs de risque:

  • Sexe (homme de plus de 50 ans)
  • Antécédents familiaux
  • Prédisposition familiale et présence de polypes intestinaux
  • Alimentation: riche en graisses et en viande et pauvre en fibres
  • Surcharge pondérale
  • Tabagisme
  • Maladies chroniques inflammatoires du tube digestif (maladie de Crohn, colite ulcéreuse)

Troubles (symptômes)

Au stade précoce, le cancer colorectal est le plus souvent asymptomatique. Pour cette raison, les groupes à risque doivent subir un examen de dépistage régulier dès l’âge de 50 ans.

  • Sang dans les selles, le sang n’étant pas toujours visible à l’oeil nu
  • Modification des selles avec alterance de diarrhées et de constipation ;  incontinence fécale
  • Douleurs abdominales, flatulences
  • Perte d’appétit, perte de poids, fatigue
  • Anémie en raison des pertes occultes de sang
  • Les tumeurs malignes peuvent être à l’origine d’une occlusion intestinale (urgence)

Examens (diagnostic)

  • Coloscopie avec examen de la muqueuse intestinale  de la totalité du côlon jusqu’à l’intestin grêle
  • Prélèvement de tissu (biopsie) avec examen microscopique
  • Ultrasons
  • Radiographie des poumons pour exclure d’éventuelles métastases
  • Tomodensitométrie
  • IRM

Options thérapeutiques

Le diagnostic précoce du cancer colorectal est essentiel, car les chances de guérison sont très grandes à ce stade.

  • Chirurgie: une guérison du cancer colorectal est uniquement possible si la totalité de l’intestin où se trouve la tumeur a pu être extirpée. La possibilité, dans de nombreux cas, de rétablir immédiatement la continuité de l’intestin permet d‘éviter l’anus artificiel, définitif ou provisoire.
  • Radiothérapie: avant et après l’intervention chirurgicale
  • Chimiothérapie: administration de médicaments cytostatiques

 

Autres mesures thérapeutiques

  • Prise en charge de la douleur
  • Encadrement psychosocial
  • Contrôles réguliers

Complications possibles

Le pronostic du cancer colorectal dépend de la localisation, de la taille et du stade de la maladie. Les chances de survie dépendent elles aussi du stade de la maladie (A léger, D très grave).

  • A: Atteinte de la muqueuse
  • B: Atteinte de la musculeuse
  • C: Envahissement des ganglions lymphatiques
  • D: Métastases à distance

 

Complications possibles:

  • Anémie
  • Occlusion intestinale
  • Perforation tumorale
  • Métastases au niveau d’autres organes comme le foie, la vessie, plus rarement les poumons ou le squelette
  • Rechute après un succès thérapeutique initial (récidive)

Mesures préventives

Chez les personnes à risque, une coloscopie devrait être réalisée tous les 2 – 5 ans.


Chez tous les autres sujets, un examen des selles avec recherche de sang occulte devrait être effectué à intervalles réguliers; à partir de l’âge de 50 ans, une coloscopie devrait être réalisée tous les 10 ans.

 

Mesures préventives (élimination des facteurs de risque)

  • Alimentation saine et équilibrée (pauvre en viandes et en graisses, riche en fruits et légumes)
  • Exercices physiques réguliers
  • Perte de poids en cas de surcharge pondérale
  • Arrêt du tabac
  • Alcool à doses modérées

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer