Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Emphysème pulmonaire 30. Octobre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Emphysème pulmonaire

Définition

Emphysème ou ballonnement pulmonaire

Emphysème pulmonaire: augmentation permanente du volume des voies aériennes terminales touchant principalement les alvéoles pulmonaires et survenant, le plus souvent, suite à une bronchite chronique ou à de l’asthme bronchique. Les processus inflammatoires et l’augmentation de la résistance des voies aériennes s’accompagnent d’une hyperinflation des alvéoles pulmonaires, qui finissent par se rompre et par fusionner avec les alvéoles avoisinantes pour former des espaces aériens plus grands.


Il en résulte une diminution progressive des espaces aériens disponibles pour les échanges gazeux avec apparition de dyspnée et de détresse respiratoire. Sur le long terme, l’augmentation progressive des pressions au niveau de la circulation pulmonaire engendre une insuffisance cardiaque avec les symptômes cliniques correspondants. A ce jour, il est impossible de guérir l’emphysème pulmonaire,

Causes

L’emphysème pulmonaire est, le plus souvent, secondaire à des inflammations chroniques des poumons et des bronches, notamment à des bronchopneumopathies obstructives (BPCO) ou à de l’asthme bronchique. Moins fréquemment, il s’agit d’un emphysème pulmonaire lié à l’âge, qui se manifeste au cours de la cinquantaine.


Dans des cas très rares, une déficience en inhibiteur de l’alpha-1 protéinase peut être responsable de la survenue d’un emphysème pulmonaire chez des sujets de moins de 40 ans.

 

 

Facteurs de risque:

  • Tabagisme
  • Asthme bronchique
  • Bronchite chronique

Troubles (symptômes)

  • Dyspnée lors d’efforts physique; avec la progression de la maladie, la dyspnée apparaît également au repos
  • Toux sèche irritative ou toux avec expectorations (un changement de couleur des crachats peut être le signe d’une infection pulmonaire)
  • Cyanose (coloration bleuâtre des lèvres, de la peau et des muqueuses en raison de la diminution de la teneur en oxygène du sang)
  • Altération de l’état général, susceptibilité aux infections
  • Augmentation de la fréquence respiratoire, avec apparition de sifflements et de râles audibles

Symptômes au stade avancé de la maladie:

  • Dyspnée permanente, même au repos
  • Toux chronique avec expectorations
  • Distension du thorax en «entonnoir», suite au blocage des muscles respiratoires en position d’inspiration
  • L’altération du tissu pulmonaire entraîne une surcharge du coeur droit.
  • Dans les cas graves, cette surcharge peut entraîner une diminution des performances cardiaques pouvant aller jusqu’à l’insuffisance cardiaque
  • Diminution importante de l’état général, perte de poids, atrophie musculaire

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes actuels du patient
  • Examen physique: thorax en entonnoir, coloration bleuâtre des lèvres et des doigts et turgescence des veines du cou. En présence d’une insuffisance du coeur droit, oedèmes des jambes.
  • Tests respiratoires
  • Détermination des gaz sanguins
  • Radiographie des poumons
  • ECG (électrocardiogramme)

Options thérapeutiques

Il est impossible de guérir l’emphysème pulmonaire. Le but du traitement est de freiner la progression de la maladie et d’améliorer la qualité de vie des patients.

 

Mesures générales:

  • Arrêt du tabac
  • Eviter les endroits enfumés et le contact avec des substances nocives pour les voies respiratoires: dans certains cas, un changement de travail ou de domicile peut s’avérer utile
  • Eviter tout ce qui peut irriter les poumons
  • Des exercices physiques réguliers après examen médical d’aptitude et sur recommandation médicale améliorent l’utilisation de l’oxygène du patient.
  • Vaccination régulière contre le virus de la grippe et les pneumocoques
  • Administration de bronchodilatateurs, d’anti-inflammatoires et de mucolytiques (bien que la constriction des bronches soit en partie due à des spasmes et à des altérations permanentes des parois bronchiques, l’utilisation de bronchodilatateurs améliore les symptômes du malade)
  • Les antibiotiques sont indiqués en cas d’infection bactérienne
  • Administration d’oxygène en cas d’aggravation aiguë et dans les stades avancés de la maladie avec diminution de la concentration en oxygène dans le sang
  • La rééducation, qui peut être réalisée à domicile ou à l’hôpital, fait appel à des exercices d’endurance, à des exercices musculaires, à de l’éducation de la respiration, à de la physiothérapie (massages favorisant l’expectoration), à de l’ergothérapie, à de l’information et de l’éducation du patient, à des conseils diététiques et à l’accompagnement psychosocial. Elle a pour objectif d’améliorer la qualité de vie du patient et sa tolérance à l’effort, tout en réduisant sa consommation de médicaments ainsi que le nombre et la durée des hospitalisations.

Complications possibles

Dans les cas graves, le patient n’est plus capable de gérer les activités de la vie quotidienne et doit être placé en institution.

 

En raison de l’altération du tissu pulmonaire, le coeur droit est surchargé, ce qui peut conduite à l’apparition d’une insuffisance cardiaque.

Mesures préventives

Ne pas fumer



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer