Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Epicondylite et Epitrochléite 24. Novembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Epicondylite et Epitrochléite

Définition

L’épicondylite (ou « coude du joueur de tennis ») et l’épitrochléite (ou « coude du golfeur ») sont des inflammations localisées au niveau des tendons des extenseurs de la main et des doigts à leur insertion au coude.


L’épicondylite (Epicondylitis humeri radialis) est l’une des maladies orthopédiques les plus répandues. Les hommes en sont plus affectés que les femmes. L’âge moyen des malades se situe entre 35 et 50 ans.

 

L’épitrochléite (Epicondylitis humeri ulnaris) se rencontre moins fréquemment.

Causes

  • Leur cause reste encore inconnue mais tout porte à croire que les facteurs mécaniques jouent un rôle important.
  • Aussi bien des joueurs de tennis, des golfeurs que d’autres personnes qui sollicitent de manière excessive les groupes de muscles mentionnés peuvent être atteints de cette maladie.
  • Chez les personnes exerçant certains types de professions impliquant des mouvements répétitifs, une sollicitation excessive du bras est fréquente et peut entraîner des inflammations et des modifications du muscle concerné. Sont notamment considérés comme mouvements répétitifs la frappe sur clavier, la manipulation de la souris d’ordinateur, les mouvements de martelage ou, comme le nom des maladies l’indique, la pratique du tennis ou du golf.

Troubles (symptômes)

Epicondylite

  • Le principal symptôme est une douleur au niveau de l’extérieur du coude, qui est accentuée lorsque le patient serre le poing, et lorsqu’il tente de redresser le poignet.
  • Les douleurs peuvent s’étendre vers l’avant bras ou la partie supérieure du bras, de telle sorte que tout le bras est douloureux.
  • Ces douleurs restreignent la capacité à assurer les tâches de la vie quotidienne.
  • A un stade plus avancé de la maladie, une faiblesse musculaire au niveau de la main et des doigts ainsi qu’une incapacité à saisir des objets peuvent survenir.

 

Epitrochléite

  • La maladie se manifeste principalement par une douleur au niveau de la partie interne du coude, qui est accentuée lorsque le patient serre le poing, et lorsqu’il tente de redresser le poignet (contre résistance).
  • Les douleurs peuvent s’étendre vers l’avant bras ou vers la partie supérieure du bras, de telle sorte que tout le bras est douloureux.
  • Une douleur sensible à la pression est fréquente du côté interne de l’avant-bras, à proximité du coude.
  • Ces douleurs restreignent la capacité à assurer les tâches de la vie quotidienne.
  • A un stade plus avancé de la maladie, une faiblesse musculaire au niveau de la main et des doigts ainsi qu’une incapacité à saisir des objets peuvent survenir.

Examens (diagnostic)

  • La prise en compte des symptômes cliniques, un examen physique et différents tests complémentaires permettent de poser le diagnostic.
  • Des radiographies et des examens de laboratoire peuvent être effectués pour exclure toute autre maladie.
  • Un examen des nerfs permettra d’exclure une lésion neurologique.

Options thérapeutiques

Mesure immédiate : Application de glace

 

Autres mesures thérapeutiques :

  • Repos et ménagement du bras du patient aussi bien lors d’activités sportives, professionnelles que domestiques. 
  • Des anti-inflammatoires appliqués localement peuvent contribuer à soulager la douleur.
  • Eventuellement, traitement par ultrasons.
  • A l’issue de la phase aiguë, exercices d’étirement, d’assouplissement et d’affermissement et massages légers au niveau de la musculature de l’avant-bras.
  • Des bandages spéciaux et une attelle pour poignet peuvent s’avérer efficaces. Toutefois, au préalable, il convient de s’assurer que les fonctions de saisie et de frappe dans le sport concerné sont maintenues.

Complications possibles

Dans la plupart des cas, l’inflammation guérit spontanément. Dans les cas graves, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale.

Mesures préventives

Il est essentiel de maîtriser une vraie technique et d’apprendre à faire des mouvements corrects. A cet effet, quelques heures d’entraînement peuvent s’avérer utiles et bénéfiques. Dans tous les cas, il est indispensable de s’échauffer et de faire des exercices d’étirement avant les entraînements et les compétitions, et d’éviter tout effort excessif.


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer