Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Erythème infectieux 25. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Erythème infectieux

Définition

Erythème infectieux: une maladie virale rare et peu contagieuse

L’érythème infectieux est une maladie virale rare et peu contagieuse. Elle touche généralement les enfants de 6 à 15 ans. L’érythème infectieux se transmet par inhalation de goutelettes. C’est la raison pour laquelle de petites épidémies éclatent régulièrement dans les écoles et les écoles maternelles. 


En règle générale, l’érythème infectieux est asymptomatique et laisse une immunité à vie. Des complications peuvent survenir chez les femmes enceintes n’ayant jamais contracté d’érythème infectieux avant. Dans 10-20% des cas, l’enfant est lui aussi infecté. Dans les cas les plus graves, la femme enceinte fait une fausse couche ou accouche d’un bébé mort-né.

Causes

Le parvovirus B 19 est à l’origine de l’érythème infectieux. La contagion se fait par gouttelettes infectées (toux, éternuements, poignée de main, baisers, etc.). La femme enceinte transmet le virus à son enfant. 


Le virus se multiplie dans les cellules souches des globules rouges (erythrocytes) dans la moelle osseuse. Des troubles de l’hématopoïèse peuvent survenir, conduisant à une anémie aiguë, principalement chez l’enfant à naître ou les personnes atteintes d’anémie chronique. 

 

L’érythème infectieux est relativement rare. C’est la raison pour laquelle la moitié des adultes ne ont pas immunisés contre le virus, ce qui est surtout dangereux pour les femmes enceintes.

Troubles (symptômes)

On observe des symptômes chez seulement un quart environ des personnes infectées. Chez les autres sujets, la maladie est asymptomatique. La durée d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) dure entre 7 et 18 jours. La contagiosité est maximale au cours des premiers jours de l’infection. Aussitôt que l’éruption cutanée est visible, le sujet n’est plus contagieux.

 

L’infection évolue en deux phases

Phase I:

  • Généralement asymptomatique ; rarement : symptômes semblables à un refroidissement, comme toux, rhume, céphalées, douleurs musculaires, légère fièvre, frissons.

 

Phase II:

  • Apparition de l’éruption cutanée en forme de cercles et de guirlandes typiques, d’abord sur le visage, puis sur les bras, les jambes et les fesses. L’éruption s’observe plus rarement sur le reste du corps.
  • Au début, l’érythème peut être confondu avec d’autres infections virales (rougeole, rubéole, varicelle, scarlatine ou la fièvre des trois jours).
  • Démangeaisons (pas nécessairement)
  • Légère fièvre
  • Eventuellement, gonflement des ganglions lymphatiques
  • Eventuellement, douleurs articulaires

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes (éruption)
  • Détermination des anticorps dirigés contre le virus
  • Chez les femmes enceintes: échographies régulières, éventuellement amniosynthèse, détermination des anticorps dirigés contre le virus. Si ce test est négatif, il doit être répété après six semaines

Options thérapeutiques

Il n’existe aucun traitement médicamenteux contre le virus de l’érythème infectieux. Le traitement est uniquement symptomatique. En règle générale, aucun traitement n’est nécessaire, l’infection guérit sans séquelles. Des compresses et gels froids permettent d’atténuer les démangeaisons.

 

Traitement en cas de grossesse

  • Examen échographique chaque semaine
  • En cas de signes d’infection de l’enfant, transfusion sanguine par le cordon ombilical.

Complications possibles

Une détérioration soudaine de l’état général, avec apparition d’une anémie aiguë, peut être observée chez les personnes atteintes d’anémie chronique.

 

Complications en cas de grossesse

Lors d’une infection de l’enfant en début de grossesse, l’enfant décède dans 10% des cas. Une infection survenant en fin de grossesse provoque une anémie chez l’enfant, qui s’améliore relativement rapidement après la naissance.

 

Problèmes de santé sévères chez l’enfant (Hydrops fetalis):

  • Anémie sévère
  • Accumulation d’eau au niveau de l‘abdomen
  • Insuffisance cardique consécutive à l‘anémie

Malheureusement, une transfusion sanguine via le cordon ombilical n’est pas toujours efficace, et une fausse couche ou l’accouchement d’un bébé mort-né peuvent survenir.

Mesures préventives

Le seul moyen de prévention consiste à éviter les personnes infectées. Il est recommandé que les femmes enceintes travaillant au contact d’enfants (écoles maternelles, écoles) soient mises en arrêt maladie en cas de test anticorps négatif (cela signifie qu’elles n’ont jamais contracté d’érythème infectieux auparavant).

 

Un vaccin préventif est à l‘étude.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer