Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Fièvre jaune 23. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Fièvre jaune

Définition

Le virus de la fièvre jaune est transmis par le moustique

 

La fièvre jaune survient dans des pays tropicaux et subtropicaux d’Afrique et d’Amérique du Sud, mais pas en Asie. Elle est déclenchée par le virus de la fièvre jaune, issu de la famille des flavivirus tout comme le virus de la dengue, de la méningo-encéphalite verno-estivale ou de l’hépatite C. Les singes constituent son réservoir naturel.
 
Le virus est transmis par les piqûres des moustiques aedes et haemogogus. La fièvre jaune fait partie des maladies hémorragiques causant des saignements internes et externes. Etant donné que la maladie s’accompagne souvent de vomissements de sang noirâtre, on l’appelle aussi «vomito negro».
 
Dans le meilleur des cas, la fièvre jaune guérit totalement. En cas d’évolution défavorable (toxique), le patient décède en deux semaines. Après guérison de la maladie, les sujets bénéficient d’une immunité à vie.
 
L’infection ne peut être traitée par des médicaments, seuls les symptômes peuvent être atténués. Une vaccination préventive peut protéger de la fièvre jaune. Par ailleurs, d’autres mesures préventives sont recommandées.
 
La fièvre jaune est une maladie à déclaration obligatoire.

Causes

Le moustique se contamine auprès du singe puis transmet le virus à l’humain en le piquant. Le virus ne se transmet pas d’homme à homme.
 
Après la période d’incubation (durée entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) d’une durée de trois à six jours environ, les virus de la fièvre jaune colonisent les macrophages des ganglions lymphatiques, de la rate, du foie et de la moelle osseuse et s’y multiplient. Les organes cibles sont le système nerveux central, le foie, les reins, les articulations, les muscles et la peau.

Troubles (symptômes)

Il est primordial que toute fièvre survenant après un voyage soit prise en charge par un médecin.
 
La fièvre jaune évolue selon des degrés de gravité différents.
 
Au début de l’infection par le virus de la fièvre jaune, des symptômes similaires à ceux de la grippe surviennent: fièvre, frissons, céphalées et douleurs au niveau des membres, ralentissement du rythme cardiaque, nausées et vomissements (parfois sanglants).

 

Evolution:

  • Phase de fièvre élevée de 2-3 jours, associée à des nausées et des vomissements; parfois, présence d’une éruption cutanée sur tout le corps. Cette phase est généralement suivie d’une phase sans fièvre.

Après quelques jours, les symptômes s’atténuent généralement. Dans près de 15% des cas, la maladie se ravive lors d’une seconde phase toxique, entraînant une défaillance du foie et des reins qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • Nouvelle augmentation de la fièvre
  • Augmentation du volume du foie
  • Jaunisse (ictère)
  • Hémorragies au niveau de la peau et des muqueuses
  • Vomissement de sang et présence de sang dans les selles
  • Troubles de la conscience
  • Perte en protéines (détectable dans l’urine)

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes; en cas de voyage antérieur dans une région tropicale ou subtropicale, il est nécessaire d’en informer le médecin
  • Examen physique
  • Identification de l’agent pathogène dans le sang (dans les cinq premiers jours); ensuite, mise en évidence des anticorps

Options thérapeutiques

Il n’existe pas de traitement spécifique contre ce virus. Néanmoins, le patient doit être traité et surveillé à l’hôpital. Dans ce cadre, la diminution de la fièvre ainsi que le maintien de la fonction des organes (système cardiovasculaire, respiration, foie, reins) sont au premier plan.

Complications possibles

Alors que certains sujets sont quasiment asymptomatiques, d’autres présentent des signes mettant leur vie en danger (voir phase toxique). Dans ces cas graves, près de la moitié des patients décèdent. Environ 10-25% des cas de fièvre jaune conduisent au décès du sujet.

Mesures préventives

Le vaccin actuel contre la fièvre jaune est efficace et bien toléré. Il est conseillé à tous les voyageurs se rendant dans les zones à risque. Les enfants de moins de six mois ne doivent pas être vaccinés.
 
L’action du vaccin débute dix jours après la vaccination et dure environ dix ans. Important: la vaccination ne peut être effectuée que par des médecins ou institutions agréés.
 
Malgré la vaccination, il est toujours conseillé de suivre les mesures de protection habituelles contre les moustiques (vêtements longs, manches longues, pantalons pendant et après le crépuscule, moustiquaires, produits anti-moustiques, etc.).



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer