Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Hyperthyroïdie 26. Juillet 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Hyperthyroïdie

Définition

Hyperthyroïdie: Chez la majorité des sujets atteints d’hyperthyroïdie, le volume de la glande thyroïde est augmenté (goître)

La glande thyroïde est un organe de 30 grammes, situé à la partie antérieure du cou. Elle possède deux lobes localisés de part et d’autre du larynx, reliés par une partie centrale, appelée isthme. Chez la majorité des sujets atteints d’hyperthyroïdie, le volume de la glande thyroïde est augmenté (goître).

 

Cependant, toute hyperthyroïdie ne s’accompagne pas nécessairement d’un goître.


La fonction principale de la glande thyroïde est la synthèse de deux hormones (T4 et T3), essentielles au contrôle du métabolisme de l’organisme. Pour la production de ces hormones, la glande thyroïde a besoin d’iode. On parle d’hyperthyroïdie lorsque la glande thyroïde fabrique trop d’hormones thyroïdiennes, entraînant une accélération de tous les processus métaboliques.

 

 

On distingue trois formes d’hyperthyroïdie:

 

La maladie de Basedow

La maladie de Basedow est une maladie auto-immune au cours de laquelle l’organisme synthétise des anticorps dirigés contre ses propres cellules ou tissus. Il s’agit d’auto-anticorps dirigés contre certaines structures cellulaires à la surface des cellules thyroïdiennes. La production d’hormones thyroïdiennes est stimulée et résulte en une augmentation du volume de la glande (goître).


Par conséquent, la production d’hormones thyroïdiennes devient permanente et n’est plus maîtrisée par le cercle de contrôle normal dépendant de l’action d’une hormone sécrétée par l’hypophyse.

Cette forme d’hyperthyroïdie survient surtout chez des sujets entre 20 et 40 ans, les femmes étant plus souvent touchées que les hommes.

 


Goître

La glande thyroïde est irrégulière, avec présence fréquente de nodules, principalement chez les personnes âgées. Dans certains cas, la surproduction d’hormones thyroïdiennes est causée par quelques nodules isolés. On distingue ainsi les nodules « chauds » produisant trop d’hormones thyroïdiennes des nodules « froids » ne produisant pas d’hormones thyroïdiennes. Un nodule isolé est susceptible d’être cancéreux alors que des nodules multiples sont le plus souvent bénins.

 

Thyroïdite

Cette maladie est causée par une inflammation de la glande thyroïde ; l’augmentation du métabolisme basal est souvent passager. Le tableau clinique est décrit en détail dans la condition médicale suite:

  • Inflammation de la thyroïde, thyroïdite

 

Autres affections ou conditions médicales pouvant s’accompagner d’une surproduction d’hormones thyroïdiennes: certaines formes de cancer thyroïdien, certaines tumeurs de l’hypophyse ou surdosage en hormones thyroïdiennes à des fins médicamenteuses.

Causes

Maladie de Basedow

Les causes sont incertaines. Des facteurs génétiques (fréquence accrue de la maladie dans certaines familles), des infections virales ainsi que des facteurs externes sont discutés. Les femmes en sont touchées plus fréquemment que les hommes.

 

Goître

La cause la plus fréquente de l’hypertrophie de la glande thyroïdienne est la carence en iode. Dans ce cas, la glande thyroïde n’est plus capable de synthétiser suffisamment d’hormones thyroïdiennes et tente de compenser ce déficit par une hypertrophie de tissu glandulaire. Les nodules ainsi produits synthétisent des hormones thyroïdiennes, conduisant à une surproduction d’hormones thyroïdiennes.

 

Une administration d’iode (par ex. sous forme de produit de contraste) peut provoquer le même effet.

 

Thyroïdite

La thyroïdite se caractérise par une inflammation du tissu glandulaire, d’origine diverse. L‘évolution de la maladie est variable, dépendant de la cause. Les différentes formes cliniques de thyroïdite sont décrites dans.

  • Inflammation de la thyroïde, thyroïdite

Troubles (symptômes)

  • Transpiration excessive
  • Soif excessive
  • Perte de poids associée à une augmentation de l’appétit
  • Evacuation fréquente de selles pouvant aller jusqu’à la diarrhée
  • Excitabilité, nervosité, labilité de l’humeur
  • Insomnies
  • Dyspnée d’effort
  • Palpitations cardiaques; les personnes âgées présentent souvent un pouls rapide et irrégulier.
  • Fatigabilité accrue
  • Douleurs musculaires, fatigue musculaire
  • Troubles des règles
  • Développement d’un goître

Autres symptômes en cas de maladie de Basedow

Troubles oculaires avec irritation des conjonctives, sécheresse oculaire, exopthalmie avec protrusion du globe oculaire, troubles des mouvements oculaires avec diploplie, photophobie.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes actuels du patient, incluant un questionnement sur des troubles oculaires potentiels
  • Examen physique (palpation de la glande thyroïde au niveau du cou)
  • Prise de sang avec dosage des hormones thyroïdiennes
  • Une tomodensitométrie montre le volume de la glande thyroïde et met en évidence des nodules éventuels
  • Eventuellement, biopsie avec prélèvement de tissu au moyen d’une aiguille fine
  • Scintigraphie: représentation visuelle de la glande après injection de produits radioactifs

Options thérapeutiques

Le traitement repose sur l’administration de médicaments qui bloquent la synthèse des hormones thyroïdiennes, résultant en une normalisation du métabolisme de base en quelques semaines. Il convient toutefois de contrôler régulièrement les taux d’hormones thyroïdiennes.

 

L’hyperthyroïdie peut également être traitée par de l’iode radioactif. Au cours de ce traitement, de l’iode radioactif est stocké au sein de la glande thyroïde et son rayonnement contribue à la destruction du tissu glandulaire avoisinant. Dans de rares cas, ce traitement s’accompagne d’une, hypothyroïdie qui nécessite un traitement homonal médicamenteux.

 

En cas de goître, une intervention chirurgicale est indiquée. Cette opération ne peut toutefois être réalisée que lorsque le métabolisme hormonal thyroïdien est bien contrôlé par des médicaments appropriés. Après l’intervention chirurgicale, une hypothyroïdie peut parfois être observée; elle nécessite un traitement hormonal de substitution.

 

Complications possibles

Une guérison est possible grâce à un traitement médical approprié. Cependant ce traitement est long et il faut faire preuve de patience. Le traitement doit être poursuivi pendant des mois, des années et parfois même à vie.


Les crises de thyréotoxicose constituent une complication très grave, pouvant mettre la vie des patients en danger. Elles sont provoquées par une surproduction de l’hormone thyroxine (T4). Les symptômes sont:

  • Pouls très rapide, troubles du rythme cardiaque
  • Elévation de la température jusque 41°C
  • Diarrhées sévères et vomissements avec déshydratation corporelle importante
  • Tremblements importants, agitation
  • Troubles de la conscience pouvant aller jusqu’au coma

Mesures préventives

Aucune mesure de prévention n’est possible pour la forme familiale. Un apport suffisant en iode permet de prévenir la formation de nodules et le développement de l’hypertrophie de la glande. L’utilisation de sel iodé augmente les apports globaux, mais n’est pas suffisant. En revanche, le poisson constitue une source importante d’iode.

 

En présence d’un nodule thyroïdien, il convient d’en informer le radiologue avant la réalisation de tout examen radiologique utilisant des produits de contraste.


Les hormones thyroïdiennes doivent être prises de façon régulière et les taux sanguins doivent être contrôlés à intervalles réguliers.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer