Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Hypoacousie / perte brusque de l’audition 25. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Hypoacousie / perte brusque de l’audition

Définition

Hypoacousie: soudaine et forte perte auditive, voir même surdité

L’hypoacousie désigne une diminution brusque de l’acuité auditive, survenant sans cause apparente. Cette perte de l’audition se manifeste à divers degrés de gravité, pouvant parfois aller jusqu’à la surdité. Dans la plupart des cas, une seule oreille est touchée. Généralement, une lésion des cellules sensorielles du limaçon est responsable de la perte d’audition: il s’agit donc d’une lésion de l’oreille interne. Une hypoacousie peut survenir à tout âge, mais les sujets les plus fréquemment touchés ont environ 50 ans. Les hommes et les femmes en sont affectés à part égale.

Causes

Les cellules sensorielles, très sensibles, sont chargées de transformer les sons (ondes sonores) en impulsions électriques. En cas d’hypoacousie, la cause de la lésion de ces cellules sensorielles n’est pas connue.


Les facteurs suivants peuvent être impliqués:

  • Troubles de la circulation sanguine au niveau de l’oreille interne
  • Trouble de l’équilibre salin (transport du sodium et du potassium) et de la fonction cellulaire
  • Trouble de la transmission de stimuli vers les cellules sensorielles
  • Altérations inflammatoires, comme des infections virales ou une maladie auto-immune
  • Les situations de stress semblent favoriser la survenue de l’hypoacousie

En fonction des fréquences sonores touchées en cas de surdité de l’oreille interne, on parle de perte d’audition dans les fréquences graves, aiguës et moyennes. Parfois, l’ensemble de la gamme de fréquences est atteinte.

Troubles (symptômes)

  • Généralement, perte de l’audition brusque et unilatérale, pouvant aller jusqu’à la surdité
  • Sensation de pression dans l’oreille concernée
  • Bourdonnements d’oreille (acouphènes)
  • Vertiges (chez environ 30% des patients)

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse, avec prise en compte de toutes les autres maladies et facteurs psychiques
  • Examen minutieux de l’oreille (otoscopie) et de son contour par un spécialiste
  • Différents tests auditifs, dont un audiogramme (tracé de la fonction auditive)
  • Au besoin, analyses de laboratoire afin d’exclure toute autre maladie
  • Tomodensitométrie ou IRM du cerveau afin d’exclure d’autres causes de la baisse de l’acuité auditive

Options thérapeutiques

Dans de nombreux cas, les troubles auditifs se résorbent spontanément en quelques heures voire quelques semaines. Néanmoins, il n’y a pas de certitude à ce sujet; il faut donc immédiatement consulter un ORL! Plus le traitement est instauré tôt, plus il a de chances d’être efficace. Ce n’est qu’en cas de perte légère de l’acuité auditive qu’on peut attendre que les symptômes s’atténuent spontanément; cette décision devrait toutefois revenir à un spécialiste.
 
Les mesures suivantes ou une combinaison de celles-ci sont envisagées:

  • Amélioration de la circulation sanguine au niveau de l’oreille interne par l’administration de liquide et éventuellement de médicaments
  • Amélioration de la capacité d’écoulement du sang par des solutions salines, des médicaments ou par aphérèse (épuration du sang comme en cas d’insuffisance rénale)
  • Anti-inflammatoires (cortisone)
  • Influence des médicaments sur les canaux ioniques des cellules sensorielles
  • Administration d’oxygène

Complications possibles

L’hypoacousie peut laisser des séquelles telles que la baisse d’acuité auditive, voire la surdité. Une complication tardive de l’hypoacousie peut se manifester sous la forme d’acouphènes (bourdonnements d’oreille permanents). Les effets indésirables du traitement sont très rares.

Mesures préventives

Prévention après une hypoacousie (prévention secondaire)

Pendant et après le traitement, il convient d’éviter toute situation de stress psychique ou physique. Les drogues, y compris la nicotine et l’alcool, sont à proscrire. Eviter les nuisances sonores.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer