Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Infarctus du myocarde 20. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Infarctus du myocarde

Définition

Infarctus du myocarde: obstruction d’un vaisseau du cœur (coronaire)
En cas d’infarctus du myocarde, un caillot de sang (thrombus) obstrue une artère coronaire. Une partie du muscle cardiaque (myocarde) n’est alors plus approvisionnée en oxygène et se nécrose. En fonction de la zone atteinte, il peut en résulter un risque immédiat de décès du patient. Souvent, la performance du myocarde est limitée. En outre, des troubles de la conduction électrique dans la paroi cardiaque surviennent pratiquement toujours, ce qui peut engendrer des arythmies susceptibles de mettre la vie du patient en danger.

Causes

La calcification des artères (artériosclérose) constitue une modification des vaisseaux sanguins. Les parois des vaisseaux se calcifient, perdent leur élasticité et leur diamètre se rétrécit de plus en plus. Conséquence: la circulation sanguine est perturbée, ce qui peut engendrer une occlusion des vaisseaux et déboucher sur un infarctus du myocarde.

 

Pour prévenir un infarctus du myocarde et particulièrement pour éviter un nouvel infarctus, il convient d’éliminer/traiter les facteurs de risque suivants:

  • Nicotine
  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Adiposité (surpoids)
  • Efforts physiques et psychiques importants, dépression
  • Manque d’activité physique
  • Alimentation déséquilibrée (taux de cholestérol trop élevé)
  • Prédisposition génétique
  • Ménopause

Troubles (symptômes)

Une douleur intense derrière le sternum irradiant dans le dos, le bras et/ou le cou est le signe le plus caractéristique d’un infarctus du myocarde. Cette douleur est souvent accompagnée d’une grande anxiété, d’agitation, d’épisodes de sudation, de détresse respiratoire et de nausées.

 

Un autre signe de l’infarctus est la non-réponse aux dérivés nitrés (spray) chez les patients angineux ayant préalablement bien répondu à ces médicaments. L’infarctus peut souvent être totalement asymptomatique, particulièrement chez les personnes âgées.

 

A la moindre suspicion d’infarctus du myocarde, il est impératif de contacter immédiatement un médecin urgentiste.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Electrocardiogramme (ECG) et échocardiogramme (ultrasons)
  • Analyses sanguines (enzymes cardiaques et protéines)
  • Cathétérisme cardiaque

Options thérapeutiques

Diverses possibilités de la chirurgie des vaisseaux

Un infarctus du myocarde constitue une urgence médicale. Le patient doit être hospitalisé d’urgence pour diagnostic et traitement; sa survie dépend de la rapidité de l’hospitalisation. Plus un traitement ciblé est débuté tôt, meilleures sont les chances de guérison.

 

Mesures immédiates du médecin urgentiste

  • Administration d’oxygène
  • Soulagement des douleurs
  • Préparations nitrées pour dilater les artères coronaires

 

Traitement à l’hôpital

 

Interventions invasives:

  • Angiographie coronaire pour localiser le rétrécissement des artères coronaires, dilatation immédiate de l’artère responsable de l’infarctus par pose de stent.
  • En fonction de la gravité et du nombre de rétrécissements (sténoses): pose d’un bypass.

Médicaments :

  • Dissolution active du thrombus au moyen de thrombolytiques.
  • Inhibition de la coagulation pour empêcher l’accumulation de plaquettes sanguines dans le vaisseau concerné (héparine, aspirine).
  • Réduction des besoins en oxygène du myocarde et régulation de la fréquence cardiaque (bêta-bloquants).
  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine : dilatent les vaisseaux sanguins, ce qui peut prévenir une insuffisance cardiaque gauche.

Important : L’administration de ces médicaments diminue le taux de mortalité post-infarctus et améliore la survie des patients.

Traitement médicamenteux consécutif

Le traitement médicamenteux suivant est également poursuivi après la sortie d’hôpital :

  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine
  • Anticoagulants
  • Médicaments protégeant les parois vasculaires, médicaments anti-cholestérol (statines).
  • Stabilisation du rythme cardiaque (bêta-bloquants)
  • En cas d’angine de poitrine associée : administration de dérivés nitrés pour dilater les vaisseaux coronaires.

Complications possibles

Toutes les évolutions sont possibles depuis l’infarctus complètement asymptomatique détecté rétrospectivement par le médecin traitant sur un ECG de contrôle jusqu’à l’infarctus avec mort subite.

 

Au stade aigu, les facteurs déterminants sont l’ampleur de l’affaiblissement du muscle cardiaque et la survenue de troubles du rythme cardiaque. Immédiatement après la survenue de l’infarctus ou dans les jours qui suivent, ces deux complications peuvent provoquer un choc cardiovasculaire suivi du décès du patient, en raison de la défaillance de la pompe cardiaque.

 

Sur le long terme, des cicatrices se forment dans les régions lésées du myocarde, ce qui peut entraîner une réduction significative de la performance cardiaque. Des troubles du rythme cardiaque peuvent encore davantage diminuer la performance cardiaque.

Mesures préventives

Une alimentation équilibrée, une activité physique suffisante, une consommation modérée d’alcool et l’arrêt du tabac sont des mesures utiles pour prévenir le développement de l’artériosclérose et la survenue d’un infarctus du myocarde. Des facteurs de risque tels que le diabète sucré, l’hypertension artérielle ou des taux élevés de lipides dans le sang doivent faire l’objet d’un traitement optimal.

 

Après un infarctus du myocarde, un programme d’entraînement cardiovasculaire doit être débuté dès que possible, comprenant par ex. randonnées, jogging, cyclisme, natation. Les détails de ce programme doivent être convenus avec le médecin. Dans certains hôpitaux, il est déjà possible de rejoindre des associations de patients et des groupes de motivation pour effectuer cette rééducation en groupe.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer