Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation des méninges, méningite 24. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation des méninges, méningite

Définition

La méningite est une inflammation des méninges
La méningite est une inflammation des méninges. Les méninges enveloppent le cerveau. La maladie touche tout particulièrement les enfants et les sujets immunodéprimés.

Causes

La méningite est essentiellement provoquée par des bactéries et des virus. Les mycoses ou les parasites (ténia du chien, ténia du renard) peuvent également en être responsables.


Les bactéries les plus fréquemment incriminées sont: méningocoques, pneumocoques et bacilles de Pfeiffer.


Pour les virus, il s’agit souvent de: virus des oreillons, de la rougeole et de la rubéole, de la méningo-encéphalite verno-estivale, du VIH, de l’herpès.


La méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE) à tiques constitue une maladie à part entière.


Les agents pathogènes atteignent le cerveau par la circulation sanguine. Les infections localisées au niveau de la tête (otite moyenne, sinusite) peuvent aussi s’étendre aux méninges et déclencher une méningite.

Troubles (symptômes)

Important: En cas de céphalées intenses, de fièvre, de raideur nucale et de détérioration rapide de l’état général, il est nécessaire de contacter immédiatement un médecin ou les services d’urgence (tél. 144).

  • La raideur nucale (méningisme) est le principal signe de la maladie.
  • Céphalées
  • Fièvre élevée (39-40°)
  • Sensation générale de maladie
  • Vomissements, diarrhées (souvent en cas de cause virale)
  • Hypersensibilité à la lumière
  • Dans les cas graves: torpeur, confusion, convulsions pouvant aller jusqu’au coma.
  • Altérations cutanées fréquentes: nombreuses petites taches bleuâtres, nodules sombres ou taches dues à une septicémie provoquée par l’agent pathogène.
  • Ches les nourrissons et les enfants en bas âge, les symptômes sont souvent peu prononcés. Ils refusent de boire, sont somnolents et de mauvaise humeur. Ils peuvent également faire l’objet de convulsions.

Examens (diagnostic)

  • Le médecin pratique un test spécifique pour déterminer si le sujet souffre de raideur nucale (méningisme).
  • Analyse du liquide céphalo-rachidien (ponction lombaire) pour identifier l’agent pathogène et les agents infectieux.
  • Analyses sanguines: détection de l’inflammation et de l’agent pathogène.

Options thérapeutiques

La méningite est une maladie dangereuse. Non traitée, elle peut entraîner le décès du patient. Une hospitalisation rapide et l’instauration immédiate d’un traitement sont donc vitales.


La méningite bactérienne est traitée par antibiotiques. En cas de suspicion, le médecin débute immédiatement le traitement.


En cas de méningite virale, seuls les symptômes (céphalées, fièvre, diarrhée, etc.) peuvent être traités.

Complications possibles

Non traitée, la méningite peut entraîner le décès du patient. Généralement, un diagnostic rapide et l’instauration immédiate du traitement (si possible, par le médecin traitant ou au plus tard, au moment de l’hospitalisation) améliorent les chances de survie.

Mesures préventives

Il existe des vaccins contre certains agents pathogènes (bacille de Pfeiffer, méningo-encéphalite verno-estivale) susceptibles de provoquer une méningite.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer