Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation des poumons, pneumonie 24. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation des poumons, pneumonie

Définition

Inflammation des poumons: forte sensation de mal-être accompagnée de toux

La pneumonie est une inflammation aiguë ou chronique du tissu pulmonaire, qui touche les alvéoles pulmonaires et la structure pulmonaire (tissu pulmonaire).

 

Il existe différentes formes: formes infectieuses et formes non infectieuses.

 

 

 

  • Pneumonie lobaire: affecte les lobes pulmonaires ; touche particulièrement les enfants.
  • Bronchopneumonie: commence par les bronches et s’étend au tissu pulmonaire.
  • Pneumonie interstitielle: affecte la structure pulmonaire.
  • Pneumonie opportuniste: survient chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli (personnes ayant le sida, chimiothérapie).
  • Pneumonie des personnes alitées: chez les patients alités souffrant d’insuffisance cardiaque, cette forme de pneumonie est due à un repos au lit constant et à une ventilation insuffisante des poumons.
  • Pleuropneumonie: lorsque l’inflammation touche également la plèvre.

Groupes à risque:

  • Personnes âgées et affaiblies.
  • Patients atteints de cardiopathies chroniques.
  • Patients diabétiques.
  • Alcooliques, grands fumeurs, personnes dont le système immunitaire est affaibli.
  • Enfants atteints de maladies chroniques.

Causes

Forme infectieuse:

  • Bactéries (pneumocoques, mycoplasmes), virus, champignons, chlamydia

Forme non infectieuse:

  • Allergènes ou facteurs chimico-physiques, médicaments
  • Inhalation de poisons
  • Inhalation de liquide gastrique ou d’autres liquides

Troubles (symptômes)

Pneumonie bactérienne classique:

  • Fièvre élevée, céphalées, douleurs des membres, frissons.
  • Toux sèche, puis expectoration de mucus (vert, jaune, brun voire rouge).
  • Douleurs thoraciques influencées par la respiration (en cas d’atteinte de la plèvre).
  • Bleuissement des lèvres et des doigts (manque d’oxygène); les crises d’asthme peuvent s’aggraver.
  • Troubles vasculaires
  • Haleine malodorante
  • Si les symptômes persistent et s’aggravent, une hospitalisation est nécessaire.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Auscultation des poumons
  • Radiographies pulmonaires
  • Analyses sanguines et salivaires pour identifier l’agent pathogène

Options thérapeutiques

Le repos physique est la mesure non-médicamenteuse essentielle.


Une pneumonie doit presque toujours être traitée par antibiotiques. Le traitement peut s’effectuer à domicile tant que le patient se sent relativement bien. Par contre, si des symptômes graves surviennent, une hospitalisation est nécessaire. La durée du traitement par antibiotique dépend du germe et de la gravité de la maladie.


Des antipyrétiques et éventuellement, des mucolytiques ou des antitussifs ainsi que des inhalations de substances dilatant modérément les voies respiratoires peuvent s’avérer utiles.

Complications possibles

L’évolution de la maladie dépend fortement de l’état général du patient et de l’agent pathogène.

 

Des pneumonies récurrentes constituent une complication qui doit être pris au sérieux et faire l’objet d’un bilan médical.


Après la guérison d’une pneumonie, les patients se sentent souvent encore abattus pendant plusieurs semaines et ont tendance à avoir des quintes de toux.

Mesures préventives

Les patients à risque peuvent se faire vacciner contre les pneumocoques (par exemple en cas d’épidémie de grippe).

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer