Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation des sinus nasaux, sinusite 24. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation des sinus nasaux, sinusite

Définition

Inflammation des sinus nasaux (sinusite)

Les sinus nasaux sont des cavités bilatérales se situant dans les os du visage. Ils se trouvent à côté, au-dessus et en-dessous du nez. Ils sont revêtus d’une muqueuse et sont en connexion avec les cavités nasales.

 

La sinusite est une inflammation aiguë ou chronique des cavités nasales, qui accompagne souvent un rhume.

Causes

Comme décrit ci-dessus, une sinusite peut se développer à partir d’une inflammation de la gorge, d’un rhume ou d’une grippe.


Les agents pathogènes sont le plus souvent des bactéries telles que les pneumocoques, les streptocoques et l’Haemophilus influenzae. Ces bactéries entrainent un gonflement des muqueuses nasale et sinusale. Il en résulte une obstruction empêchant l’écoulement du mucus.


Certaines particularités anatomiques, comme un nez tordu ou des déformations des cloisons nasales favorisent l’inflammation des cavités sinusales.


Autres facteurs de risque pouvant entraîner des sinusites:

 

  • Polypes nasaux et amygdales enflées
  • Rhinite chronique allergique, infections par champignons
  • Racines dentaires en mauvais état
  • Lors d’une immersion sous l’eau, de l’eau peut s’infiltrer dans les cavités nasales et être à l’origine d’une inflammation.

Troubles (symptômes)

Un rhume précède souvent la sinusite. L’inflammation des sinus nasaux se manifeste par des céphalées et des douleurs du visage. Les douleurs (pulsatiles) sont particulièrement pénibles lorsque le sujet se penche vers l’avant, lorsqu’il se lève brusquement ou en cas de choc (course à pied, bicyclette…). Ces symptômes sont souvent accompagnés d’une sensation de maladie, voire de fièvre.


Le mucus est visqueux et jaunâtre, la respiration est difficile et l’odorat est très limité.


Dans la forme chronique de la maladie, les symptômes sont moins forts mais l’élimination de mucus est permanente.

Examens (diagnostic)

Le diagnostic repose principalement sur la description des symptômes du patient et l’évolution de la maladie. Le recours à l’endoscopie permet de déterminer l’origine des sécrétions nasales et d’identifier les modifications anatomiques concomitantes.

 

Examens complémentaires:

  • Ultrasons
  • Scanner et radiographie
  • Frottis nasaux pour identifier les germes

Options thérapeutiques

Sinusite aiguë

  • Les décongestionnants sous forme de gouttes à prendre pendant une semaine au maximum favorisent l’écoulement des sécrétions à partir des cavités.
  • Administration d’antalgiques pour atténuer les douleurs (paracétamol, ibuprofène).
  • Les bénéfices des médicaments pour fluidifier le mucus comme l’acétylcystéine ne sont pas démontrés.
  • L’efficacité des dérivés de la cortisone par voie locale a été démontrée dans des études cliniques.
  • Arrêt du tabac, boissons abondantes, repos au lit avec surélèvement de la tête de lit à l’aide de coussins pour favoriser le drainage.
  • Des lavements nasaux par des solutions salines quotidiennes humidifient la muqueuse nasale. Eventuellement, inhalations à base de camomille ou d’eucalyptus, utiles pour le dégonflement des muqueuses.
  • Des compresses chaudes plusieurs fois par jour pendant 5-15 minutes ou la lumière infrarouge améliorent les symptômes et l’élimination du mucus.
  • Le recours à des antibiotiques est uniquement indiqué, lorsque les traitements décrits n’ont pas amélioré les symptômes ou en cas d’infection très grave (durée: 10 jours, rhume purulent pendant plus de 4 jours, douleur faciale unilatérale, douleur maxillaire-dentaire pendant une période prolongée, détérioration des symptômes après amélioration initiale.

 

Sinusite chronique

  • Recours aux mêmes médicaments utilisés pour le traitement de la sinusite aiguë.
  • Lorsque le traitement médical ne soulage pas les symptômes, un traitement chirurgical peut être envisagé, tel que l’ablation de polypes nasaux ou de polypes sinusaux.
  • La sinusite purulente est d’abord traitée par nettoyage de la cavité sinusale, puis instillation d’une solution d’antibiotiques dans la cavité sinusale. En cas d’atteinte des sinus nasaux, on aura recours au forage de Beck.
  • Une thérapie à base d’inhalations ou de lumière infrarouge peut aussi être prescrite.

Complications possibles

Les sinusites aiguës guérissent généralement sans complications. En l’absence de traitement ou en présence d’un traitement inapproprié, l’inflammation non contrôlée peut être responsable du développement d’une sinusite chronique. Lorsque les symptômes ne s’améliorent pas en dépit du traitement médical, ou se répètent, une consultation chez un spécialiste ORL s’impose.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer