Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation du pancréas, pancréatite 30. Août 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation du pancréas, pancréatite

 

Définition

En cas de pancréatite, les enzymes digestives du pancréas sont déjà activées à l’endroit où elles sont synthétisées, à savoir au niveau du pancréas; on pourrait dire que le pancréas se digère lui même. On distingue la pancréatite aiguë et la pancréatite chronique.


Le pancréas est organe essentiel à la digestion. Il se situe dans la partie supérieure de la cavité abdominale, à peu près à hauteur des reins, et se loge dans la courbe du duodénum.


Le pancréas se compose d’une partie endocrine qui sécrète des hormones (insuline, glucagon) et d’une partie exocrine, qui sécrète les enzymes pancréatiques (enzymes digestives). Les enzymes digestives (protéases, lipases et amylases) sont des substances qui scindent la nourriture absorbée par l’instestin en petites particules. Si la fonction du pancréas est entravée, la digestion et le métabolisme glucidique sont fortement perturbés.

Causes

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Formule sanguine (leucocytes), valeurs sériques: amylases, lipases, bilirubines, phosphatases alcalines, GOT, GPT, gamma-GT, coagulation, glycémie
  • Ultrasons
  • Radiographie abdominale
  • Tomodensitométrie abdominale (nécroses?, calcifications?, augmentation du volume du pancréas?)

 

 

Examens complémentaires (facultatifs): 

  • Cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (ERCP): examen essentiel qui permet de visualiser le canal biliaire principal et le canal pancréatique. Pour ce faire, une endoscopie de l’estomac et de l’intestin grêle est pratiquée au moyen d’un endoscope mobile. L’orifice du canal biliaire principal et du canal pancréatique (papille), situé dans l’intestin grêle, est rempli de produit de contraste au moyen d’une sonde. Des radiographies sont alors pratiquées; celles-ci permettent la visualisation des canaux, ainsi que des éventuelles interruptions et obstacles à l’écoulement.
  • Oesophago-gastro-duodénoscopie: examen endoscopique de l’oesophage, de l’estomac et du duodénum visant à exclure un ulcère gastrique ou duodénal.

 

 

En cas de pancréatite chronique:

  • Diagnostic des fonctions pancréatiques.
  • Radiographie gastro-intestinale avec produit de contraste (rétrécissement au niveau du pylore?)
  • ERCP (rétrécissement du canal pancréatique et du canal biliaire principal?)
  • Eventuellement, tomodensitométrie.
  • Endosonographie pour exclure un carcinome (cancer).
  • Analyse des selles (détermination de l’élastase 1 pancréatique dans les selles)

Troubles (symptômes)

Une pancréatite provoque essentiellement d’intenses douleurs abdominales, mais également des nausées, des vomissements et des flatulences.

  • Douleurs abdominales insistantes d’apparition soudaine, en ceinture, souvent avec irradiation dans le dos ou les épaules.
  • Nausées
  • Vomissements
  • Flatulences
  • Selles grasses, éventuellement, diarrhée.
  • Rougeur du visage
  • Fièvre
  • Perte de poids

 

Les pancréatites aiguës graves sont susceptibles de provoquer des états de choc accompagnés des signes suivants:

  • Visage blafard
  • Sueurs froides
  • Chute de la tension artérielle
  • Tachycardie
  • Détresse respiratoire

On distingue la pancréatite aiguë de la pancréatite chronique:

 

Type: Pancréatite aiguë

 

Symptômes: Douleurs abdominales intenses d’apparition soudaine, en ceinture


Morphologie:

  • Oedème (accumulation d’eau) inflammatoire dans le pancréas
  • Accumulation d’eau dans la région abdominale (ascite)
  • Nécroses (morts cellulaires)

Causes:

  • Obstructions par calculs biliaires
  • Consommation excessive d’alcool
  • Pancréatite postopératoire ou traumatique
  • Cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (ERCP) préalable
  • Hyperparathyroïdie (hyperthyroïdie)

 

Type: Pancréatite chronique

Symptômes: Douleurs abdominales chroniques irradiant dans le dos


Morphologie:

  • Calcifications
  • Dilatations et rétrécissements du canal pancréatique
  • Remodelage cicatriciel du pancréas
  • Fibrose
  • Stade avancé : diminution de taille du pancréas
  • Perte de fonction

Causes:

  • Consommation excessive d’alcool
  • Rétrécissement du canal pancréatique
  • Lithiase pancréatique (obstruction du canal pancréatique par des calculs)

 

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Formule sanguine (leucocytes), valeurs sériques: amylases, lipases, bilirubines, phosphatases alcalines, GOT, GPT, gamma-GT, coagulation, glycémie
  • Ultrasons
  • Radiographie abdominale
  • Tomodensitométrie abdominale (nécroses?, calcifications?, augmentation du volume du pancréas?)

 

 

Examens complémentaires (facultatifs): 

  • Cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (ERCP): examen essentiel qui permet de visualiser le canal biliaire principal et le canal pancréatique. Pour ce faire, une endoscopie de lestomac et de lintestin grêle est pratiquée au moyen dun endoscope mobile. Lorifice du canal biliaire principal et du canal pancréatique (papille), situé dans lintestin grêle, est rempli de produit de contraste au moyen dune sonde. Des radiographies sont alors pratiquées; celles-ci permettent la visualisation des canaux, ainsi que des éventuelles interruptions et obstacles à lécoulement.
  • Oesophago-gastro-duodénoscopie: examen endoscopique de loesophage, de lestomac et du duodénum visant à exclure un ulcère gastrique ou duodénal.

 

 

En cas de pancréatite chronique:

  • Diagnostic des fonctions pancréatiques
  • Radiographie gastro-intestinale avec produit de contraste (rétrécissement au niveau du pylore?)
  • ERCP (rétrécissement du canal pancréatique et du canal biliaire principal?)
  • Eventuellement, tomodensitométrie
  • Endosonographie pour exclure un carcinome (cancer)
  • Analyse des selles (détermination de lélastase 1 pancréatique dans les selles)

Options thérapeutiques

En cas de pancréatite aiguë, le patient doit immédiatement se faire hospitaliser. Le traitement consiste généralement à réduire la douleur et à traiter les complications comme le choc, les infections et les complications locales graves (nécroses) provoquées par la libération d’enzymes digestives.


Lorsqu’elle est inévitable, l’intervention chirurgicale consistera le plus souvent à réséquer une partie du pancréas par une incision au niveau de la partie moyenne de l’abdomen. Après cette intervention relativement importante, un séjour en soins intensifs s’impose toujours.

Complications possibles

Après l’intervention chirurgicale, le patient est exposé aux risques inhérents à toute chirurgie comme retards de cicatrisation, hémorragies, thromboses, infections des plaies, fièvre ainsi que réactions allergiques à des médicaments ou à des bandages. Des problèmes de cicatrisation au niveau des sutures à l’intérieur de la cavité abdominale peuvent survenir. La suture entre le pancréas et l’intestin est particulièrement menacée.

 

En cas d’ablation totale du pancréas, le patient ne peut plus produire ni d’enzymes digestives ni d’insuline. Ainsi, le patient devra prendre des suppléments d’enzymes digestives à chaque repas et sa glycémie devra être régulée par des injections d’insuline. Les conseillers diététiques des hôpitaux se chargent d’encadrer chaque patient après l’intervention et de répondre à toutes ses questions.

En savoir plus


Mediscope

01.07.2009

Ces informations ont été collectées et vérifiées par des experts. Cet article rédigé à votre intention ne prétend toutefois nullement être exhaustif et ne saurait remplacer une consultation chez votre médecin.


 
Rect Bottom
 

Maladies
Yeux
Sang et organes hématopoïétiques
Gynécologie
Cerveau et nerfs
Articulations, os, colonne vertébrale et muscles
Peau, cheveux et ongles
Coeur et appareil circulatoire
Hormones, alimentation et métabolisme
Sytème immunitaire et allergie
Infections
Maladies infantiles
Cancer
Foie et vésicule biliaire
Poumon
Système lymphatique
Andrologie
Reins et voies urinaires
Oreilles, nez et gorge
Désordres psychiques et troubles du comportement, toxicomani
Organes de la digestion

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer