Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Maladie de Sudeck 19. Septembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Maladie de Sudeck

Définition

La maladie de Sudeck (dystrophie de Sudeck) est une maladie inflammatoire du tissu conjonctif. La maladie de Sudeck survient généralement suite à une blessure au niveau du bras, de la main, de l’épaule, du pied ou de la jambe.


La maladie de Sudeck se caractérise par la récidive des douleurs, gonflements, troubles de la mobilité, altérations de la peau, différences de température au niveau de l’emplacement de la blessure, après la guérison. Dans les cas les plus graves, on observe une perte de fonction totale des extrémités concernées.


Le traitement de la maladie de Sudeck exige beaucoup de patience et d’activités de la part du sujet. Plus le traitement intervient tôt, plus les chances de guérison sont grandes.


Les femmes en ménopause sont les plus fréquemment touchées par la maladie de Sudeck.


La maladie a pris le nom du chirurgien hambourgeois Paul Sudeck dans les années 1900; elle a cependant été décrite avant chez des soldats atteints de plaies par balle.


Causes

  • Lésion des extrémités après un accident (par ex. fracture, contusion,  entorse, brûlure), plaie après une intervention chirurgicale, infection locale (abcès)
  • Physiothérapie renforcée après une mise au repos suite à une blessure
  • Maladie neurologique
  • Survenue spontanée de la maladie de Sudeck, sans cause apparente (rare)

La survenue de la maladie de Sudeck ne dépend pas de la gravité de la blessure ; même des blessures très légères peuvent être suivies d’une maladie de Sudeck. Pour cette raison, on estime qu’un mécanisme de réflexe excédentaire du système nerveux est l’origine de la maladie.
 
Les facteurs psychiques présents avant l’accident (décès d’un proche, problèmes de couple, professionnels ou autres, dépression, anxiété) semblent favoriser la survenue de la maladie. A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas pourquoi un sujet développe une maladie de Sudeck et un autre n’en développera pas, alors qu’ils ont eu la même blessure.

 

 

On distingue trois stades dans la maladie:

  • Stade I: inflammation accompagnée d’un gonflement, d’une hyperthermie et de rougeur
  • Stade II: troubles de la circulation accompagnés d’une hypothermie
  • Stade III: atrophie

Troubles (symptômes)

  • Douleurs: douleurs au repos, nocturnes et au mouvement
  • Altérations cutanées: tuméfaction de la peau (elle devient tendue, brillante, pâteuse), coloration bleue-rouge, transpiration accrue, les veines superficielles sont très visibles.
  • Différence de température: d’abord une hyperthermie (par rapport à une partie saine du corps), ensuite refroidissement de la zone concernée.
  • Tuméfactions: les articulations sont gonflées et la mobilité réduite.

 

A un stade avancé:

  • Atrophie musculaire: après avoir gonflé, les muscles deviennent très fins.
  • Atrophie de la peau: la peau paraît lisse, brillante et il est difficile de la pincer; une pilosité accrue s’observe surtout au niveau du dos de la main et sur le dessus du pied
  • Raideurs articulaires: les capsules et ligaments articulaires s’atrophient et les articulations se raidissent
  • Décalage de température: suite au manque de circulation, une hypothermie locale se produit
  • Ostéoporose: est uniquement visible à la radiographie

Examens (diagnostic)

Il n’existe pas de test biologique permettant de mettre en évidence la maladie de Sudeck. Le médecin pose le diagnostic en se basant principalement sur les résultats physiques et l’anamnèse.

  • Mesures de la température: mesure de la température dégagée par la surface corporelle
  • Mesure de la sécrétion de sueur
  • Radiographie, tomodensitométrie, IRM: pour mettre en évidence une décalcification osseuse.
  • Blocages sympathiques : au moyen d’une anesthésie, ils permettent de diminuer l’activité sympathique*; ce procédé permet d’obtenir des informations diagnostiques ainsi qu’une action thérapeutique, dans la mesure où la maladie de Sudeck dépend du système sympathique. *le système sympathique fait partie du système nerveux végétatif.
  • Scintigraphie en trois phases: examen spécifique de médecine nucléaire

Les douleurs et tuméfactions au niveau des membres peuvent également émaner d’autres maladies, c’est pourquoi il est important de les éliminer (thrombose veineuse, lymphoedème en cas d’accumulation de liquide et de troubles du système lymphatique, atteinte des ganglions lymphatiques en cas de cancer du sein).

Options thérapeutiques

Un traitement précoce, souvent à l’hôpital, mené par un médecin expérimenté (rhumatologue, anesthésiste, orthopédiste et parfois neurologue) est déterminant en termes de chances de guérison. Le traitement doit tenir compte à la fois des facteurs physiques et psychiques.

L’objectif du traitement est la conservation de la fonctionnalité normale de la partie du corps touchée, c’est-à-dire la mobilité des extrémités. Le traitement exige beaucoup de patience de la part du patient et du médecin. Il est très difficile d’influer sur l’évolution de la maladie et le poids psychologique causé par la douleur est très important.

 

Traitement médicamenteux de la douleur

Ne pas essayer de traitement par la chaleur de sa propre initiative: la chaleur renforce généralement les symptômes.


Dans le traitement de la douleur, le type de douleur est pris en compte.

 

Les substances suivantes sont utilisées:

  • Antirhumatismaux: en cas de douleur prolongée avec une inflammation
  • Antidépresseurs: en cas de douleur prolongée et de troubles du sommeil
  • Opioïdes, opiacés: en cas de douleurs très intenses, de douleurs déclenchées par le système sympathique, de crampes musculaires

 

Autres possibilités de lutte contre la douleur

  • Blocages sympathiques: au moyen d’une anesthésie, ils permettent de diminuer l’activité sympathique*; ce procédé permet d’obtenir des informations diagnostiques ainsi qu’une action thérapeutique, dans la mesure où la maladie de Sudeck dépend du système sympathique. *le système sympathique fait partie du système nerveux végétatif.
  • Stimulation électrique de la moelle épinière
  • Anesthésie épidurale: bloque la conduction nerveuse au niveau de la moelle épinière

 

Autres médicaments

  • Médicaments inhibiteurs de la destruction osseuse (calcitonine, bisphosphonates)

Physiothérapie, ergothérapie

Il est important que le patient participe activement et prenne ses responsabilités au cours du traitement.

  • Tout d’abord, mise au repos; éventuellement pose d’une attelle
  • Surélévation de la partie touchée
  • Rafraîchir légèrement (PAS de glace), bains carbogazeux frais
  • Drainage lymphatique manuel
  • Electrothérapie, TENS (neurostimulation électrique transcutanée: inhibition de la conduction de la douleur grâce à la stimulation nerveuse par le courant électrique)
  • Massages, massages du tissu conjonctif
  • Kinésithérapie active avec précaution
  • Ergothérapie afin de conserver la mobilité
  • Entraînement spécifique avec des spécialistes
  • Apprentissage de techniques de relaxation, accompagnement psychosocial

 

Psychothérapie

  • Soutien psychologique et psychosocial des sujets et si nécessaire, de leur entourage proche

 

Médecine complémentaire

Les méthodes de médecine complémentaire suivantes ont prouvé leur efficacité dans la maladie de Sudeck: la méthode Feldenkrais (forme spécifique de la thérapie par le mouvement), la thérapie neurale, l’homéopathie, l’acupuncture. Ces techniques peuvent être appliquées en complément de la médecine classique.


Mediscope

01.07.2009 - dzu


 
Rect Bottom
 

Maladies
Yeux
Sang et organes hématopoïétiques
Gynécologie
Cerveau et nerfs
Articulations, os, colonne vertébrale et muscles
Peau, cheveux et ongles
Coeur et appareil circulatoire
Hormones, alimentation et métabolisme
Sytème immunitaire et allergie
Infections
Maladies infantiles
Cancer
Foie et vésicule biliaire
Poumon
Système lymphatique
Andrologie
Reins et voies urinaires
Oreilles, nez et gorge
Désordres psychiques et troubles du comportement, toxicomani
Organes de la digestion

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer