Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Mort subite du nourrisson, MSN 20. Décembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Mort subite du nourrisson, MSN

Définition

La mort subite du nourrisson désigne le décès soudain d’un bébé apparemment en bonne santé. A l’heure actuelle, la MSN est la première cause de mortalité entre le quatorzième jour et la fin de la première année de vie. La fréquence maximale se situe entre le deuxième et le quatrième mois.
 
Les médecins concluent à la mort subite du nourrisson lorsqu’ils ont procédé à un examen post-mortem, autopsie incluse, en tenant compte des prédispositions familiales et qu’ils n’ont pas trouvé de cause évidente du décès.
 
Le décès brusque et imprévisible d’un bébé qui paraissait en bonne santé est un évènement dramatique pour toute la famille.

Causes

Malgré les recherches menées dans le monde entier, aucune cause précise n’a pu être déterminée. Certains facteurs de risque de la mort subite du nourrisson sont cependant connus. On soupçonne notamment la rencontre entre différents évènements ou conditions physiques.

 

Causes physiques soupçonnées:

  • Déficiences au niveau du tronc cérébral ou d’autres régions du cerveau, troubles de la fonction respiratoire et de la régulation de la tension.

 

Groupe à haut risque: (20% au maximum de tous les cas de MSN)

  • Nourrissons prématurés (avant la 33ème semaine de grossesse)
  • Bébés avec un poids à la naissance inférieur à 2'000g
  • Enfants dont la mère est toxicomane
  • Enfants ayant déjà des frères et soeurs
  • Etat physique (Malaises graves inopinés du nourrisson, MGIN): survenue soudaine et concomitante des signes suivants: arrêt respiratoire, relâchement musculaire, coloration bleuâtre et/ou pâleur de la peau, ralentissement du rythme cardiaque. Même si le bébé survit à cet état grâce à des mesures d’urgence, le risque de MSN est nettement accru par la suite.

 

Autres facteurs de risque:

  • Position allongée sur le ventre ou le côté
  • Exposition à la fumée de cigarette
  • Nourrisson dormant dans le lit parental
  • Hyperthermie de l’enfant, environnement trop chaud
  • Matelas mous, oreillers, alèses en peau, rembourrages
  • Naissance prématurée, poids trop faible à la naissance
  • Nombreuses grossesses de la mère, grossesses multiples, intervalles très courts entre les grossesses
  • Mauvais suivi de la grossesse, mauvaises conditions socio-économiques
  • Mères très jeunes
  • Prise de médicaments de la mère
  • Période hivernale
  • Sexe masculin
  • Les enfants non vaccinés décèdent plus fréquemment que les enfants vaccinés.

 

Dans certains cas, les maladies suivantes peuvent provoquer des malaises graves inopinés du nourrisson (MGIN), mettant la vie de l’enfant en danger:

  • Infections des voies respiratoires
  • Méningites
  • Maladie de reflux gastro-oesophagien (remontée de l’acide gastrique)
  • Troubles anatomiques des voies respiratoires supérieures ou des poumons
  • Crises de convulsion
  • Obstruction des voies respiratoires par un corps étranger ou des vomissures
  • Apnées nocturnes
  • Maladies cardiaques
  • Troubles hormonaux et métaboliques

Troubles (symptômes)

  • Malaises graves inopinés du nourrisson: survenue soudaine et concomitante des symptômes suivants: arrêt respiratoire, relâchement musculaire, coloration bleuâtre ou pâleur de la peau, ralentissement du rythme cardiaque.
  • Arrêt cardiovasculaire

 

Quand faut-il se rendre chez le médecin ?

  • Lorsque le visage du bébé devient bleuâtre
  • Lorsque le bébé transpire excessivement pendant le sommeil ou est très pâle (transpiration excessive: à température ambiante, les vêtements sont mouillés au point de devoir les changer)
  • Si le bébé fait des apnées de plus de 15 secondes dans son sommeil
  • Lorsque vous avez du mal à réveiller le bébé
  • En cas de vomissements fréquents et si le bébé avale de travers ou a des difficultés à boire
  • En cas de fièvre ou de refus de la nourriture
  • Si le bébé pleure de façon très aiguë et vous n’arrivez pas à le calmer

Examens (diagnostic)

Un malaise grave inopiné du nourrisson nécessite une prise en charge médicale d’urgence, voire la mise en place de mesures de réanimation (numéro de téléphone des secours: 144)

 

Les examens suivants sont effectués en prévention ou en cas de crise:

  • Mesure de la pression artérielle
  • ECG (mesure de l’activité électrique cardiaque)
  • Echographie
  • EEG (mesure de l’activité électrique du cerveau)
  • Examen cardiologique par un spécialiste
  • Analyses de sang et d’urine

Mesures préventives

  • Coucher le nourrisson sur le dos, le matelas doit être lisse et pas trop mou. Le bébé n’a pas besoin de coussin.
  • Protéger l’enfant de l’hyperthermie grâce à des vêtements appropriés.La tête doit être dégagée, permettant ainsi à la chaleur de s’évacuer.
  • Couvrir le bébé: au lieu d’utiliser une couverture, il est conseillé de placer l’enfant dans un sac de couchage ou une gigoteuse sans attaches.
  • Température ambiante: température idéalement située entre 17 et 19°C. Ne pas placer le lit trop près du chauffage ou à l’exposition directe des rayons du soleil.
  • Evitez l’utilisation de coussins, couvertures en plumes, doudous ou fourrures en raison du risque d’accumulation de chaleur et d’obstacle à la respiration.
  • Pour être calmés, les nourrissons de moins de 1 an peuvent être placés dans la chambre des parents mais ils devraient dormir dans leur propre lit.
  • Tétine: proposer la tétine pour dormir a une action préventive. Si la tétine tombe au cours de la nuit, ne pas forcer le bébé à la reprendre dans sa bouche.
  • Pas de fumée dans l’environnement du bébé
  • Essayer de maintenir un emploi du temps quotidien régulier (évite le stress)
  • Allaiter le bébé aussi longtemps que possible; d’après les connaissances actuelles, l’allaitement peut avoir une action préventive.Grâce à sa composition, le lait maternel offre une certaine protection face aux allergies et aux infections
  • Visites médicales préventives régulières
  • Vaccinations: selon des études récentes, les vaccinations peuvent protéger contre la mort subite du nourrisson. D’autres études, quant à elles, émettent l’idée inverse.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer