Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Occlusion intestinale, iléus 29. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Occlusion intestinale, iléus

Définition

Occlusion intestinale: une des principales urgences abdominales

L’occlusion intestinale est une des principales urgences abdominales. Elle peut toucher l’intestin grêle ou le gros intestin. En cas de rétrécissement intestinal, l’obstruction intestinale est incomplète alors qu‘en cas d’iléus, l’obstruction intestinale est complète. Dans ce dernier cas, les aliments ne peuvent plus progresser dans le tube digestif. Dans certains cas, on assiste à une disparition des mouvements péristaltiques de l’intestin.

 

La principale complication est une souffrance des tissus de la paroi intestinale, ce qui peut entraîner une perforation de la paroi avec passage de contenu intestinal et de germes dans la cavité péritonéale. Il peut en résulter une péritonite (infection généralisée de l’abdomen) ou une septicémie avec choc septique.

 

On distingue deux formes d’occlusion intestinale: l’occlusion intestinale mécanique et l’occlusion intestinale paralytique. Chez le nourrisson et l’enfant en bas âge (jusque 2 ans), l’invagination intestinale est la principale cause d’occlusion intestinale. Durant cet accident, une partie de l’intestin se retourne comme un doigt de gant contre lui-même. A un âge plus avancé, l’invagination intestinale est rare.

 

L’occlusion intestinale est une urgence médicale, qui nécessite une prise en charge immédiate. Dans la majorité des cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour lever l’obstruction et éviter la nécrose d’une trop grande partie de l’intestin. En l’absence de traitement approprié, l’évolution peut entraîner le décès du patient.

Causes

Occlusion intestinale mécanique

Grâce aux mouvements péristaltiques de l’intestin, le bol alimentaire est acheminé progressivement de la partie supérieure du tube digestif vers le rectum. En cas d’iléus mécanique faisant suite à un obstacle, ces mouvements péristaltiques de l’intestin sont perturbés, ce qui provoque d’intenses douleurs ou de crampes dans la partie supérieure ou inférieure de l’abdomen.

 

Formes et causes de l’iléus mécanique

  • Obturation: suite à des obstacles se trouvant à l’intérieur de l‘intestin, la lumière intestinale se rétrécit de plus en plus jusqu’à l’obstruction complète de l‘intestin. Causes: vers, corps étrangers, calculs biliaires, méconium (selles du nouveau-né)
  • Obstruction: la lumière intestinale se rétrécit suite à une compression de l’extérieur par une tumeur ou suite à une prolifération pathologique de la muqueuse intestinale. Causes: tumeurs, oedème important de la muqueuse intestinale dans le cadre des maladies inflammatoires chroniques de l' intestin (colite ulcéreuse)
  • Strangulation: suite à un étranglement des vaisseaux sanguins mésentériques, l’irrigation de l’intestin est interrompue. Il s’agit d’une urgence chirurgicale car la partie de l’intestin concernée peut se nécroser en quelques heures. Causes: présence de brides ou d’adhérences comme séquelles d’une intervention chirurgicale ou d’une maladie inflammatoire chronique comme la maladie de Crohn, hernies (hernies inguinales), invagination intestinale chez le nouveau-né, torsion d’une partie du tube digestif (volvulus), calculs biliaires, amas de selles ou inflammations.

 

Iléus fonctionnel ou paralytique

Dans l’iléus paralytique, on assiste à un arrêt des mouvements péristaltiques de l‘intestin. Même en l’absence d’occlusion intestinale, le bol alimentaire ne peut plus progresser en raison de l’absence de mouvements péristaltiques. Des spasmes de la musculature intestinale peuvent être observés.

 

Comme dans l’iléus mécanique, le bol alimentaire ne peut plus progresser jusqu’au rectum. Suite à la souffrance des tissus de la paroi intestinale, des germes et du contenu intestinal peuvent pénétrer la cavité péritonéale. Il en résulte la survenue d’un abdomen aigu, qui peut être suivi d’une inflammation de la cavité péritonéale avec survenue d’une péritonite.

 

Causes potentielles d’un iléus paralytique:

  • Présence concomitante de péritonite, pneumonie, pancréatite, infarctus du myocarde
  • Troubles métaboliques, troubles électrolytiques (ex. après de fortes diarrhées peristantes), insuffisance rénale
  • Après des interventions chirurgicales, en cas de coliques, après certains traumatismes abdominaux par objets obtus (ex. cou de poing de boxe ou cou de pieds)
  • Perforation intestinale
  • Après infarctus des vaisseaux sanguins nourriciers de l’intestin‚ vaisseaux mésentériques)
  • Après intoxication au plomb ou intoxication par des opioïdes
  • Dans certaines maladies du sang comme la porphyrie
  • Parasitose intestinale (vers)
     

Iléus mixte

Tout iléus mécanique évolue avec le temps en un iléus paralytique. En effet, avec le temps, les mouvements péristaltiques de l’intestin finissent par diminuer puis disparaître complètement. Dans ce contexte, le tableau clinique est dominé par les symptômes des deux types d’iléus – l’iléus mécanique et l’iléus paralytique. Toutefois, l’intensité des symptômes peut être très variable.

Troubles (symptômes)

Souvent, les symptômes sont peu caractéristiques au début. Pour cette raison, une anamnèse détaillée et un examen soigneux du patient sont indispensables. Des douleurs abdominales obscures et d’origine indéterminée nécessitent, surtout aussi chez le nourrisson ou chez les personnes âgées, une prise en charge diagnostique.


En présence de douleurs abdominales intenses, d’apparition soudaine, d’origine indéterminée ou en cas de vomissements et d‘accumulation de gaz dans la cavité abdominale, le diagnostic d’une occlusion intestinale doit être envisagée. Il s‘agit d’une urgence médicale qui nécessite une prise en charge immédiate.

 

Symptômes en cas d’iléus mécanique

Les symptômes suivants peuvent apparaître seuls ou en association, en fonction de la localisation exacte de l’occlusion intestinale.

  • Crampes abdominales ou «oliques» de forte intensité
  • Vomissements, éventuellement vomissements de selles
  • Ventre très tendu et ballonné (météorisme)
  • Absence de selles et des gaz
  • Mouvements péristaltiques renforcés, audibles et visibles

Symptômes en cas d’iléus fonctionnel

  • Douleurs abdominales, surtout après les repas
  • Nausées et vomissements
  • Altération de l’état général
  • Ventre souple, ballonné par des gaz; en cas d’inflammation le ventre devient tendu et se durcit
  • Absence de bruits intestinaux

 

L‘iléus mixte se traduit par un mélange de symptômes des deux types d’iléus, d’intensité variable.

 

Symptômes d’une invagination intestinale aiguë chez le nourrisson

  • Douleurs abdominales d’apparition soudaine, de type colique, de forte intensité
  • Vomissements
  • Pâleur, sueurs froides
  • L’enfant est agité et angoissé
  • Période d’accalmie suivie de la réapparition des douleurs
  • Absence de selles, parfois élimination de mucus sanglant
  • Abdomen enflé

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes. Questionnement sur les antécédents médicaux (ex. ulcères gastriques, inflammations de l‘intestin); des informations sur le type de douleurs peuvent être très utiles pour le diagnostic; par ex. si les douleurs sont de type piqûres, d’apparition soudaine, ressenties principalement dans la partie surpérieure de l’abdomen ou la partie inférieure de l’abdomen,  etc. Des informations sur la couleur et la consistance des selles, ainsi que des données sur les vomissements, peuvent être très précieux pour le médecin.
  • Palpation: tension de la paroi, douleurs à la palpation
  • Ausculation: bruits intestinaux métalliques; absence de bruits
  • Toucher rectal: moyennant l’index de sa main le médecin palpe la partie terminale de l’intestin (rectum)
  • Radiographie de la cavité abdominale, éventuellement avec produit de contraste
  • Echographie
  • Tomodensitométrie
  • Analyses sanguines: globules rouges, globules blancs, hémoglobine, plaquettes, paramètres de l‘inflammation

Options thérapeutiques

Lorsqu’on suspecte une occlusion intestinale, un traitement approprié doit être instauré rapidement, le traitement dépendant du type et de la localisation de l’occlusion.


Dans certains cas, le traitement est conservateur, c’est-à-dire non chirurgical. Dans la majorité de cas, le traitement est chirurgical.

 

En cas d’affections sous-jacentes (ex. péritonite, perforation d’un ulcère gastro-intestinal, hernies, etc.), il convient de les traiter correctement.

 

Mesures d’urgence – traitement conservateur

  • Mise en place d’une sonde gastrique pour aspirer les sécrétions
  • Mise en place d’une perfusion pour administrer des liquides et des électrolytes

Médicaments

  • Antibiotiques afin d’éviter la propagation des germes pathogènes.
  • Médicaments ou lavements pour stimuler le péristaltisme intestinal (uniquement en cas d’iléus paralytique).

Intervention chirurgicale

Le type de l’intervention dépend de la cause de l’iléus:

  • Enlever les adhérences
  • Eliminer les obstacles (ex. tumeur) ou les sténoses (rétrécissements)
  • Eventuellement, réséquer la partie non viable de l‘intestin
  • Eventuellement, mise un place d‘un bypass ou d’un anus artificiel
  • Maintien ou restauration de la circulation sanguine dans tous les segments intestinaux

 

Mesures chez les nourrisson

Au début de l’invagination, des massages et des lavements avec produit opaque visible à la radio permettent souvent de refouler l’anse intestinale bloquée. En cas d’échec, on aura recours à la chirurgie.

Complications possibles

En l’absence de traitement approprié, toute heure qui s’écoule augmente le risque de décès.


Lorsque les causes de l’obstruction intestinale ont pu être diagnostiquées et que l’obstacle a pu être éliminé, les chances de guérison sont bonnes. En cas de traitement approprié, le pronostic de l’invagination est lui aussi bon.


Complications graves potentielles:

  • Troubles de l’irrigation intestinale avec apparition de lésions cellulaires, d’altérations de la paroi intestinale et de troubles fonctionnels ; dans les cas graves, perforation de l’intestin.
  • Infection localisée ou généralisée (septicémie) suite à une propagation des germes dans la cavité abdominale. L’apparition d’une septicémie constitue une urgence médicale. (voir Septicémie).
  • Etat de choc consécutif à l’absence d’absorption de liquides et d’électrolytes par l’intestin. En l’absence de traitement, il conduit au décès du patient.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer