Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Rachitisme 30. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Rachitisme

Définition

Rachitisme: une carence en vitamine D

Le rachitisme est une maladie des os qui se manifeste pendant l'enfance en raison d'une carence en vitamine D. La vitamine D est en majeure partie produite dans la peau grâce à la lumière du soleil (rayonnements UV). Seule une petite partie provient de l'alimentation. La vitamine D régule les taux de calcium et de phosphate et assure l'absorption de ces substances minérales par les os (minéralisation). Cela va permettre de durcir et de stabiliser la substance de base des os qui est au début molle chez le nourrisson. Avec à un manque de vitamine D, les os restent mous, ce qui entraîne par la suite des déformations irréversibles. Le rachitisme ne touche cependant pas seulement les os, le développement et la minéralisation des dents sont également altérés.

 

De nos jours, en raison de la prophylaxie globale par la vitamine D chez les nourrissons d'un an, le rachitisme se fait de plus en plus rare. Les causes, telles que le manque de lumière ou une alimentation déséquilibrée, ne sont presque plus significatives. Cependant, la présence d'une autre maladie à l'origine de carences nutritionnelles (par ex. des maladies intestinales chroniques) peut aussi provoquer le rachitisme. Dans les pays en voie de développement, où l'on ne procède à aucune prophylaxie adéquate par la vitamine D, le rachitisme est encore assez courant.

 

Chez les adultes, une carence en vitamine D aboutit également à des os mous. On parle dans ce cas d'ostéomalacie. Tout comme pour l'ostéoporose (diminution de la masse osseuse), les os déjà pleinement développés se déminéralisent et deviennent ainsi mous. Les personnes concernées souffrent de douleurs osseuses générales qui sont souvent prises pour du rhumatisme.

 

Une carence en vitamine D peut également accroître le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, de cancer ou d'infections. Chez les personnes âgées, un bon apport en vitamine D contribue à une meilleure santé des os et des muscles et réduit ainsi le risque de chute et de fracture.

Causes

Un rachitisme ou une ostéomalacie est en règle générale provoqué(e) par une carence en vitamine D qui entraîne à son tour une carence en calcium. Une exposition insuffisante de la peau au soleil peut être à l'origine d'une carence en vitamine D. Une mauvaise absorption des nutriments dans l'appareil digestif (par ex. lors de maladies inflammatoires chroniques intestinales) peut cependant aussi engendrer une carence en vitamine D.

 

Une carence en phosphate peut également être source de rachitisme et d'ostéomalacie étant donné que le phosphate, tout comme le calcium, est indispensable au  durcissement des os. La carence survient souvent par une élimination excessive de phosphate par les reins lors de maladies rénales. Dans certains cas rares, c'est une maladie congénitale héréditaire, le diabète phosphaté, qui en est la cause.

Troubles (symptômes)

  • Symptômes du rachitisme chez les enfants
    Chez les nouveau-nés, les premiers signes cliniques apparaissent dès le second mois et se traduisent par de l'agitation, de la crainte et des sueurs abondantes (des sueurs de la tête sont particulièrement typiques). À cela s'ajoutent une éruption cutanée prurigineuse liée à la transpiration, une hypotonie musculaire générale, une paroi abdominale flasque (que l'on appelle un « ventre de grenouille ») ainsi qu'une tendance à la constipation.

 

Voici les symptômes typiques du rachitisme chez le nourrisson :

  • Os mous et '' emboutis '' à l'occiput (voûte crânienne)
  • Retard de fermeture des fontanelles
  • Bourrelets visibles au niveau des côtes au passage vers le sternum ce qui ressemble à un collier de perles et porte ainsi le nom de '' chapelet costal ''.
  • La carence en calcium provoque l'augmentation de l'excitabilité des muscles ce qui peut être source de courbatures.

D'autres symptômes peuvent survenir selon la gravité et la durée du rachitisme :

  • Déformations irréversibles des os (« genu varum », « crâne carré », déformation de la colonne vertébrale)
  • Perturbation de la formation des dents : retard de la dentition, altération de l'émail des dents avec une prédisposition plus élevée aux caries.

 

Symptômes de l'ostéomalacie chez l'adulte

Chez l'adulte, la croissance osseuse est certes terminée, cependant il y a sans cesse des transformations. En règle générale, la destruction de la substance osseuse est compensée par sa constitution. Cependant, en cas de carence en vitamine D, la nouvelle substance osseuse reste trop molle du fait du défaut de minéralisation.

 

Les symtpômes suivantes sont typiques pour une ostéomalacie :

  • Au début : douleurs osseuses viscérales selon les efforts effectués à tous les endroits du squelette (tout particulièrement au niveau de la colonne vertébrale, de la cage thoracique, du bassin et des cuisses).
  • Plus tard : s'ajoutent hypotonie musculaire, fatigabilité rapide et déformations osseuses.
  • La fragilité accrue des os mous peuvent entraîner ce qu'on appelle des « fractures de fatigue », c'est-à-dire des petites fractures osseuses spontanées, sans accident direct. En règle générale, ce sont plutôt les plus petits os qui sont touchés, tels que le tarse ou les os de la colonne vertébrale.

Examens (diagnostic)

es déformations osseuses, une mauvaise formation des dents ainsi que des douleurs et les données typiques relatives aux conditions de vie (manque d'accès à la lumière du soleil, alimentation déséquilibrée) permettent de mettre le médecin sur la bonne piste.

 

Le diagnostic est confirmé à l'aide d'une prise de sang (détermination de l'enzyme '' phosphatase alcaline '', des taux de calcium et de phosphate) et de radiographies (image osseuse inhabituelle, déformations). En cas de résultat incertain, on peut envisager une biopsie osseuse (prélèvement de tissus).

Options thérapeutiques

Des doses élevées de vitamine D et de calcium sont prescrites en cas de rachitisme dû à une carence en calcium occasionnée par une carence en vitamine D. Les dosages dépendent de l'âge de l'enfant. Il faut en outre veiller à un apport suffisant en calcium et vitamine D par le biais de l'alimentation (voir prophylaxie). Cependant, bien plus important encore,  l'exposition régulière au soleil ou même seulement à la lumière du jour est indispensable, étant donné que la majeure partie des besoins en vitamine D est synthétisée dans la peau à l'aide de la lumière du soleil.

 

Si la cause est une carence en phosphate, une quantité adéquate de phosphate sera administrée. Une carence en phosphate n'est que rarement provoquée par un apport alimentaire insuffisant étant donné que presque tous les aliments contiennent du phosphate. La plupart du temps, cela vient d'une maladie rénale ou d'une alimentation déséquilibrée (comme par ex. pour les alcooliques).

Mesures préventives

Recommandations générales afin de garantir un apport suffisant en vitamine D (conformément à l'office fédéral de la santé publique OFSP) :

  • Il est par principe recommandé de passer régulièrement du temps en plein air et d'y effectuer des activités physiques. Attention : veuillez tenir compte des recommandations de l'OFSP à ce propos.
  • En cas de prise de suppléments en vitamine D, faire attention à l'application correcte et au dosage (la notice et les spécialistes sont là pour vous fournir les informations nécessaires).
  • Éviter de prendre trop de vitamine D; la vitamine D consommée ne doit pas provenir en même temps de plusieurs sources (compléments alimentaires, suppléments).
  • Veiller à une alimentation saine et équilibrée conformément à la pyramide alimentaire suisse.
  • En outre, en été (de juin à septembre), les personnes en bonne santé âgées entre 3 et 60 ans, qui sont régulièrement dehors, n'ont pas besoin de prendre de suppléments en vitamine D. L'exposition au soleil de la peau suffit normalement durant cette période pour synthétiser suffisamment de vitamine D dans la peau. En hiver, la propre production du corps en vitamine D ne suffit souvent pas à couvrir les besoins. L'apport en vitamine D doit ainsi être assuré, aussi bien par le biais de l'alimentation que par des compléments alimentaires ou suppléments en vitamine D. Les poissons gras tels que le saumon, le hareng ou les maquereaux, le foie, le beurre, le lait non écrémé, le fromage, les œufs ainsi que les aliments enrichis en vitamine D, comme le lait et les produits laitiers sont des sources de vitamine D.
  • Quelle que soit  la saison, les personnes à risque ont besoin d'un complément en vitamine D sous forme de gouttes ou de médicaments. Les sujets qui ne s'exposent pas assez au soleil (travaillant par exemple la nuit) ainsi que les personnes âgées sont tout particulièrement concernés.

 

Les recommandations actuelles relatives à la vitamine D s'appliquent selon les catégories de la population (office fédéral de la santé publique OFSP, état au mois de mars 2012) :

  • Nourrissons d'un an : apport en vitamine D recommandé (de préférence sous forme de gouttes) : 400 U.I. par jour (=10


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer