Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Rougeole de l’enfant 25. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Rougeole de l’enfant

Définition

Rougeole de l’enfant: eruption cutanée typique de la rougeole

La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse, répandue à travers le monde. Elle se caractérise par un exanthème bien caractéristique.


La majorité des enfants n’ayant pas été vaccinés avant l’âge de 10 ans sont touchés par la maladie.

 

Une première infection à la rougeole assure une immunité à vie contre cette infection. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la rougeole n’est pas une maladie infantile anodine. Encore beaucoup d’enfants meurent des complications de la maladie.

 

Des formes sévères de rougeole (rougeole toxique) affectent essentiellement les personnes immunodéprimées. Environ 10 à 20% des adultes atteints décèdent des conséquences de la maladie.

Causes

La maladie est provoquée par le virus de la rougeole (virus morbili). Elle est transmise d’homme à homme par voie respiratoire (toux, éternuement, parole). Les portes d’entrée pour le virus sont les muqueuses des voies respiratoires et la conjonctive des yeux.


Le risque de contagion est le plus grand à partir de cinq jours avant l’apparition des éruptions cutanées jusqu’à quatre jours après leur disparition.

 

(Chez une personne infectée sur 100, la maladie ne se déclare pas mais cette personne est tout de même contagieuse. Dans ce cas, l’organisme sécrète des anticorps contre le virus et le patient est ainsi protégé. Le vaccin contre la rougeole a le même effet).

Troubles (symptômes)

Le risque de contagion est déjà présent pendant le temps d’incubation (période allant de la contamination jusqu’à l’apparition des symptômes de la maladie), qui dure environ dix à douze jours. On distingue deux stades de la maladie: stade prodromique (stade précurseur avec symptômes grippaux) et stade exanthématique (avec des éruptions rouges). Le second stade est généralement accompagné d’une fièvre élevée.


Symptômes au stade prodromique:

  • Symptômes non spécifiques au niveau de la région rhinopharyngée (rhume, maux de gorge, enrouement, toux sèche).
  • Conjonctivite (yeux rouges et larmoyants, hypersensibilité à la lumière).
  • Des petites taches blanches (appelées taches de koplik) se forment sur la muqueuse buccale

 

Symptômes au stade exanthématique: 

  • Eruptions cutanées rouges, au début sous forme de point, puis sous forme de taches. Les éruptions débutent derrière les oreilles et au niveau du cou puis, elles se répandent progressivement sur tout le corps, jusqu’aux pieds. Les éruptions durent environ cinq jours et ensuite, la peau devient écailleuse.
  • Poussées de fièvre pouvant atteindre 41°.
  • Gonflement des glanglions lymphatiques au niveau de la gorge, accompagné de maux de gorge.

 

Formes spécifiques de rougeole:

  • Eruption abortive de la rougeole: les symptômes sont moins marqués. Cette forme peut survenir chez les enfants vaccinés, qui malgré la vaccination n’ont pas développé de défenses suffisantes contre la rougeole.
  • Rougeole foudroyante: elle est très rare et se caractérise par une apparition très soudaine des symptômes de la rougeole, qui sont accompagnés d’une fièvre élevée, de convulsions et de saignements de la peau et de la muqueuse. Elle affecte principalement les personnes dont le système immunitaire est très affaibli (personnes atteintes du sida). Cette forme peut avoir une issue fatale.

Examens (diagnostic)

Les enfants présentant le tableau clinique décrit ci-dessus doivent dans tous les cas faire l’objet d’un traitement médical.

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient. Symptômes spécifiques: éruptions cutanées caractéristiques.
  • Si le diagnostic est incertain: mise en évidence des anticorps dirigés contre le virus de la rougeole présents dans le sang.
  • On observe également une réduction du nombre de globules blancs (leucocytes).

Options thérapeutiques

Mesures générales

  • L’enfant doit être isolé des autres enfants car il est impossible de savoir comment chaque enfant réagit à la maladie.
  • Repos complet au lit.
  • En cas de conjonctivite, maintenir le patient dans l’obscurité.
  • Boissons abondantes, surtout en cas de fièvre.
  • L’enveloppement froid du mollet peut contribuer à faire baisser la fièvre.
  • Repas faciles à digérer.
  • Les sirops et les thés antitussifs favorisent la fluidification du mucus (ne pas administrer de médicaments à base de codéine).
  • Maintenir les muqueuses humides en suspendant des draps humides, surtout dans la chambre.
  • Après la chute de la fièvre et la disparition des éruptions, l’enfant devrait encore se reposer à la maison durant une à deux semaines.

 

Médicaments

  • Il n’existe aucun médicament contre le virus de la rougeole ; seuls les symptômes peuvent être traités.
  • Médicaments antipyrétiques (pour faire baisser la fièvre), sous forme de comprimés ou de suppositoires.
  • Jusqu’au quatrième jour après la contamination, la maladie peut être atténuée voire empêchée par l’administration d’anticorps (immunoglobulines).
  • En cas de toux, des médicaments ou des sirops antitussifs peuvent s’avérer utiles.

Complications possibles

La plupart des cas de rougeole guérissent sans complications. Toutefois, chez les nourrissons et les enfants immunodéprimés, des complications peuvent survenir:

  • Pneumonie (dont les signes sont la dyspnée et la détresse respiratoire).
  • Otite moyenne (douleurs de l’oreille).
  • Méningite (céphalées intenses, vomissements, voire troubles de la conscience et convulsions : urgence médicale).
  • Inflammation sévère de la cornée de l’oeil (peut provoquer une cécité).

Les éruptions cutanées sanglantes, les saignements des muqueuses et une fièvre élevée persistante constituent des situations d’urgence qui nécessitent une prise en charge médicale immédiate.


L’appendicite est une autre complication pouvant être déclenchée par la rougeole. Elle nécessite une intervention chirurgicale.

Mesures préventives

Une première infection à la rougeole assure une immunité à vie contre cette infection. Les enfants peuvent être vaccinés contre la rougeole à partir de 12-15 mois.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer