Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Scoliose 20. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Scoliose

Définition

Scoliose: une déviation latérale de la colonne vertébrale

Vue de dos, une colonne vertébrale saine est droite, ce qui signifie que les vertèbres sont alignées. En cas de scoliose, une déviation latérale de la colonne vertébrale est observée, généralement à hauteur des vertèbres thoraciques ou lombaires. Dans la région de la scoliose, la colonne vertébrale est raide et ne peut pas être redressée. Par ailleurs, les vertèbres sont en rotation les unes par rapport aux autres, ce qui est qualifié de torsion. La dénomination de scoliose vient du terme grec «skolios», qui signifie «tortueux».

 

Il ne faut pas confondre la scoliose avec le dos voûté. Dans le cas de la scoliose, la colonne vertébrale est déformée vers la droite ou la gauche, tandis que le dos voûté présente une courbure anormale vers l’avant ou l’arrière. Cependant, scoliose et dos voûté peuvent tout à fait coexister.

 

La scoliose se manifeste chez les enfants en période de croissance, les filles étant nettement plus touchées que les garçons. Outre une mauvaise sollicitation de la colonne vertébrale, les causes sont généralement inconnues. Dans de rares cas, une transmission héréditaire est probable.

 

Le traitement comprend la gymnastique corrective et, selon le degré de la scoliose, le port d’un corset orthopédique ou une intervention chirurgicale destinée à corriger et stabiliser la colonne vertébrale.

Causes

Dans la majorité des cas, la cause de la scoliose reste indéfinie. Seul un faible pourcentage est héréditaire ou survient suite à des paralysies en cas de maladies musculaires ou neurologiques. De même, certaines déformations de la colonne vertébrale, héréditaires ou provoquées par des troubles de la croissance, des troubles du métabolisme osseux (ostéomalacie, rachitisme), des inflammations ou des blessures, peuvent entraîner une scoliose.

Troubles (symptômes)

Les symptômes dépendent principalement du degré de la scoliose. Des troubles physiques, tels que douleurs dorsales, ne surviennent souvent que plus tard, à l’âge adulte.

 

Troubles possibles en cas de scoliose:

  • Signes externes visibles d’une scoliose: bascule du bassin, taille oblique, inégalité de hauteur des épaules, port de tête incliné, proéminence des côtes en avant de la cage thoracique.
  • Mobilité limitée due à la raideur de la colonne vertébrale.
  • Douleurs: en raison du défaut postural ou de la sollicitation incorrecte peuvent survenir des tensions musculaires, des douleurs au niveau du dos, de la nuque et des épaules, des céphalées, mais aussi des douleurs au niveau des genoux ou des chevilles. Il existe également des scolioses sans douleurs importantes.
  • Il arrive qu’une scoliose prononcée compresse le poumon ou le cœur sur un côté, entravant ainsi mécaniquement leur fonction. Il est par exemple possible qu’une faiblesse cardiaque (insuffisance cardiaque) se développe.

Examens (diagnostic)

Généralement, les parents remarquent la déviation de la colonne vertébrale ou les anomalies posturales, telles que la bascule du bassin ou l’inégalité de hauteur des épaules. Si de telles anomalies se présentent, il est conseillé de consulter un médecin (orthopédiste). Le médecin peut déjà reconnaître la scoliose d’après les signes externes mentionnés ci-dessus. La déformation latérale de la colonne vertébrale est particulièrement visible lorsque le patient se penche vers l’avant. Une radiographie de la colonne vertébrale permet de déterminer la forme exacte de la scoliose et de mesurer le degré de la courbure latérale.

Options thérapeutiques

Plus la scoliose est traitée tôt, plus les chances de redresser la colonne vertébrale et d’empêcher la progression de la déformation sont élevées. Le traitement dépend du degré de la scoliose et de l’âge du patient. La gymnastique corrective, le port d’un corset ou une intervention chirurgicale sont envisageables.

 

Dans les cas peu sévères, le renforcement des muscles dorsaux à l’aide de la gymnastique corrective est souvent suffisant. Chez les jeunes gens présentant une scoliose prononcée, le port quotidien d’un corset destiné à redresser et maintenir la colonne vertébrale est en outre nécessaire. Cela empêche par ailleurs la déformation de progresser pendant la croissance. Dans les cas sévères, une intervention chirurgicale peut être requise. Le but de l’opération est de stopper la progression de la déformation de la colonne vertébrale et de la corriger autant que possible. A cet effet, la colonne vertébrale est, au niveau de la courbure, maintenue dans une position corrigée par des plaques de métal.

Mesures préventives

Les causes de survenue de la scoliose étant dans la plupart des cas inconnues, sa prévention est limitée. Le mouvement régulier et le renforcement des muscles dorsaux contribuent de manière générale à maintenir le dos et la colonne vertébrale en bonne santé. Il est possible de compenser les inégalités de longueur des jambes au moyen de semelles orthopédiques, afin d’éviter les mauvaises sollicitations de la colonne vertébrale. Les enfants en période de croissance doivent éviter de porter des sacs d’école lourds sur une seule épaule.


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer