Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Scorbut, carence en vitamine C, carence en acide ascorbique 27. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Scorbut, carence en vitamine C, carence en acide ascorbique

Définition

Scorbut: une maladie due à une forte carence en vitamine C

Le scorbut est une maladie due à une forte carence en vitamine C. Elle se manifeste lorsque le corps humain est en fort manque ou manque total d’acide ascorbique (dite vitamine C) depuis plusieurs mois. Chez l’enfant, le scorbut infantile est également appelé la maladie de Barlow ou Möller-Barlow.

 

Les causes d’une carence en vitamine C sont soit un manque en apport d’acide ascorbique, soit un besoin accru en vitamine C qui n’est pas comblé.

De nos jours, la majorité de la population vivant dans les pays industriels consomme suffisamment d’aliments riches en vitamine C ou de compléments vitaminés. Ainsi, le scorbut n’existe pratiquement plus en tant que maladie.
De faibles carences en vitamine C sont cependant fréquentes. Il est courant que d’autres carences en vitamines et nutriments se manifestent simultanément.

 

Les sources d’acide ascorbique sont majoritairement les agrumes et les légumes. Grâce aux recommandations alimentaires actuelles (consommer 5 fruits et légumes par jour), la carence en vitamine C et le scorbut sont facilement évitables. Il est cependant important de consommer des fruits et légumes frais, car la vitamine C se dégrade lors d’exposition à la chaleur ou lorsqu’elle est stockée trop longuement.

 

Les fonctions de la vitamine C

La vitamine C est indispensable pour la production du collagène, élément nécessaire à la formation du tissu conjonctif, de la peau et des os. De plus, la vitamine C joue un rôle prépondérant lors de la réponse du système immunitaire face aux infections et de la cicatrisation, tout comme lors de l’absorption du fer, contribuant ainsi à la formation des globules sanguins. La vitamine C protège également les vaisseaux sanguins et aide ainsi prévenir les maladies cardio-vasculaires.

 

Conséquemment, les séquelles d’une carence en vitamine C sont diverses et dépendent du degré de carence en acide ascorbique.

Causes

Puisque le corps ne peut pas synthétiser la vitamine C, il est absolument nécessaire que celle-ci soit apportée par l’alimentation en dose suffisante, de préférence en consommant des légumes et des fruits frais. Le scorbut se développe si la vitamine C n’est pas apportée en quantités suffisantes ou s’il existe une défaillance au niveau de l’absorption de la vitamine.

 

Les causes d’apports insuffisants en vitamine C:

  • alimentation incorrecte, p.ex. éthylisme
  • régimes ou alimentation non équilibrés (p.ex. le „scorbut du célibataire“ lors de consommation exclusive de fast-food)
  • absorption de vitamine C défaillante au niveau du système digestif, par exemple lors d’une gastrite (inflammation de la muqueuse de l’estomac) ou lors d’autres maladies du système gastro-intestinal accompagnées d’un dysfonctionnement de l’absorption nutritionnel.
  • après une intervention chirurgicale avec résection d’une partie des intestins et ainsi une défaillance de l’absorption de la vitamine C

 

Les causes d’un besoin accru en vitamine C:

  • pendant la grossesse ou l’allaitement
  • après une intervention chirurgicale (cicatrisation)
  • lors d‘infections
  • lors d’activité physique élevée (sport de compétition)
  • lors de certains traitements (p.ex. la chimiothérapie, la radiothérapie, etc.)

Troubles (symptômes)

La vitamine C est stockée dans de différents organes de notre corps, notamment dans le foie, les glandes surrénales et l’hypophyse. Ces stocks suffisent pour une durée d’environ 4 à 8 semaines, ce qui explique pourquoi les symptômes d’une carence en vitamine C ne se manifestent pas avant 8 à 12 semaines.

 

Les signes cliniques d’une carence en vitamine C sont:

  • fatigue généralisée et baisse d’efficacité
  • manque d’appétit et perte de poids
  • baisse du système immunitaire (infections à répétition, rhumes, grippe, etc.)
  • défauts de cicatrisation
  • absorption de fer réduite, accompagnée d’une anémie de fer

 

Symptômes d’une carence profonde en vitamine C (scorbut chez les adultes, maladie de Möller-Barlow chez les enfants):

  • hémorragies de la peau et des muqueuses (fragilisation des capillaires)
  • hémorragies articulaires et musculaires, accompagnées de douleur et de gonflement de l’articulation
  • douleur osseuse due à l’épanchement sanguin du périoste (membrane recouvrant les os)
  • hémorragies et inflammations des gencives
  • déchaussement des dents
  • hémorragies capillaires et perte de cheveux
  • troubles de la croissance osseuse chez les enfants

Sans traitement, le scorbut provoque une insuffisance cardiaque, ce qui aboutit à la mort.

Examens (diagnostic)

Le diagnostic d’une carence en vitamine C se fait à partir de l’anamnèse (interrogatoire sur les antécédents médicaux du patient), de l’examen physique et d’un bilan sanguin.

 

L’anamnèse

Une anamnèse détaillée et bien menée sur les habitudes alimentaires et l’hygiène de vie du patient livre rapidement des premiers indices concernant une éventuelle carence en vitamine C due, entre autres, à une alimentation déséquilibrée.

 

L’examen physique

Lors de l’examen physique, le médecin examine l’état d’alimentation et de santé général du patient et veille particulièrement aux symptômes d’une éventuelle carence en vitamine C nommés précédemment (anémie, pâleur, hémorragies de la peau et des muqueuses, déchaussement de dent, mauvaise cicatrisation des plaies, articulations gonflées et douloureuses, muscles et os douloureux, etc.).

 

Le bilan sanguin

Généralement, lors d’une carence en vitamine C, le taux d’acide ascorbique dans le sang est bas, tandis que les paramètres d’inflammation (protéine C réactive) sont élevés.

 

Autres examens

Une carence en vitamine C se manifeste également lors d’une radiographie au niveau des os et des articulations.

Options thérapeutiques

La dose quotidienne nécessaire en vitamine C est d’environ 1 mg par kg de poids corporel. En règle générale, une alimentation équilibrée est suffisante pour atteindre cette quantité.

 

Lors d’une faible carence en vitamine C due, par exemple, à une alimentation déséquilibrée et excessive, l’adoption de meilleures habitudes alimentaires et la consommation régulière de jus de fruits (p.ex. jus d’orange) suffisent pour traiter la carence.

 

Chez les personnes souffrant de graves carences en vitamine C, il faut substituer l’acide ascorbique à fortes doses par voie orale ou intraveineuse. De nouveau, une alimentation équilibrée riche en fruits et en légumes s’impose.

Les symptômes concomitants tels que la fièvre, la douleur et la diarrhée, ainsi que la maladie de fond doivent être traitées de manière conforme.

Mesures préventives

Une alimentation équilibrée (fruits et légumes frais en abondance) ainsi qu’une hygiène de vie saine (consommation d’alcool modérée) peuvent prévenir une carence en vitamine C et ainsi le scorbut.

 

Voici les recommandations de la société suisse de nutrition (SSN):

Manger quotidiennement 5 portions de fruits, légumes, salades: 3 portions de légumes frais et 2 portions de fruits frais. 1 portion correspond à 120 g par jour; une portion peut être remplacée par 2 dl de jus de fruit/de légume sans sucre ajouté.

 

Prise de compléments vitaminés à base de vitamine C (acide ascorbique):
Lors de besoin accru en vitamine C (avec l’âge, pendant la grossesse, l’allaitement, après une intervention chirurgicale, lors d’activité physique intense ou de sport de compétition) ou à but préventif pour renforcer les défenses immunitaires, des compléments vitaminés à base de vitamine C peuvent être ingérés.

 

Il est cependant important de savoir qu’il ne faut pas ingérer de trop grandes doses de compléments vitaminés à la fois, car l’absorption intestinale de la vitamine C est limitée : ce qui ne peut pas être absorbé par les intestins est éliminé. Il est donc recommander de prendre les compléments à petites doses ou, du moins, régulièrement, tout en veillant à ne pas dépasser la dose de 70 mg par jour.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer