Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Syndrome borderline, trouble de la personnalité borderline 22. Décembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Syndrome borderline, trouble de la personnalité borderline

Définition

Trouble de la personnalité en tant que traumatisme
Le syndrome borderline est un trouble de la personnalité caractérisé par une instabilité émotionnelle prononcée. Il s’agit d’une affection à multiples facettes se développant très différemment selon les individus.
 
Les femmes sont plus touchées par le syndrome borderline que les hommes. La maladie débute souvent au début de l’âge adulte mais elle semble être présente en latence dès l’enfance.

Causes

L’interaction de plusieurs facteurs est en discussion:

  • Prédisposition génétique: très grande émotivité, sensibilité et impulsivité
  • Evènements traumatisants de l’enfance: divorce, abus, disparition de proches, négligence, etc.
  • Type d’éducation donnée par les parents:certaines formes d’éducation peuvent favoriser un syndrome borderline en cas de prédisposition. Il s’agit notamment de modèles éducatifs avec des limites et repères changeant sans cesse ou impliquant une trop grande proximité (l’enfant ne peut pas apprendre à se détacher) ou une distance excessive (négligence).

Troubles (symptômes)

Les personnes concernées se blessent d'elles-même

L’instabilité émotionnelle se manifeste par:

  • Une forte tendance à agir de manière impulsive, sans se soucier des conséquences
  • Une humeur instable et changeante
  • Des crises émotionnelles pouvant aller d’une forte colère à un comportement querelleur et à la provocation de conflits, en particulier lorsque des personnes extérieures critiquent ou empêchent les actes impulsifs.
  • Des problèmes relationnels: tendance à vivre des relations intenses mais inconstantes. Ces problèmes entraînent des crises émotionnelles répétées associées à une forte peur d’être quitté poussant la personne à des actes exagérés pour éviter d’être quittée (notamment par des menaces de suicide ou de l’automutilation).
  • Perturbation de l’image de soi: sentiment fréquent de vide intérieur, estime de soi insuffisante pouvant aller jusqu’au rejet de sa propre personne.

Des actes d' automutilation (coupures, brûlures) s’observent souvent. Ils permettent de détruire les tensions vécues par les sujets. Certains rapportent que l’automutilation leur permet de se sentir exister à nouveau ou de ressentir par la suite une émotion agréable.

 

L’abus de drogues et d’autres troubles psychiatriques (dépression, troubles anxieux, troubles alimentaires) sont souvent associés à un trouble borderline.

Examens (diagnostic)

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fixé des critères permettant de poser le diagnostic d’un syndrome borderline:

 

Le sujet doit présenter au moins trois des points suivants:

  • Tendance nette à agir de façon imprévue, sans se soucier des conséquences
  • Tendance aux conflits ou aux accès de violence, associés à une incapacité de contrôler ces comportements explosifs, en particulier lorsque les actes impulsifs sont critiqués ou empêchés
  • Humeurs inconstantes et imprévisibles
  • Perturbation de l’image de soi, des objectifs ainsi que des préférences personnelles (y compris les préférences sexuelles)
  • Tendance à s’engager dans des relations intenses mais souvent instables, généralement suivies de crises émotionnelles; efforts exagérés pour éviter d’être quitté; menaces de suicide répétées ou automutilation
  • Sentiment persistant de vide

Options thérapeutiques

La confiance envers le thérapeute est importante

Le traitement instauré doit être adapté à la complexité de la maladie.

Puisque l’inconstance dans les relations et les comportements querelleurs en cas de critique sont justement les problèmes d’une personne borderline, le risque d’interruption du traitement est important. Pour cette raison, la motivation et une bonne relation patient-thérapeute sont essentielles.

Au cours des dernières années, un programme fortement structuré a été élaboré spécialement pour le traitement des patients borderline: il s’agit de la «thérapie dialectique comportementale».

 

Voici les points importants de la thérapie:

  • Apprentissage de méthodes permettant de diminuer les tensions intérieures de façon saine, notamment par le sport ou les techniques de relaxation
  • Arrêter la consommation de drogue
  • Création et maintien de relations représentant un soutien (famille, amis)
  • Gestion des situations de crise
  • Perception des sentiments
  • Etre responsable de son propre comportement
  • Travail sur les évènements traumatisants

Évolution

L’intensité du syndrome diminue avec l’âge, permettant d’atteindre une plus grande stabilité relationnelle et professionnelle.
 
Il n’est pas rare d’observer une tendance à l’automutilation et aux comportements suicidaires.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer