Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Syndrome du burnout 22. Novembre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Syndrome du burnout

Définition

Le syndrome du burnout se caractérise par un état d’épuisement général, à la fois psychique, émotionnel et mental; les «batteries sont vides» et le sujet n’est plus capable de récupérer sur de courtes durées. Ce syndrome d’épuisement s’accompagne d’une série de symptômes.

 

Le nombre croissant de chômeurs et la crainte de perdre son emploi favorisent la survenue de symptômes de stress et de burnout. Comme de nombreux psychologues du travail l’ont constaté, le burnout est devenu un terme à la mode. Pour cette raison, les vrais symptômes sont souvent méconnus et pris en charge trop tardivement. En l’absence de traitement, le syndrome peut engendrer des conditions médicales sérieuses comme la dépression ou des maladies somatiques.

Causes

Depuis longtemps, le burnout n’est plus exclusivement un syndrome de cadre stressé. Au contraire, il se rencontre dans presque tous les métiers et activités. Des experts nous signalent que le risque de burnout existe même chez des travailleurs à temps partiel, mais n’est souvent pas diagnostiqué dans ce contexte.

 

Les causes du burnout sont multiples : manque ou excès de sollicitation, trop peu ou pas de compliments, sentiment «d’être mal traité», perte des contacts sociaux, sentiment de perte de contrôle et conflit de valeurs.

 

Le syndrome du burnout ne touche rarement qu’une seule personne du lieu de travail, selon les experts

 

Facteurs de risque

Les personnes qui abordent leur travail avec beaucoup d’enthousiasme et d’entrain et qui sont très exigeantes vis-à-vis d’elles-mêmes sont particulièrement menacées. Pour atteindre tous les objectifs qu’ils se sont fixés, ces sujets négligent leur famille, leur partenaire, leurs amis et leurs loisirs. C’est la raison pour laquelle l’enthousiasme de départ se transforme souvent en un sentiment d’épuisement général.


D’après une enquête du baromètre des préoccupations menée en 2004 en Suisse, le souci de perdre son travail occupe la première place avec 69%. Cette crainte est encore renforcée par le stress sur le lieu de travail. Ce stress peut à son tour engendrer des symptômes de burnout et de mobbing (harcèlement moral).

 

Conflits chroniques

Il peut s’agir de conflits peu graves, anodins vus de l’extérieur, touchant soit la sphère privée soit la sphère professionnelle, qui n’ont jamais été résolus. Des situations apparemment désespérées comme le harcèlement moral sur le lieu de travail ou les conflits de voisinage peuvent provoquer un burnout ou l’isolement du sujet.


Avec le temps, toutes ces contraintes affaiblissent le système immunitaire et sont considérées comme les facteurs déclenchant du syndrome de fatigue chronique (SFC).

 

Autres causes de surcharge chronique du système immunitaire:

  • Infections chroniques par des champignons, des virus ou des bactéries.
  • Produits toxiques: dans les pays industrialisés, l’homme est quotidiennement exposé à une multitude de produits toxiques, qui, à la longue, affaiblissent le système de défense immunitaire. Les experts citent plus de 1 500 substances différentes.
  • Substances toxiques dans les matériaux de construction (bois, tapisserie).
  • Pesticides, conservateurs.
  • Métaux lourds dans l’eau et l’air

Troubles (symptômes)

  • Etat d’épuisement général et de dépression sur une période prolongée.
  • Epuisement à prédominance matinale: le sujet n’est pratiquement pas capable de se lever et souhaiterait dormir toute la journée.
  • Lassitude générale, qui touche les loisirs, la famille et le partenaire.

 

Symptômes somatiques

  • Céphalées, insomnies, troubles digestifs.
  • Contractures musculaires, douleurs articulaires.
  • Etat fébrile (frissons, malaise général)
  • Troubles du sommeil (insomnie ou besoin accru de sommeil)
  • Photophobie
  • Troubles cognitifs et difficultés de concentration, troubles de la mémoire
  • Irritabilité
  • Etats de confusion

Une des principales caractéristiques du syndrome de burnout est que les symptômes se développent sur une période prolongée et que le sujet n’est pratiquement plus capable de récupérer. Ainsi, même pendant les jours fériés et les vacances, les symptômes ne s’améliorent pas. Même après des efforts de faible intensité, le sujet ne parvient pas à récupérer.

 

Le burnout est souvent décrit comme une phase d’épuisement. Il en découle le risque que seuls les symptômes extérieurs soient pris en charge; le processus risque alors de se prolonger ou de se détériorer pour finalement aboutir à une dépression.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse détaillée avec prise en compte des symptômes du patient; questionnement sur la situation professionnelle et familiale.
  • Analyses de laboratoires pour exclure une infection ou une allergie.
  • Analyse des habitudes alimentaires pour exclure des déficiences alimentaires.

Options thérapeutiques

Le traitement dépend des causes et doit être adapté à chaque patient. L’automédication avec des somnifères, risquant d’aboutir à une dépendance médicamenteuse, est fortement déconseillée. 

  • Infections chroniques: antibiotiques ou traitement antimicrobien en cas d’infection par des virus ou des parasites.
  • Produits toxiques: les produits toxiques doivent être évacués par des boissons abondantes ou des cures de sudation.
  • Déficience alimentaire: des compléments alimentaires peuvent rapidement compenser le manque de vitamines ou de minéraux et renforcer le système immunitaire. Au cours d’une consultation diététique, le patient apprend à se nourrir sainement.
  • Problèmes psychiques: la résolution des problèmes nécessite souvent l’intervention d’un expert. Le premier interlocuteur pourra être soit un psychologue du travail soit le médecin traitant.

Une des règles d’or: écouter son propre corps. Il faut donc dormir suffisamment, se nourrir sainement, pratiquer une activité physique suffisante, se garder du temps pour soi, faire des pauses pendant le travail et apprendre à dire non.

Complications possibles

Le burnout est souvent présenté comme une phase d’épuisement. Il en résulte le risque que seuls les symptômes soient pris en charge et que le processus se prolonge ou s’aggrave. Sur le long terme, une maladie grave comme une dépression peut survenir.

Mesures préventives

Le syndrome du burnout peut être prévenu par un sommeil suffisant, une alimentation équilibrée, beaucoup d’exercices physiques et éventuellement, de la méditation ou des techniques de relaxation. Par ailleurs, la variété et les contacts sociaux contribuent à trouver un meilleur équilibre entre travail/stress et détente/loisirs.

 

Pour améliorer la situation professionnelle, l’organisation du travail doit être bien définie (missions, explication des processus); les états de surcharge de travail et de manque de travail seront mieux répartis. Des spéculations sur une éventuelle perte d’emploi peuvent ainsi être écartées d’emblée.

 

Dans l’intérêt de l’entreprise et de l’employé, des questionnaires anonymes devraient être distribués régulièrement aux employés pour détecter d’éventuels facteurs de risque pour le syndrome de burnout au sein de l’entreprise.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer