Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Syphilis 26. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Syphilis

Définition

Syphilis: une maladie infectieuse dangereuse et très contagieuse

La syphilis est une maladie infectieuse dangereuse, à déclaration obligatoire, très contagieuse, qui est présente à l’échelle mondiale. L’agent pathogène (la bactérie Treponema pallidum) est transmis par contact corporel direct (généralement par rapport sexuel).

 

La syphilis est une maladie connue depuis des siècles. Depuis la découverte des antibiotiques en 1909 et de la pénicilline en 1928, il est possible de la traiter efficacement. Auparavant, des millions de personnes (y compris les femmes et les enfants) décédaient de cette maladie. Il y a tout juste dix ans, une génération entière de médecins ne voyait quasiment plus de patients atteints de syphilis (excepté dans les livres d’apprentissage) car la maladie avait pratiquement disparu en Europe de l’ouest. Toutefois, depuis quelques années, les cas de syphilis sont à nouveau en augmentation.


 

D’après les experts, cette augmentation est due à une transmission accrue de l’infection par les hommes homosexuels. La crainte des maladies sexuellement transmissibles a vraisemblablement diminué, selon les chercheurs.

 

Une première syphilis n’assure aucune immunité contre une nouvelle contamination. En cas de traitement conséquent et contrôlé (pénicilline), une syphilis diagnostiquée tôt peut être guérie.


 

Les séquelles de la syphilis sont irréversibles. Non traitée, la syphilis peut entraîner le décès du patient.

Causes

La bactérie Treponema pallidum pénètre dans le sang par la muqueuse ou par des lésions cutanées via la voie lymphatique. Elle gagne ensuite les organes. Une période allant de deux semaines à trois mois peut s’écouler entre le moment de la contamination et l’apparition des symptômes (période d’incubation).


Les foetus sont menacés lorsqu’ils sont contaminés par l’infection dans le ventre de la mère; on parle alors de syphilis congénitale.


Les personnes ayant des rapports sexuels non protégés avec des personnes infectées courent également un risque.

Troubles (symptômes)

La syphilis a le caractère d’une maladie chronique générale.

 

Les symptômes se divisent en quatre stades:

 

Stade I – Nodules après 2-3 semaines

  • Infection, formation de nodules ou d’ulcères au niveau de la zone d’entrée des bactéries, généralement les organes génitaux. Guérison après quelques jours ou semaines.
  • Gonflements unilatéraux de groupes ganglionnaires (pas obligatoirement)

 

Stade II – Symptômes grippaux après env. 9 semaines

  • Etat grippal avec fièvre et douleurs articulaires
  • Eruptions cutanées et formations de vésicules (essentiellement au niveau des muqueuses).
  • Augmentation du volume des ganglions lymphatiques
  • Les éruptions cutanées régressent sans traitement mais peuvent réapparaître (récidive) et laissent des marques blanches.
  • Perte de cheveux en plaques

La phase II peut être suivie d’une période asymptomatique, susceptible de durer des années voire des décennies (phase de latence).


Stade III – Atteinte d’organes internes

Après 2-3 ans, la maladie peut entrer dans une nouvelle phase durant laquelle des organes internes comme le coeur, les vaisseaux et le système nerveux seront atteints. Lorsque la syphilis est diagnostiquée et traitée précocément, le stade III survient rarement.

 

Signes du stade III:

Proliférations ulcéreuses et inflammatoires sur tout le corps, dans les organes et dans les vaisseaux sanguins. Des destructions tissulaires et les symptômes associés peuvent survenir: problèmes cardiovasculaires, etc. Il en résulte des cicatrices disgracieuses.

 

Stade IV – Survenue après 10 à 20 ans

Lors de ce stade, les méninges, les ganglions et les voies nerveuses sont atteints. On parle alors de neurosyphilis.

 

Signes du stade IV:

  • Manifestations de paralysie et troubles de la sensibilité.
  • Crises de douleurs
  • Perte des réflexes

Ce stade s’achève par la démence et le décès du patient.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes et de la vie sexuelle (également passée) du patient.
  • Mise en évidence de l’agent pathogène (tests spécifiques des anticorps dans le sang); après les premières semaines, les tests sont positifs mais avec le temps, il sera de plus en plus difficile de détecter des anticorps. Au bout d’environ 2 ans, malgré l’infection, les tests seront négatifs (phase de latence). En cas de syphilis tardive, les marqueurs (VDRL) resteront par contre positifs.
  • Eventuellement, identification dans la moelle osseuse (ponction lombaire).
  • Exclusion d’autres maladies comme le paludisme, la lèpre et les tumeurs malignes.

Options thérapeutiques

La syphilis est traitée par antibiotiques et notamment par pénicilline. Comme l’évolution de la syphilis est chronique, des contrôles réguliers durant au moins un an seront nécessaires.

 

Attention:  Les partenaires sexuels doivent être avertis de la maladie, faire l’objet d’un contrôle médical et le cas échéant, être traités.

Complications possibles

Un traitement précoce de la maladie permet une guérison sans séquelles permanentes. Par contre, une syphilis non traitée peut entraîner le décès du patient, même de nombreuses années après le début de la maladie.

Mesures préventives

Les rapports sexuels protégés avec des préservatifs constituent la seule prévention efficace.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer