Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Tension basse, Hypotension artérielle 27. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Tension basse, Hypotension artérielle

Définition

Tension basse, hypotension artérielle: ne présente pas de danger pour la santé

On parle d’hypotension artérielle lorsque la tension mesurée se situe en-dessous des valeurs moyennes habituelles. Tant que l’hypotension est asympomatique, elle ne présente pas de danger pour la santé. Contrairement à la tension élevée (hypertension), la tension basse ne nuit pas au système cardio-vasculaire.


Les symptômes résultant de l’hypotension sont incommodants, mais ne mettent pas la vie du sujet en danger. Des situations périlleuses peuvent toutefois survenir (notament en cas de tendance au collapsus circulatoire liée à la tension basse).


On parle de tension basse lorsque la pression artérielle mesurée est inférieure à 100/60 mmHg chez les femmes, et inférieure à 110/70 mmHg chez les hommes.

Causes

On distingue deux formes d’hypotension: l’hypotension orthostatique et l’hypotension postprandiale.

 

Forme la plus courante – l’hypotension orthostatique:

Les causes de l‘hypotension demeurent inexpliquées.

 

On estime qu’une certaine tendance à l’hypotension est héréditaire et que d’autres facteurs, tels que l’alimentation, entrent en ligne de compte.
Les personnes les plus touchées sont:

  • Les femmes jeunes et minces
  • Les femmes souffrant de troubles alimentaires
  • Les jeunes en pleine croissance
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes âgées de faible poids corporel

 

Causes de l’hypotension postprandiale

L’hypotension postprandiale est la conséquence d’une autre maladie ou condition. Parmi les causes on compte:

  • Pathologies cardiaques (insuffisance cardiaque, arythmie)
  • Maladies du métabolisme (insuffisance des glandes thyroïde, surrénales et de l’hypophyse)
  • Maladies du système nerveux (le système nerveux participe à la régulation de la tension artérielle)
  • Déshydratation suite à des pertes de sang, des diarrhées et lorsqu’on ne boit pas assez.
  • Alitement prolongé
  • Certains médicaments peuvent provoquer l’hypotension : médicaments hypotenseurs, diurétiques, cardiaques (Nitrospray en cas d’angine de poitrine).

Troubles (symptômes)

  • Vertiges
  • Troubles de la vision (éblouissement ou «voile noir» devant les yeux)
  • Céphalées pulsatiles
  • Bourdonnement d‘oreilles
  • Troubles de la conscience pouvant aller jusqu’à la perte de conscience
  • Accélération du rythme cardiaque (tachycardie)
  • Frissons, transpiration excessive
  • Fatigue, apathie
  • Troubles de la concentration
  • Les individus sujets à l‘hypotension ont tendance à avoir froid aux mains et aux pieds
  • Insomnie

 

Hypotension suite à un changement de position brusque (forme orthostatique)

Lorsqu’on passe de la position assise ou couchée à la position debout, le sang s‘accumule dans la partie inférieure du corps, ce qui entraîne une chute de tension responsable d’une mauvaise irrigation passagère du cerveau.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes; questionnement sur d’éventuelles maladies cardiovasculaires, rénales, neurologiques ou métaboliques, sur la prise de médicaments, les habitudes alimentaires, les variations de poids, etc.
  • Mesure de la tension, contrôle du pouls: en position assise et couchée
  • Test de Schellong: test simple visant à mettre en évidence l’hypotension orthostatique, au cours duquel la tension et le pouls sont d’abord mesurés lorsque le patient est couché, puis à plusieurs reprises lorsqu’il se tient debout. 

Options thérapeutiques

En premier lieu, il convient de traiter les éventuelles maladies sous-jacentes. Une tension basse asymptomatique ne nécessite généralement pas de traitement.


L’objectif du traitement est de stimuler la circulation et d’éviter l’accumulation de grandes quantités de sang dans les jambes et la chute de tension artérielle consécutive.

 

 

Mesures générales

Les mesures suivantes aideront la plupart des sujets atteints d’hypotension.

  • Douches selon la méthode Kneipp (jets d’eau froide/chaude)
  • Massages à la brosse en direction du coeur
  • Activités physiques régulières (vélo, promenade, randonnée, gymnastique, natation)
  • Bas de contention en cas de varices prononcées
  • Eviter ou diminuer le stress et l‘épuisement
  • Alimentation équilibrée, riche en sel
  • Apport quotidien en liquides de 2-3 litres ; par ex. : eau minérale riche en sodium, tisanes aux herbes ou aux fruits, jus de fruits et de légumes.
  • Les boissons à base de café et de thé vert stimulent la circulation et augmentent la tension artérielle. Mais leur action est de courte durée et elles contribuent à la déshydratation de l’organisme, elle-même responsable de chute de tension. Le Coca-Cola favorise également la circulation. Attention, il contient beaucoup de sucre.

 

Mesures d’urgence à prendre lorsqu’un sujet présente des signes de collapsus circulatoire (vertiges, bourdonnement d’oreilles, sueurs froides):

  • Allonger le sujet, relever les jambes (angle à 45° au moins), éventuellement, appliquer des linges humides et frais sur le front ou la nuque.

 

Médicaments

Si les mesures générales ne suffisent pas, les médicaments suivants peuvent être pris, en fonction de la forme d’hypotension:

  • Minéralo-corticoïdes tels que la fludrocortisone (diminuent l’excrétion d’eau et de sel par les reins et augmentent ainsi le volume de sang et par conséquent la tension)
  • Dérivés de l’ergotamine, plus précisément les alcaloïdes de l’ergot de seigle, tels que la dihydroergotamine (constriction des grosses veines, agit contre les problèmes circulatoires dûs à l‘hypotension orthostatique)
  • Sympathomimétiques, tels que les gouttes d‘étiléfrine (le coeur bat plus vite et plus fort et la circulation est stabilisée)

Complications possibles

Si aucune autre maladie n’est présente, on peut vivre très longtemps et en bonne santé avec une tension basse, ce qui n’est pas le cas avec une tension élevée. Des complications peuvent survenir en cas de syncopes (collapsus) : elles peuvent conduire à des fractures, des fractures du crâne et causer des accidents.

Mesures préventives

Les mesures générales de traitement peuvent également être appliquées de façon préventive.

 

En cas d‘hypotension orthostatique, appliquer les mesures suivantes: 

  • Se relever lentement lorsqu’on est allongé
  • Prendre un petit déjeuner le matin, éventuellement avec du café
  • Le matin, se doucher à l’eau plutôt froide
  • Eviter les longues stations debout sur place, (se déplacer / s‘asseoir)
  • Porter des bas de contention appropriés (évitent «la chute» du sang vers les jambes)
  • La pratique régulière d’activités sportives contribue à stabiliser la tension
  • Boire beaucoup, prendre régulièrement de petits repas, suffisamment de sel
  • Éviter l’alcool et la nicotine
  • Éviter les foules importantes, en particulier lorsqu’il fait très chaud

 

Les individus dont la tension est basse, sont particulièrement sensibles aux variations de température.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

En savoir plus sur Cholésterol, Athérosclérose

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer