Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Tour de reins, lumbago, lombalgies 30. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Tour de reins, lumbago, lombalgies

Définition

Lumbago, tour de reins: douleurs situées dans le bas du dos, la région des lombaires

On considère comme lombalgie les douleurs situées dans le bas du dos, la région des lombaires. Un lumbago (tour de reins) est défini comme une douleur intense et nouvelle survenue subitement dans la zone des reins. Le patient déclare souvent ressentir des douleurs en barre et vives, comme une pique.

 

Cette douleur aigue débute souvent suite à un mouvement anodin, comme par exemple se redresser d’une position avec le dos courbé, tourner rapidement le haut du corps, effectuer un mouvement soudain ou maladroit, ou soulever des objets lourds. A l’occasion, les douleurs irradient dans les jambes ou jusqu’aux pieds. La mobilité est grandement réduite par les douleurs.

 

Si les douleurs irradient dans la jambe par les fesses – c’est-à-dire le long du nerf sciatique – il s’agit alors d’une sciatique.

 

Les causes d’un lumbago peuvent aussi être divers problèmes touchant la colonne vertébrale, comme une protusion du disque intervertébral, une hernie discale, un blocage de l’articulation vertébrale ou une déchirure de la capsule articulaire ou du ligament. Mais, des troubles psychiques tels que le stress ou autres surcharges peuvent aussi causer un tour de reins.

 

Le devoir principal du médecin est donc de découvrir la cause des douleurs lombaires et de la traiter. Dans le cas d’un lumbago aigu, il faut tout d’abord s’occuper des douleurs, d’un côté grâce à des médicaments, et de l’autre par la relaxation musculaire aux moyens de massages et d’applications locales de chaleur. Il est indispensable que le patient, une fois les douleurs disparues, entraine son dos: il doit pour cela apprendre comment se mouvoir afin de protéger son dos et effectuer des exercices musculaires renforçant ce dernier.

Causes

Les causes des douleurs aigues dans la région du bas du dos et des reins (lombalgies) sont nombreuses. Elles peuvent être physiques ou psychiques.
Un lumbago apparait en général après un mouvement incontrôlé du dos comme se redresser, se tourner ou se lever, ou porter d’une mauvaise inappropriée un objet lourd.

 

Il s’en suit une contraction musculaire immédiate (= douleur intense) dans le bas du dos. La contraction musculaire peut aussi être la conséquence de stress, de surmenage, d’une infection grippale (refroidissement), de muscles peu entrainés, de surpoids et d’autres facteurs défavorables.

 

Les causes principales d’une lombalgie sont:

  • Protusion d’un disque intervertébral, hernie discale
  • Blocage d’une articulation vertébrale
  • Déchirure d’une capsule ou d’un ligament de la colonne vertébrale

Troubles (symptômes)

Lors d’un lumbago (tour de reins), une douleur intense survient précipitamment après un mouvement de rotation du haut du corps, après s’être redressé ou s’être levé, ou en portant un poids.


Les muscles dans le bas du dos restent alors fortement contractés et durs. Les douleurs peuvent parfois se prolonger jusque dans les pieds. La mobilité est fortement réduite par les douleurs. Dans certains cas, les douleurs sont si intenses que le redressement du haut du corps est impossible.


Dans la plupart des cas, un lumbago, bien que douloureux, est inoffensif. Cependant, si le patient ressent un engourdissement dans les jambes ou une difficulté à uriner ou à déféquer, il doit impérativement consulter un médecin.
Si les douleurs irradient par les fesses dans la jambe – le long du nerf sciatique – c’est alors une sciatique. Il s’agit d’une autre maladie qui n’a rien à voir avec le lumbago – même si le patient le ressent comme tel au début (voir Maladie – Sciatique).

Examens (diagnostic)

L’apparition soudaine de la douleur tout comme les faits l’ayant provoquée (par exemple un mouvement maladroit) sont déjà des indices qui permettent au médecin d’avancer un diagnostic.

 

Pour exclure d’autres maladies, le médecin peut demander une radiographie de la colonne vertébrale. Si une participation du disque intervertébral est soupçonnée, il est recommandé d’effectuer une IRM (imagerie par résonnance magnétique) ou un CT (computed tomography).

 

Le déroulement de l’examen peut donc se présenter comme cela :

  • Historique médicale incluant les troubles et les évènement ou mouvements précédant la douleur
  • Examen corporel: posture corporelle inappropriée, lésions, troubles de la perception comme un fourmillement ou un engourdissement (tests neurologiques)
  • Radiographie de la colonne vertébrale
  • Lors d’un soupçon d’une lésion du disque intervertébral, une imagerie par résonnance magnétique (IRM) ou CT (computed tomography)

Options thérapeutiques

Lors d’un lumbago (tour de reins), il est nécessaire de tout d’abord prendre en charge la douleur. Le plus souvent, les antidouleurs sont donnés par voie orale ou intraveineuse. De plus, des méthodes physiques comme l’application de chaleur, par exemple avec des paquets de fango ou des infrarouges, sont bénéfiques. Un traitement électrique, des massages et de la physiothérapie aident à la déconctraction musculaire.

 

Il est important de suivre un programme aussi après la diminution de la douleur ; cela permet de former le positionnement du dos et ses mouvements. Le patient y apprend, entre autres, comment porter des objets lourds sans blesser son dos, ainsi que comment effectuer des mouvements le protégeant et des exercices renforçant sa musculature.

 

En général, les troubles diminuent relativement vite. Une fois les douleurs réduites, il est important de pratiquer un sport protégeant le dos au moyen d’exercices d’étirements, afin d’éviter qu’un lumbago ne survienne à nouveau.
Si les douleurs ne disparaissent pas après quelques jours, il est nécessaire d’aller se faire examiner par un médecin. Si le problème provient d’un disque intervertébral, une opération chirurgicale peut être nécessaire.

Mesures préventives

  • Apprentissage du mouvement: comment porter des objets lourds
  • Activités sportives régulières protégeant, étirant et renforçant le dos
  • Réduction d’une surcharge pondérale
  • Eviter une posture fatiguant le dos
  • Reconnaitre et traiter les tensions émotionnelles. Elles se manifestent souvent par des contractions musculaires ou des maux dans la  nuque.
  • Réduire le stress, éventuellement effectuer des exercices de relaxation comme le yoga, le training autogène, etc.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer