Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Toxoplasmose 25. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Toxoplasmose

Définition

Toxoplasmose: lors d’une primo-infection au cours de la grossesse, le parasite peut être transmis au fœtus

L’infection est transmise par un protozoaire intracellulaire : Toxoplasma gondii. Elle est très répandue chez les animaux à sang chaud et est transmissible à l’homme (zoonose). Parmi les mammifères, le chat joue un rôle très important. Il s’agit de l’hôte définitif du toxoplasma gondii, qu’il excrète dans les selles.

 

On effectue une distinction entre l’infection asymptomatique et sans complications et la maladie toxoplasmique relativement rare. Suite à une infection, il existe une protection permanente contre l’agent pathogène à condition qu’il n’y ait aucun affaiblissement des défenses immunitaires.

L’affection revêt une importance particulière au cours de la grossesse. En effet, lors d’une primo-infection au cours de la grossesse, le parasite peut être transmis au fœtus.

Causes

Il convient de faire une distinction entre une infection après la naissance (postnatale) et avant la naissance (prénatale):

  • Infection postnatale: l’agent pathogène, les kystes du toxoplasme, est transmis lors de la consommation de viande rouge insuffisamment cuite, particulièrement la viande de porc ou de mouton. En outre, l’homme peut s’infecter en portant ses doigts à sa bouche après contact avec des légumes souillés d'excréments de chat infestés. La transmission directe des agents pathogènes par contact avec les chats ou leurs excréments (litière) est également possible par le biais de mains non lavées portées à la bouche.
  • Infection prénatale: si la femme enceinte s’infecte pour la première fois au cours de la grossesse, l’agent pathogène peut être transmis à l’enfant. Plus l’infection de la mère survient à une époque avancée de la grossesse, plus la probabilité que l’enfant soit aussi infecté sera grande. Par contre, si l’infection de la mère est survenue avant la grossesse, l’enfant en développement sera protégé contre l’infection.

Troubles (symptômes)

  • Le temps d’incubation (temps entre le moment de l’infection et l’apparition des premiers symptômes) dure en général de 1 à 3 semaines.
  • Chez les sujets sains avec des défenses immunitaires normales, la maladie est asymptomatique dans plus de 90 % des cas. Ceci s’applique également aux femmes enceintes. Dans de rares cas, une légère fièvre, des céphalées ou des douleurs des membres, de la fatigue et un gonflement des ganglions lymphatiques au niveau du cou peuvent s’observer.
  • Chez les sujets immunodéprimés, tous les organes de l’organisme peuvent être affectés, le système nerveux central étant l’organe le plus souvent touché. Cette atteinte peut se manifester sous forme de changement de caractère, paralysie, crises épileptiques, fièvre et céphalées.
  • En cas de transmission de l’infection de la mère à l’enfant, les symptômes varient en fonction du moment de la grossesse auquel survient l’infection. Les infections survenues au cours du premier trimestre de la grossesse peuvent provoquer de graves lésions ou l’avortement du fœtus. Les infections survenues au cours du deuxième ou troisième trimestre de la grossesse peuvent être à l’origine de lésions très variables. Des lésions très graves sont plus rares, mais environ 50 % des enfants ne montrant aucun signe clinique à la naissance peuvent développer des lésions tardives telles qu’un retard mental ou un retard de développement.

Examens (diagnostic)

  • En cas de suspicion de toxoplasmose ou pour déterminer s’il y a immunité (test négatif/positif), prise de sang pour dosage des anticorps
  • Lors de l’infection d’une femme enceinte, il convient d’instaurer un traitement immédiat.
  • Par l’examen du liquide amniotique (amniocentèse) ou éventuellement examen du sang du cordon ombilical, il est possible de déterminer si l’enfant a déjà été infecté.
  • Des lésions d’organes chez le fœtus peuvent partiellement être identifiées par examen échographique.
  • Un test de toxoplasmose peut être réalisé chez les nouveau-nés et nourrissons au moyen d’une prise de sang.

Options thérapeutiques

  • Une toxoplasmose sans manifestations cliniques ne doit pas être traitée
  • Une antibiothérapie peut être nécessaire chez les patients immunodéprimés, lors d’une primo-infection au cours de la grossesse ou en cas de symptômes comme la fièvre ou des diarrhées. En cas de grossesse, le choix de l’antibiotique dépend du stade de la grossesse.

Complications possibles

L’évolution de la maladie est en règle générale favorable (pour les exceptions, voir Symptômes). Lors d’une infection, l’organisme synthétise des anticorps qui assurent une protection définitive contre Toxoplasma gondii.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer