Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Trouble de l’odorat et trouble du goût 24. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Trouble de l’odorat et trouble du goût

Définition

Trouble de l’odorat et trouble du goût: la grande majorité est atteinte de troubles de l’odorat

L’odorat et le goût font partie des sens qui, grâce à leur analyse chimiosensorielle, nous permettent de discriminer des substances chimiques.


L’odorat et le goût sont des sens vitaux. Ils contribuent non seulement à la qualité de vie mais permettent également aux individus, pour ne citer que quelques exemples, de détecter suffisamment tôt un incendie ou de les empêcher de manger un aliment avarié. Par ailleurs, la perte de l’odorat entraîne également des difficultés sociales non négligeables, si ce n’est que pas l’impossibité de sentir sa propre odeur corporelle.


L’odorat et le goût réposent sur des molécules qui sont libérées par des objects faisant partie de l’environnement. Par la suite, ces molécules stimulent certaines cellules nerveuses implantées dans la bouche ou le nez. Ces cellules nerveuses à leur tour transmettent les signaux au cerveau où les odeurs et le goût sont perçus et identifiés.


Les troubles du goût sont rares. Seuls 5% des patients souffrent effectivement de troubles du goût; la grande majorité est atteinte de troubles de l’odorat.

Causes

Les 3 causes les plus fréquentes de troubles de l’odorat sont:

  • Accidents (coup ou chute sur la tête).
  • Infections virales (grippe)
  • Causes nasales (inflammations des sinus nasaux ou polypes nasaux).

 

Autres causes:

  • Troubles hormonaux
  • Affections dentaires
  • Produits chimiques, médicaments
  • Radiothérapie en cas de tumeurs de la tête et du cou
  • Maladies neurologiques comme la sclérose en plaque, le Parkinson ou la maladie d‘Alzheimer.
  • Maladies métaboliques comme le diabète sucré.
  • Maladies thyroïdiennes, carence en vitamine B12, en vitamine A ou en zinc.
  • Cancer de la région ORL
  • Maladies psychiques: dépression, schizophrénie
  • Causes congénitales

Dans certains cas, on ne trouve aucune cause.

 

Les causes les plus fréquentes de troubles du goût sont:

  • Traumatisme crânio-cérébraux
  • Infections des voies respiratoires supérieures
  • Exposition à des substances toxiques
  • Traitement dentaire
  • Radiothérapie
  • Médicaments

 

Autres causes de troubles du goût:

Tumeurs, boulimie, maladies thyroïdiennes, diabète sucré, maladies rénales et hépatiques. Une mauvaise hygiène buccale peut également favoriser des troubles du goût.

Troubles (symptômes)

Les termes ''troubles de l’odorat'' (dysosmies) et ''troubles du goût'' (dysgueusies) décrivent différents troubles de la perception des odeurs et des goûts. On distingue les troubles quantitatifs et des troubles qualitatifs.

 

Troubles quantitatifs

Troubles de l’odorat

  • Anosmie: Perte complète du sens de l’odorat
  • Hyposmie: Sens de l’odorat diminué
  • Hyperosmie: Exacerbation du sens de l’odorat ou hypersensibilité aux odeurs

 

 Troubles du goût

  • Agueusie: Perte complète du sens du goût
  • Hypogueusie: Sens du goût diminué
  • Hypergueusie: Exacerbation du sens du goût ou hypersensibilité aux goûts

 

Troubles qualitatifs

Troubles de l’odorat

  • Parosmie: Altération de la perception des odeurs en présence d’une stimulation. La plupart du temps, les parfums sont perçus comme des odeurs désagréables (par exemple une rose est sentie comme une autre chose).
    - Cacosmie: Une odeur agréable est perçue comme désagréable
    - Euosmie: Une odeur désagréable est perçue comme agréable
  • Phantosmie: Perception d’odeurs en l’absence de stimulation (on sent quelque chose qui n’est pas là). Le plus souvent, ce sont des odeurs désagréables qui sont perçues.

 

Troubles du goût

  • Paragueusie: Altération de la perception du goût en présence d’une stimulation (par exemple quelque chose de sucré a soudain un goût amer).
  • Phantogueusie: Perception de goût en l’absence de stimulation (on a le goût de quelque chose qui n’est pas là).

 

Le syndrome de la bouche brûlante (burning mouth syndrom) représente un tableau clinique à part entière pouvant également entraîner des troubles du goût, caractérisé par une sensation de brûlure dans la bouche ou sur la langue, accompagnée de fourmillements ou de prurit.

Examens (diagnostic)

Les examens dépendent de l’importance des symptômes et de l’état du patient.

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes; questionnement exact sur les habitudes alimentaires, les boissons et le tabagisme, sur les antécédents d‘accidents et d‘interventions chirurgicales
  • Description des maladies actuelles et des médicaments pris
  • Tests de fonction thyroïdienne
  • Vérification de la respiration nasale
  • Recherche d’éventuelles allergies

 

Examen physique:

  • Examen ORL chez un médecin ORL (otorhinolaryngologiste)
  • Examen endoscopique du nez
  • Examen neurologique
  • Tomodensitométrie, tomographie par résonance magnétique pour exclure une éventuelle tumeur ou des troubles olfactifs congénitaux.

 

Tests

Le degré de la maladie peut être déterminé en mesurant à quelle concentration les odeurs et les goûts peuvent encore être perçus. Ces procédures sont standardisées.


D’autres tests consistent à faire juger le patient de l’intensité d’un échantillon de goûts ou d’odeurs ou à lui faire reconnaître un échantillon de goûts ou d’odeurs à l’aveugle. A cet effet, beaucoup de substances différentes sont utilisées.


Pour réalsier une vérification objective, indépendante des indications du patient, des impulsions électiques sont enregistrées dans le cerveau après une stimulation olfactive ou gustative.

Options thérapeutiques

En cas de troubles de l’odorat, les possibilités thérapeutiques sont limitées. De manière générale, le traitement dépend de la maladie sous-jacente.


La seule option thérapeutique efficace s’applique aux troubles de l’odorat dus à des problèmes nasaux. Dans ce cas, le recours à des interventions chirurgicales (résection des polypes, opération du sinus frontal) et à l’administration de cortisone (action décongestionnante et anti-inflamatoire) en sprays ou en comprimés, est possible.


Certains patients souffrant de troubles de l’odorat d’origine nasale répondent à des préparations à base de vitamine A.


Les études sur les effets thérapeutiques du zinc ont abouti à des résultats controversés.


Par ailleurs, les médicaments susceptibles de provoquer de tels troubles doivent être remplacés, réduits ou arrêtés.


En cas lésions nerveuses faisant suite à une lésion crânienne ou à une maladie neurologique (sclérose en plaques), des troubles de l’odorat résistants à tout traitement peuvent être observés.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer