Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Troubles psychosomatiques 25. Octobre 2014
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Troubles psychosomatiques

Définition

On soupçonne des troubles psychosomatiques lorsque surviennent des symptômes physiques pour lesquels on ne trouve pas d’explication médicale. Il s’agit donc de troubles psychiques se manifestant par des symptômes physiques.
 
L’une des caractéristiques de ces troubles est que le sujet, à la recherche d’une explication physique, se rend chez de nombreux médecins, suit des traitements en série, sans succès notable.
 
Au premier plan des signes se trouvent des symptômes généraux, tels que la fatigue, l’épuisement et des douleurs. Les troubles cardiovasculaires et gastro-intestinaux sont fréquents.

Causes

La naissance de troubles psychosomatiques résulte de la combinaison de plusieurs facteurs, parmi lesquels des facteurs biologiques, psychiques et sociaux. Une part de prédisposition génétique est également en discussion. Les facteurs psychosociaux semblent se trouver au premier plan.
 
Voici les principaux facteurs psychosociaux:

  • Stress permanent engendrant un dysfonctionnement des organes
  • Cercle vicieux de symptômes physiques, débouchant sur une peur et une surveillance accrue de ces symptômes
  • Conflits psychiques souvent inconscients (peur, fureur, colère) se manifestant par des symptômes physiques
  • Les patients souffrant de troubles psychosomatiques ont souvent vécu des évènements douloureux au cours de leur vie (divorce, disparition de proches, alcoolisme, abus sexuel)

Troubles (symptômes)

Les symptômes sont très variables et peuvent toucher différents organes. Voici les symptômes les plus fréquents:

  • Douleurs dans différentes régions de l’organisme (tête, dos, thorax, abdomen, bas-ventre)
  • Vertiges
  • Troubles cardiocirculatoires: sensation de souffle court, sensation de tension, de piqûres ou d’oppression au niveau du thorax, arythmies
  • Troubles gastro-intestinaux: estomac ou intestin irrité accompagné de nausées, sensation de réplétion, douleurs abdominales, selles irrégulières
  • Symptômes de l’appareil urinaire: vessie irritable, mictions fréquentes et douloureuses, difficulté à uriner

Les patients atteints de troubles psychosomatiques souffrent souvent de troubles psychiques tels que la dépression, les troubles anxieux ou des troubles de la personnalité.

Examens (diagnostic)

Souvent, les patients atteints de troubles psychosomatiques finissent pas être classés par les médecins dans la catégorie des sujets «difficiles»: la quête frustrante d’une cause physique à leurs maux finit bien souvent par aboutir à une maladie. Ils ne comprennent pas pourquoi le médecin ne trouve rien, malgré les symptômes qu’ils présentent. Le médecin, souvent frustré, leur conseille de s’adresser à un autre spécialiste, ce qui ne permet pas nécessairement d’interrompre le cercle vicieux.

 

Si le médecin émet, à un moment ou à un autre, l’idée que le trouble pourrait être d’origine psychique, beaucoup de sujets se sentent rejetés, catalogués et ont le sentiment que leurs symptômes physiques ne sont pas pris au sérieux.

 

En conséquence, le patient se rend chez un médecin après l’autre. Pour cette raison, de nombreux patients ont déjà un long parcours de souffrance et de maladie derrière eux avant que des troubles psychosomatiques ne soient détectés pour la première fois.

Options thérapeutiques

Le traitement est généralement long et difficile. Beaucoup de sujets ont un long parcours de maladie et de souffrance derrière eux avant que leur problème ne soit pris en charge. Il n’est donc pas rare que les symptômes deviennent chroniques. Même si les symptômes ne disparaissent pas toujours en totalité, ils peuvent au moins être nettement atténués grâce à un traitement approprié.
 
La relation de confiance entre le médecin et le patient est essentielle. Pour qu’elle puisse s’instaurer, les symptômes du patient doivent être pris au sérieux sans pour autant donner lieu à un surdiagnostic. Le patient doit bénéficier d’une information sur les troubles psychosomatiques et les interactions entre les processus physiques et psychiques.

 

 

Mesures générales

  • Mode de vie sain: arrêt ou du moins diminution de la consommation de nicotine, d’alcool et de caféine; sommeil régulier et suffisant, alimentation saine, activité physique suffisante
  • Méthodes de relaxation (training autogène, yoga)

 

Physiothérapie 

La kinésithérapie, la méthode Feldenkrais, la thérapie respiratoire, la relaxation fonctionnelle, la danse-thérapie ou encore l’art-thérapie contribuent souvent à l’atténuation des symptômes.

 

Psychothérapie 

Ce type de traitement permet notamment d’aborder le stress ou des conflits psychiques qui ne peuvent être maîtrisés seul.

Évolution

La recherche d’une explication médicale aux symptômes entraîne souvent les patients dans des parcours longs et coûteux. Il n’est pas rare que de nombreux examens, voire interventions chirurgicales, soient effectués mais sans résultat.
 
La prise régulière d’antalgiques peut provoquer des effets indésirables sérieux et entraîner une dépendance.


Les troubles psychosomatiques sont souvent associés à la dépression et aux troubles anxieux. Les médecins ont également une influence sur l’évolution : un surdiagnostic peut générer de nouvelles peurs et contribuer à la chronicisation des symptômes.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sujets Maladie de Crohn

Informations détaillées et approfondies pour les patients et leur famille sur la maladie de crohn.

Plus >>

Forum de discussion sur tous les thèmes
 Diskussionsforen
Alimentation: allergie, intolérance
Menstruation
Cancer du sein
Ménopause
Coagulation sanguine, thrombose
Carence en fer
Endomériose
Leucémie myéloide chronique LMC

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer