Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Tumeurs de la cavité buccale, cancers de la cavité buccale 26. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Tumeurs de la cavité buccale, cancers de la cavité buccale

Définition

Tumeurs de la cavité buccale

La fréquence des cancers de la bouche, particulièrement le cancer de la langue, a fortement augmenté durant les deux dernières décennies. Les tumeurs malignes peuvent se développer dans toutes les parties de la cavité buccale, les tumeurs du plancher buccal et de la portion mobile de la langue étant néanmoins les régions les plus souvent touchées.


Le cancer de la bouche touche principalement les sujets de 50 à 70 ans, mais se rencontre de plus en plus fréquemment chez les sujets plus jeunes.
Les facteurs favorisants les plus fréquents sont une consommation élevée d’alcool et de tabac, ainsi qu’une mauvaise hygiène bucco-dentaire.


Souvent visibles, les premiers signes d’appel du cancer buccal sont negligés par le patient, ce qui entraîne une découverte tardive du cancer dans de nombreux cas.


Lorsque les cancers de la bouche sont diagnostiqués à un stade précoce, le pronostic est généralement bon.


Les chances de survie dépendent en première ligne du volume tumoral et de l’extension éventuelle de la tumeur aux ganglions lymphatiques et à d’autres organes.

Causes

Dans les pays industrialisés, le tabac et d’alcool sont les principaux facteurs de risque. Dans d’autres pays comme le Sri Lanka, l’Inde, le Pakistan et la Thailande, la consommation de feuilles de Betel est le principal facteur causal.

 

Autres facteurs causaux:

  • Inhalation de fumées, vapeurs ou poussières cancérigènes
  • Virus
  • Marijuana, surtout chez les sujets jeunes
  • Mauvaise hygiène bucco-dentaire
  • Irritations mécaniques, par ex. par des dents abîmés

Troubles (symptômes)

Près de 90% des cancers de la cavité buccale se manifestent aux endroits suivants: cavité buccale (lèvres, plancher buccal, gencive, joues, palais), partie supérieure du pharynx (amygdales, base de la langue), partie inférieure du pharynx (autour du larynx) et larynx (cordes vocales).

 

Signes visibles:

  • Taches rouges ou blanches (ces plaques sont en fait des lésions pré-cancéreuses) au niveau des muqueuses buccales
  • Altérations de la coloration de la muqueuse, indurations
  • Gêne pour avaler, troubles de la mastication
  • Limitations de la mobilité de la langue
  • Brûlures de la langue, brûlures au niveau de la bouche
  • Saignements
  • Tumeur parfois visible à l’inspection de la bouche
  • En cas de cancer laryngé, le signe majeur est une modification de la voix avec enrouement chronique.
  • Gonflement des ganglions du cou; en cas de métastases à distances d’autres ganglions lymphatiques peuvent être augmentés de volume.
  • Douleurs (rares)

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse détaillée avec prise en compte des plaintes et symptômes du patient
  • Palpation des différentes régions de la cavité buccale
  • Endoscopie de la bouche, du pharynx, du larynx et des voies respiratoires supérieures (avec éventuellement endoscopie des bronches)
  • IRM ou imagerie par résonance magnétique permet de rechercher des métastases tumorales au niveau du cou
  • Biopsie avec prélèvement tissulaire pour examen microscopique

Options thérapeutiques

Le traitement dépend de la position, du volume, de l’extension de la tumeur, mais aussi de l’âge du patient et de son état de santé en général.

 

Objectis primaires du traitement:

  • Guérison de la maladie
  • Conservation des fonctions de mastication, de déglutition et de l‘élocution
  • Conservation de la forme du visage

 

On utilise souvent un traitement combiné associant chirurgie, radiothérapie et curiethérapie.

 

Pour les tumeurs de petite taille, on procède le plus souvent à une ablation chirurgicale de la tumeur ou à une radiothérapie.


En cas de tumeurs de grande taille, il faut souvent procéder à l’ablation partielle ou totale d’un organe comme le larynx ou d‘une structure osseuse  comme la mâchoire.


Lorsqu’on enlève des os de la face, la structure osseuse et les tissus mous voisinants doivent être reconstruits par chirurgie reconstructive dans un second temps.

 

 

Note importante: le traitement doit commencer par l‘abandon du tabac et de l’alcool.

Évolution

Plus le diagnostic du cancer de la bouche est précoce, plus les chances de guérison seront grandes.


Cependant, le pronostic dépend aussi de la taille de la tumeur, du type histologique et d’un envahissement éventuel des ganglions du cou. Des tumeurs avec plaies ulcérées ont généralement un mauvais pronostic. L’âge des patients semble être un facteur de pronostic relativement important, particulièrement en cas de cancer de la langue. Plus les patients sont jeunes, meilleures seront les chances de guérison.


Après traitement de la tumeur primitive, près de 30% des patients atteints de tumeurs de la cavité buccale développent des récidives locales, régionales ou à distances. Chez les patients jeunes, les récidives au niveau des ganglions lymphatiques sont particulièrement fréquentes.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer