Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Sclérose en plaques 29. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Sclérose en plaques
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Opinion d'experts
Faits
Symptômes
Diagnostic
Traitement
Astuces
FAQ
Glossaire
Liens
Historique
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Gruppe

Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques peut toucher n’importe qui. Cette affection, dont on ne guérit pas, est difficile à vivre. Vous trouverez ci-après un descriptif clinique complet de la maladie.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie dont les effets varient fortement en fonction des patients.

Il s’agit d’une maladie inflammatoire du système nerveux central.
La sclérose en plaques est également appelée encephalomyelitis disseminata par les médecins, que l’on peut traduire par:

inflammation «disséminée» du cerveau et de la moelle épinière.

 

Qu’est-ce que la sclérose en plaques?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire chronique et évolutive du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Les médecins désignent également cette maladie sous le nom d’encephalomyelitis disseminata: «inflammation disséminée du cerveau et de la moelle épinière».

Le cerveau est une sorte de centrale de commande, qui reçoit et envoie des signaux au corps par l’intermédiaire de la moelle épinière. Ces signaux sont transmis par les fibres nerveuses, qui sont entourées d’une gaine protectrice et isolante (myéline), tel un câble électrique.

 

Lorsqu’un foyer d’inflammation apparaît au niveau de cette couche protectrice, les messages ne peuvent plus être correctement transmis. Des segments de la myéline (couche de graisse) s’enflamment et peuvent être détruits par le système immunitaire. Ce processus de destruction est également appelé démyélinisation.

 

De la même manière qu’avec un câble mal isolé, de nombreux «courts-circuits» perturbent la transmission des informations. Ils peuvent se manifester sous forme de troubles sensoriels au niveau de la peau, de difficultés de coordination (trébuchements fréquents) ou de troubles de la vue. Les fibres nerveuses (axones) peuvent également se séparer et perdre leur fonction.

Les zones dans lesquelles la myélineest endommagée ou détruite sont appelées plaques ou lésions. Ces lésions peuvent se produire à différents endroits du système nerveux central, avec différents symptômes neurologiques pour les patients.

 

Evolution par poussées

Chez la majorité des patients atteints de SEP, la maladie évolue par poussées. Les pronostics sont très variables: chez certains patients, des lésions irréversibles surviennent très tôt, chez d’autres, le handicap ne survient qu'après plusieurs années de maladie.

A l’heure actuelle, il est impossible de guérir la sclérose en plaques. Pour autant, on peut éviter à un patient de se retrouver en fauteuil roulant. Grâce aux possibilités de traitement actuelles, il est possible d’influencer favorablement la progression de la maladie et ainsi la qualité de vie des patients.

Lors des poussées de SEP, le processus inflammatoire (lésions) est particulièrement actif au niveau du système nerveux central. C’est pour cela que l’on commence aujourd’hui à administrer un traitement standard (interféron, par exemple) dès les premiers stades de la maladie.

 

  •  

  •  

    Forum de discussion


     
    Actualités

    Traitement de la SEP: réduire à une fois par semaine l’application de l’interféron augmente l’observance de la thérapie
    Le traitement de base de la SEP inclut aujourd’hui l’interféron et l’acétate de glatiramère. Ces deux médicaments doivent être administrés chaque jour sous forme de piqûres, ce qui cause des douleurs et des irritations de la peau et démotive les patients à suivre le traitement sur le long terme. Les experts plaident donc pour une application hebdomadaire de l’interféron.

    SEP : l’activité professionnelle apaise les symptômes
    La poursuite de l’activité professionnelle malgré la maladie est d’une grande importance psychique, sociale et personnelle pour les patients de la SEP. A l’inverse, les symptômes de la SEP affligent plus les personnes sans emploi, comme le montre une étude présentée lors du congrès européen annuel sur la SEP (ECTRIMS).

    Diagnostic tardif de la sclérose en plaques: souvent un déroulement sévère
    La sclérose en plaques (SEP) est la plupart du temps diagnostiquée entre la vingtaine et la trentaine. Mais : les personnes plus âgées peuvent aussi tomber malades de la SEP. Le déroulement de leur maladie serait la plupart du temps plus sévère que celui des jeunes patients, comme l’a écrit un neurologue dans le journal médical Neurogeriatrie.

    suite »
     
    Opinion d'experts

    Des troubles cognitifs peuvent déjà apparaitre au stade précoce de la sclérose en plaques
    Entretien avec le Dr. Pasquale Calabrese, agrégé de cours à l’Institut de Psychologie de l’Université de Bâle, à l’occasion de la journée mondiale 2011 de la SEP.

    Sclérose en plaques: du sport pour le corps et l’esprit
    Les malades de la sclérose en plaques peuvent aussi bénéficier d’une activité sportive régulière. Toutefois, tout dépend de la quantité. Susanne Kägi, conseillère au centre suisse-alémanique de la SEP, en explique les principes.

    Sécurité des nouveaux médicaments – entretien avec un spécialiste
    Le Professeur Stefan Russmann, chef de service en pharmaco-épidémiologie et sécurité des médicaments à l’hôpital universitaire de Zürich, explique les risques liés aux nouveaux médicaments - en particulier aux traitements des MS (sclérose en plaques).

    suite »

    Rect Bottom
     

    SEP - En savoir plus

    sep active

    Actualités

    Connaissances

    Vivre avec la SEP

     

     

     

    Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

    En savoir plus >>

    Sky right 1
    Sky right 2
    Adserver Footer