Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Fièvre de Pfeiffer, mononucléose 23. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Fièvre de Pfeiffer, mononucléose

Définition

Fièvre de Pfeiffer: le virus attaque tout d’abord les cellules des muqueuses de la bouche et de la gorge

Il s’agit d’une maladie infectieuse bénigne due au virus d’Epstein-Barr, qui affecte principalement le système lymphatique (ganglions lymphatiques, rate, foie). Elle est aussi appelée la maladie du baiser. 


Dans nos pays, la primo-infection touche des enfants ou des adolescents jusqu’à l’âge de 20 ans. Dans 95% des cas, l‘infection par le virus a lieu avant l’âge de 30 ans. Cette infection confère une immunité permanente à vie.

Causes

L’agent pathogène de la mononucléose est le virus Epstein-Barr. La transmission du virus, faiblement contagieux, se fait essentiellement par la voie de la salive, d’où le nom de «maladie du baiser», ou par inhalation de petites goutellettes infectées transmises par la toux ou les éternuements.


Le virus attaque tout d’abord les cellules des muqueuses de la bouche et de la gorge. Il se multiplie ensuite rapidement et envahit les lymphocytes B jouant un rôle important dans les défenses immunitaires de l’organisme. Par voie sanguine ou lymphatique, ces lymphocytes gagnent tous les organes de l’organisme, surtout aussi les ganglions lymphatiques, la rate et les amygdales. 

 

Les sujets avec un système immunitaire en bonne santé parviennent à éliminer ces lymphocytes B infectés au moyen d’autres cellules de défense, appelées lymphocytes T: l’infection est ainsi jugulée.

Troubles (symptômes)

La période d’incubation, à savoir la période de temps entre la contamination et l’apparition des premiers symtômes, varie de quelques jours à six semaines.

 

L’infection se manifeste par un symptôme grippal; souvent elle n’est pas diagnostiquée et guérit sans laisser de séquelles. Chez les enfants, les symptômes sont souvent plus discrets que chez les jeunes adultes.

 

Le stade initial de la maladie est marquée par des symptômes grippaux:

  • Sensation générale de maladie (douleurs aux articulations et aux extrémités)
  • Fiévre (peut évoluer en dents de scie)
  • Maux de tête et maux de gorge

 

Signes caractéristiques de la maladie:

  • Ganglions lymphatiques enflés et douloureux, surtout au niveau du cou, pouvant atteindre le volume d’un oeuf de poule; un gonflement des ganglions lymphatiques peut également s’observer au niveau du thorax et de la cavité abdominale.
  • Splénomégalie ou augmentation du volume de la rate, avec sensibilité à la palpation en dessous de la cage thoracique gauche
  • Hépatomégalie ou augmentation du volume du foie (rare)

 

Autres symptômes potentiels:

  • Inflammation de la gorge suite à une surinfection bactérienne (angine rouge avec des dépôts jaunâtres au niveau des amygdales)
  • Eruptions cutanés (rares)
  • Fatigue chronique pouvant persister pendant des semaines voir des mois (dans env. 1-2% des cas)

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes
  • La formule sanguine montre une lymphocytose, à savoir une augmentation des lymphocytes
  • Détermination des anticorps dirigés contre le virus d‘Ebstein-Barr

Options thérapeutiques

La prise en charge de la maladie est purement symptomatique. A l’heure actuelle, nous ne disposons d’aucun traitement efficace contre le virus.

 

Mesures générales

  • Repos au lit
  • En cas de fièvre, boissons abondantes
  • Alimentation légère, facile à digérer
  • Mesures visant à baisser la fièvre (ex. compresses froides, soquettes vinaigrées)

 

Médicaments

  • En cas de besoin, administrer des médicaments pour faire baisser la fièvre

Rares, les surinfections bactériennes secondaires (voir «complications») peuvent nécessiter la mise en place d’une antibiothérapie.

Complications possibles

Dans des conditions normales, la fièvre de Pfeiffer persiste pendant deux à trois semaines, puis s’atténue sans laisser de séquelles. L’infection confère une immunité à vie.


Des surinfections bactériennes sont rares:

  • Surinfection bactérienne au niveau de la gorge (ex. angine rouge)
  • Infection des méninges (meningite), inflammation de l’encéphale (encéphalite)
  • Troubles respiratoires en raison du gonflement des ganglions lymphatiques du cou
  • Pneumonie
  • Anémie (déficience en globules rouges)
  • Rupture de la rate (très rare, souvent provoquée par des efforts physiques trop violents durant la maladie).


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer