Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation de l’endocarde, endocardite 18. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation de l’endocarde, endocardite

Définition

Inflammation de l’endocarde: est provoquée soit par des germes (bactéries) soit par une fièvre rhumatismale

L’endocarde est la membrane de tissu conjonctif qui tapisse la paroi interne du coeur. Il recouvre également les valves cardiaques.

 

Anatomie

En raison des contractions régulières du myocarde, l’endocarde est soumis à une sollicitation mécanique intense. Des processus inflammatoires au niveau de l’endocarde peuvent conduire à la formation de cicatrices et d’adhérences, ce qui peut résulter en un mauvais fonctionnement des valves cardiaques (voir Valvulopathies)

 

L’endocardite (inflammation de l’endocarde) est provoquée soit par des germes (bactéries) soit par une fièvre rhumatismale. Elle peut être très discrète et quasi-asymptomatique ou très grave, avec des lésions irréversibles au niveau des valvules cardiaques. Dans certains cas, elle peut même entraîner le décès du patient. 


Seul l’instauration d‘un traitement immédiat permet de prévenir le développement de valvulopathies ou la propagation de l’infection à tout l’organisme. Pour la forme aiguë de l’endocardite bactérienne, 30 à 40% des patients décèdent encore à l’heure actuelle.


En cas d’endocardite rhumatismale, un traitement rapide et approprié permet d’éviter les lésions aiguës des valvules cardiaques ainsi que les complications chroniques.

Causes

Endocardite bactérienne: elle est déclenchée par des germes. Ces germes peuvent provenir de foyers infectieux présents dans l’organisme. Ils peuvent également provenir de l’extérieur, pénètrer dans l’organisme (par cathéter, perfusion, interventions chirurgicales au niveau du coeur ou des vaisseaux, pose de prothèses, seringue souillée pour prendre de la drogue) et atteindre l’endocarde via la circulation sanguine.


Pour l’endocardite bactérienne, on distingue la forme légère (subaiguë) et la forme grave (aiguë). En l’absence de traitement, la forme grave entraîne le décès du patient. Le caractère aigu ou subaigu d’une endocardite bactérienne dépend de l’agent pathogène responsable de l’infection.

 

Endocardite rhumatismale: il s’agit d’une réaction inadéquate du système immunitaire (maladie auto-immune). Le système immunitaire réagit de façon excessive contre des tissus de l’organisme et dans le cas présent, contre l’endocarde. Toutefois, l’ensemble du muscle cardiaque (myocarde) ainsi que le péricarde sont aussi souvent touchés.

 


Autres causes

Dans de rares cas, l’endocardite peut être associée à d’autres maladies sous-jacentes, généralement rhumatismales:

  • Polyarthrite
  • Maladie de Bechterew
  • Lupus érythémateux

Troubles (symptômes)

Endocardite bactérienne

L’endocardite bactérienne peut se manifester de deux façons. Elle peut survenir sous forme d’infection aiguë de tout l’organisme et être accompagnée de forte fièvre, d’altérations cutanées, de détresse respiratoire ou d’apoplexie. Elle peut aussi être relativement latente, sans symptômes graves ni signes cardiaques explicites.

 

Endocardite rhumatismale

  • Affaiblissement non spécifique de l’état général avec fatigue, épuisement et réduction de la performance.
  • Légère augmentation de la température
  • Réduction du taux d’hémoglobine (Hb)

Comme les symptômes de l’endocardite rhumatismale ne sont absolument pas spécifiques, seuls les bruits cardiaques permettent souvent de mettre le médecin sur la piste d’une cadiopathie grave.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient. Il est essentiel de communiquer au médecin tous les antécédents d’infections (angine, arthrite), de chirurgie ou d’autres maladies pour lui permettre de poser le diagnostic.
  • Palpation, auscultation (bruits cardiaques).
  • Analyses sanguines (paramètres inflammatoires, identification de l’agent pathogène dans le sang).
  • Echocardiographie (ultrasons) avec ou sans produit de contraste (examen le plus adapté pour diagnostiquer une valvulopathie): les mouvements cardiaques et la fonction de certaines parties du coeur sont visualisés en couleur.

Options thérapeutiques

Médicaments

  • Antibiotiques: en cas d’endocardite bactérienne.
  • En plus, acide acétylsalicylique. Eventuellement, cortisone (anti-inflammatoire), en cas d’endocardite rhumatismale.
  • Après la guérison d’une endocardite, des antibiotiques doivent être pris à titre préventif (prophylaxie de l’endocardite).

 

Chirurgie

En cas d’endocardite aiguë grave et en cas de lésions chroniques irréversibles au niveau des valves cardiaques, la valve endommagée doit être réparée voire remplacée (prothèse valvulaire). Ainsi, le foyer infectieux peut être éliminé efficacement et la performance cardiaque est conservée. 


En cas d’insuffisance cardiaque grave faisant suite à des lésions des valves cardiaques, la transplantation cardiaque est bien souvent la seule option thérapeutique restante. 

 

Traitement médicamenteux post-opératoire:

  • Traitement prolongé par antibiotiques.
  • Fluidification du sang, à vie.
  • Eventuellement, traitement des troubles du rythme cardiaque ou d’une insuffisance cardiaque.

Si l’endocardite est une maladie associée à une autre maladie grave, il convient de traiter la maladie sous-jacente.

Complications possibles

L’endocardite bactérienne aiguë est toujours encore considérée comme une maladie particulièrement dangereuse. En cas de traitement inapproprié, elle entraîne rapidement le décès du patient. Du matériel infectieux peut se détacher des valvules cardiaques et être acheminé dans l’organisme via la circulation sanguine. Dans ce cas, si le traitement n’est pas immédiat, l’infection peut continuer à se propager (inflammation cérébrale avec formation d’un abcès et/ou apoplexie cérébrale).


En cas de traitement précoce et approprié et d’examens de contrôle réguliers (avec ajustement du traitement médicamenteux), l’évolution d’une endocardite non bactérienne est souvent positive.

 

Après une phase aiguë, des lésions irréversibles des valvules cardiaques peuvent se développer, essentiellement en cas d’endocardite chronique récidivante. A long terme, ces lésions affaiblissent le myocarde et la fonction cardiaque s’en trouve diminuée. La fonction pulmonaire peut également être altérée.

 


Une insuffisance cardiaque est fréquente en cas d’endocardite touchant les valves mitrales et aortiques. (voir Valvulopathies).

 

Après une sténose ou une insuffisance mitrale, une fibrillation auriculaire ou des troubles du rythme auriculaire surviennent souvent. Il en résulte un risque de formation de caillots sanguins. Ces caillots sanguins peuvent atteindre le cerveau et déclencher une crise d’apoplexie.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer