Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Néphrite chronique, insuffisance rénale chronique 21. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Néphrite chronique, insuffisance rénale chronique

Définition

Insuffisance rénale chronique: dialyse (méthode d'épuration du sang)

L’être humain sain possède deux reins ayant des fonctions bien distinctes:

  • L’élimination des toxines du sang par filtration et excrétion d’urine. L’urine est ensuite éliminée en passant par la vessie et l’uretère.
  • Les reins contrôlent la composition de l’urine et régulent ainsi le métabolisme acido-basique et l’homéostasie du corps (équilibre des électrolytes).
  • D‘autres fonctions sont: la production des hormones responsables de la régulation de la tension, de la production des globules rouges et du métabolisme osseux.

Lors de l’insuffisance rénale chronique,  la fonction rénale baisse lentement sur plusieurs mois voire années. A l’instar de l’insuffisance rénale aiguë, l’insuffisance rénale chronique est irréversible. Les causes les plus fréquentes sont d’autres maladies chroniques, qui, à la longue, causent des dommages irréversibles aux reins. En général, les deux reins sont touchés.

Causes

Une insuffisance rénale chronique est le plus souvent due à une atteinte rénale chronique pendant des années causée par le diabète sucré ou l’hypertension artérielle. D’autres causes sont plus rares. Dans certains cas, la cause demeure incertaine.

 

Les causes principales de l’insuffisance rénale chronique sont:

  • le diabète sucré
  • l‘hypertension artérielle
  • l‘inflammation  rénale chronique (glomérulonéphrite)
  • maladies génétiques de kystes rénaux (polykystose rénale): de multiples kystes dans les reins provoquent des lésions rénales au fil des années
  • infection bactérienne et chronique des voies urinaires, en particulier des bassinets rénaux (pyélonéphrite)
  • abus d’antalgiques néphrotoxiques (c’est-à-dire qui sont nocifs pour les reins)

Troubles (symptômes)

Une insuffisance rénale chronique peut passer inaperçue pendant plusieurs années. Au mieux, les patients déclarent avoir des troubles plutôt généraux tels que la fatigue, une baisse de performance ou une urine mousseuse (élimination d’albumine avec l‘urine), voire brune (élimination de particules sanguines).

 

Lorsque la maladie est avancée, une multitude de troubles affectant pratiquement tous les systèmes organiques se manifestent. Les déchets organiques tels que l’urée, l’acide urique ou la créatinine s’accumulent : en concentration élevée, ces derniers sont toxiques. Normalement, ces substances sont filtrées par les reins et éliminées avec l’urine.

 

De plus, des troubles de l’homéostasie, du métabolisme acido-basique et du système hormonal se manifestent. Ceci provoque une anémie, une hypertension artérielle ainsi qu’une ostéoporose d’origine rénale (diminution de la masse osseuse). Sans dialyse, l’insuffisance rénale chronique est mortelle.

 

Les symptômes principaux d’une défaillance rénale chronique au stade avancé sont:

  • une hypertension artérielle difficilement contrôlable
  • l’interruption de la production d‘urine
  • rétention d’eau corporelle: œdèmes tibiaux, œdème pulmonaire
  • dyspnée (accumulation d’eau pulmonaire)
  • urémie (rétention d’urée dans le sang): la perte de filtration rénale conduit à une urémie accompagnée d’une multitude de troubles affectant tous les systèmes organiques: mal-être, perte d’appétit, haleine d’urine (puanteur de la bouche sentant l’urine), démangeaisons, nausée, vomissements, arythmies, troubles de la conscience et coma.

Examens (diagnostic)

  • Interrogatoire sur les antécédents médicaux et les symptômes actuels
  • Analyses sanguines: examen des taux de la créatinine et de l’urée (la hausse de ces taux est proportionnelle à la péjoration de la fonction rénale et est calculée selon la clairance de la créatinine). Si la clairance de la créatinine est basse, cela signifie que la fonction de filtrage des reins est mauvaise.
  • Tests d’urine: le plus souvent, on y trouve des protéines ou des globules rouges attestant d’une atteinte rénale
  • Radiographie pulmonaire (de manière à voir s’il y a une rétention d’eau dans les poumons, signe d’une insuffisance cardiaque)
  • Échographie rénale
  • Scanner rénal (tomodensitométrie)
  • Biopsie rénale  (un prélèvement d'une très petite partie de tissu de rein)

Options thérapeutiques

Lors d’une défaillance rénale chronique, il faut éliminer tous les facteurs de risque favorisant l’avancée de la maladie:

  • traiter la tension artérielle lors d’hypertension
  • normaliser le taux de glycémie lors de diabète sucré
  • traiter les troubles du métabolisme adipeux (dyslipidémie)
  • régime pauvre en protéines, puisque celles-ci saturent la fonction rénale (cette mesure est judicieuse aussi longtemps que le traitement de la dialyse n’a pas été débuté)
  • thérapie de l’anémie: substitution de fer par voie médicamenteuse et stimulation de l'hématopoïèse (formation de sang)
  • traitement des infections
  • éviter la prise de médicaments néphrotoxiques (surtout les antalgiques, certains antibiotiques ou encore les produits de contraste en radiologie)
  • sevrage tabagique: le tabac provoque des maladies cardiovasculaires ainsi que le diabète et favorise la défaillance rénale.

Dialyse (méthode d'épuration du sang), greffe

En général, chaque patient en insuffisance rénale chronique doit tôt ou tard se soumettre à des séances de dialyse. Sans ce traitement, le patient mourrait. Si la maladie est diagnostiquée et traitée prématurément, le patient n’aura pas de séance de dialyse avant des années, voire des décennies. Les patients les plus susceptibles de bénéficier d’une greffe rénale peuvent être greffés. Toutefois, en Suisse, nous avons un manque d’organes, et notamment de reins, à greffer.

 

Complications possibles

Lorsqu’un traitement de l’insuffisance rénale est débuté trop tardivement, le plus souvent, d’autres organes que les reins ont déjà été atteints. Dans le pire des cas, le syndrome de la défaillance multiviscérale (un état dans lequel un ou plusieurs organes se détériorent rapidement) peut se manifester et provoquer la mort du patient.

Les patients souffrant d’une insuffisance rénale chronique ont généralement une espérance de vie réduite, surtout lorsqu’ils sont diabétiques. Le risque d’un infarctus, d’un AVC (accident vasculaire cérébral) ou d’une insuffisance cardiaque est bien plus élevé. De plus, au vue de l’anémie rénale, la performance du patient est fortement compromise.

Mesures préventives

Pour prévenir le diabète sucré et l’hypertension, les deux causes les plus fréquentes de l’insuffisance rénale chronique, il faut veiller à une bonne hygiène de vie. Si, cependant, on devait contracter une hypertension ou un diabète, la maladie peut être traitée conséquemment grâce à des médicaments et à des consultations médicales régulières pour éviter la perte de la fonction rénale. De plus, il faudra veiller à ne pas prendre des médicaments néphrotoxiques, c’est-à-dire qui sont nocifs pour les reins. Certains analgésiques, par exemple, ne devraient justement pas être ingérés. Un sevrage tabagique est d’autant plus nécessaire puisque le tabac accélère l’insuffisance rénale.


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer