Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Oesophagite, inflammation de l’oesophage 18. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Oesophagite, inflammation de l’oesophage

Définition

Inflammation de l’oesophage: Une oesophagite de reflux apparaît dans env. 30-40%

L’oesophage est un tuyau musculaire reliant la bouche à l’estomac d’env. 25-30 cm; il est tapissé d’un épithélium pavimenteux. La nourriture est propulsée à travers ce tuyau vers l’estomac à une vitesse de 1 à 4 cm par seconde grâce à des mouvements rythmiques en forme de vagues de la paroi musculaire. L’œsophage est séparé de l’estomac par le sphincter oesophagien inférieur.


 

Ce sphincter répond plus à des critères fonctionnels qu'anatomiques. Il s'ouvre lors de la déglutition pour laisser passer le bol alimentaire ; à l'état de repos, il est totalement fermé, empêchant le liquide gastrique de remonter dans l'œsophage.

 

Dans certaines conditions son tonus au repos diminue, ce qui permet alors au suc gastrique de remonter dans l’œsophage. La muqueuse œsophagienne est exposée à l'acidité de ce suc, ce qui se manifeste par du pyrosis, c’est-à-dire des brûlures de l’estomac. Cette maladie s’appelle maladie du reflux.

 

Lorsqu’elle s’accompagne d’une inflammation de la muqueuse de l’estomac, on parle d’oesophagite par reflux.


 

L’inflammation survient dans la partie inférieure de l’oesophage, à proximité de l’estomac. Au cours d’une maladie de reflux de longue durée, la muqueuse normale de l’œsophage - épithélium pavimenteux - peut se transformer en épithélium de type gastrique, c’est-à-dire un épithélium cylindrique. Cette modification de la muqueuse du bas œsophage constitue une lésion précancéreuse, qui peut dégénérer en cancer (adénocarcinome). On appelle cette muqueuse modifiée «muqueuse de Barrett»; l’oesophage présentant une muqueuse de Barrett est appelé œsophage de Barrett.

Causes

Lorsque le sphincter séparant l’estomac de l’oesophage ne fonctionne pas correctement, le suc gastrique peut refluer dans l’oesophage et engendrer une maladie de reflux avec brûlures de l’estomac, douleurs rétrosternales ou douleurs lors de la déglutition. Une oesophagite de reflux apparaît dans env.  30-40%.

 

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’oesophagite par reflux:

  • Troubles de la motricité de l’oesophage; le suc gastrique reste trop longtemps dans l’oesophage et les symptômes apparaissent suite à ce temps de contact prolongé.
  • Tonus insuffisant du sphincter oesophagien inférieur n’assurant plus la fermeture correcte du muscle.
  • Hernie diaphragmatique avec un estomac se trouvant complètement ou partiellement dans le thorax.

Facteurs de risque pour le développement d’un reflux:

  • Tabagisme important
  • Certains médicaments entraînant une diminution du tonus du sphincter oesophagien inférieur.
  • Vêtements trop serrés
  • Repas lourds et copieux, pris peu de temps avant le repos nocturne
  • Alimentation riche en graisses
  • Consommation d’alcool, particulièrement d’alcool fort, engendrant des lésions au niveau de la muqueuse.
  • Surcharge pondérale importante

Troubles (symptômes)

Des signes caractéristiques de la maladie de reflux sont des douleurs rétrosternales ou/et douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen (pyrosis).

 

Ce pyrosis se caractérise par des sensations de brûlures, prenant leur origine au milieu de la partie supérieure de l’abdomen et irradiant derrière le sternum. Les douleurs se manifestent souvent quelques heures après le repas ou pendant la nuit, lorsque le sujet se trouve en position couchée. Parfois, la consommation de liquides acides – jus de fruit, vin, vinaigrettes – provoque l’apparition des douleurs.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes actuels
  • Examen physique
  • Gastroscopie: cet examen permet au médecin de visualiser les modifications de la muqueuse oesophagienne et de prélever des échantillons tissulaires (biopsie) pour examen microscopique.
  • Mesure de l’acidité gastrique pendant 24 heures: le patient avale une petite sonde qui permet de mesurer le pH au niveau de l’œsophage et l’estomac.

Options thérapeutiques

Le traitement standard de la maladie de reflux consiste à administrer des médicaments. Le traitement chirurgical ne devrait être utilisé qu’exceptionnellement comme il produit des effets indésirables chez 20-25% des patients, contrairement au traitement médicamenteux. Au long cours, il n’est pas moins cher que l’administration de médicaments.

 

Malheureusement, la maladie de reflux sévère est souvent chronique et nécessite donc un traitement de longue durée.

 

Médicaments:

  • Les antacides sont des liquides alcalins ou des comprimés qui neutralisent l’acidité du suc gastrique. Selon les besoins, ils peuvent être utilisés pour traiter les épisodes de pyrosis d’intensité modérée. Par contre, ils ne sont pas indiqués pour un traitement au long cours.
  • Les inhibiteurs de la sécrétion acide sont des médicaments qui bloquent la sécrétion acide. Le plan de traitement avec ces médicaments varie d’une personne à l’autre.
  • Les médicaments procinétiques accélèrent le passage du bol alimentaire à travers l’estomac. Dans certains cas, ils peuvent s’avérer utiles, notamment en cas d’éructations et de sensations de réplétion associées à des douleurs ou à des malaises.

 

Chirurgie:

L’intervention permet de restituer la fonction de fermeture du sphincter gastro-oesophagien, ce qui empêche le reflux du suc gastrique dans l’oesophage.

 

Conseils

Lorsque les symptômes de reflux sont rares et de faible intensité (brûlures d’estomac, éructations acides), des mesures simples suffisent:

  • Diminution ou arrêt de la consommation de cigarettes et d’alcool.
  • Perte de poids en cas de surpoids
  • Eviter le café et les plats fortement épicés.
  • Préférer des petits repas plus fréquents et pauvres en graisses, ce qui réduit l’importance du reflux acide.
  • Lutter contre la constipation; rééducation intestinale.
  • La surélévation de la tête de lit empêche le reflux durant la nuit.
  • Eviter de porter des vêtements trop étroits (surtout dans la région gastrique).

Complications possibles

La majorité des patients répondent bien au traitement. Des oesophagites répétées favorisent la dégénération des cellules de la muqueuse oesophagienne affectées, ce qui peut provoquer l’apparition d’un cancer de l’oesophage.


Il peut également en résulter une fibrose, qui engendre un rétrécissement de l’oesophage. Dans des cas extrêmes, le patient peut rencontrer des difficultés à avaler la nourriture car elle reste bloquée au niveau du rétrécissement.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

En savoir plus sur Digestion, Troubles Digestifs

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer