Leaderboard

Vous êtes ici: Actualités » Santé publique 23. Septembre 2017
Recherche
santeweb.ch
Santé publique
Sujets Prioritaires
Actualités
Santé publique
Publireportage
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Les sports de montagne, de neige et aquatiques font le plus de victimes

Un relevé du bpa révèle que 2718 personnes ont perdu la vie ces quinze dernières années en pratiquant une activité sportive en Suisse, soit 181 en moyenne par an, dont 59 touristes étrangers. Le bpa – Bureau de prévention des accidents agit déjà dans les principaux sports concernés au travers de campagnes, mais aussi de formations et de conseils.

Selon une étude de l’Observatoire Sport et activité physique Suisse, près de trois quarts de la population résidante suisse pratique au moins de temps en temps une activité sportive. L’influence positive d’une activité physique régulière sur la santé est aujourd’hui incontestée. Le revers de la médaille: plus de 400 000 sportifs se blessent chaque année dans notre pays. En moyenne annuelle pour ces quinze dernières années, 181 personnes ont perdu la vie en pratiquant une activité sportive.

 

Avec 83 tués en moyenne par an, les sports de montagne – en particulier la randonnée en montagne et l’alpinisme – paient de loin le plus lourd tribut. Par beau temps et lorsque le mercure grimpe – comme cet été – les randonneurs sont particulièrement nombreux, ce qui se reflète dans l’accidentalité, plus importante. Pour randonner en sécurité, il faut veiller à une bonne préparation, une évaluation correcte (cette randonnée est-elle faite pour moi?), un équipement adéquat et un contrôle régulier en cours de route. Ces conseils constituent la base de la campagne de prévention «La montagne en sécurité», que le bpa a lancée il y a deux ans avec divers partenaires.

 

Dans les sports de neige, on dénombre environ 39 tués chaque année. La plupart d’entre eux pratiquaient le ski de randonnée ou le hors-piste. Le bpa recommande aux sportifs tentés par le domaine non sécurisé de se laisser guider par une personne ayant des connaissances sur les avalanches et d’emporter l’équipement d’urgence. Avec ses partenaires, il élabore et met en œuvre continuellement de nouvelles mesures pour la pratique sûre du ski, du snowboard, de la luge et de la raquette.

 

Année après année, 26 personnes en moyenne se noient en Suisse en pratiquant un sport aquatique. La plupart des victimes coulent brusquement sans motif apparent; de nombreuses autres chutent dans l’eau de façon inattendue. Aussi, le bpa et ses partenaires incitent les enfants à passer le contrôle de sécurité aquatique (CSA), qui leur apprend à se secourir seuls. A proximité de l’eau – eaux libres ou piscine – avec des enfants, il s’agit de respecter la règle suivante, à la fois simple et efficace: «Ayez vos enfants à l’œil, les plus petits à portée de main», c.-à-d. à une distance de trois pas au maximum. Sur une embarcation, une autre mesure de prévention est essentielle: toujours porter un gilet de sauvetage.

 

D’une manière générale, le nombre de tués ne dit encore rien du risque de décès associé à un sport. Pour cela, il serait nécessaire de tenir compte du nombre de sportifs actifs et de la durée de la pratique sportive. Mais le plus souvent, on ne les connaît pas de manière suffisamment différenciée pour pouvoir déterminer le risque effectif.

bpa – Bureau de prévention des accidents

07.09.2015 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer