Analytics Universal Code
1 santeweb
 

Endométriose

Endométriose
Environ 10 % des femmes en âge de procréer souffrent d’endométriose. Mais il existe des solutions pour les soulager: l'endométriose peut être traitée.

En Suisse, environ 190'000 femmes sont atteintes d’endométriose. Cette maladie désigne la croissance du tissu endométrial, c’est-à-dire des cellules de la muqueuse utérine (endomètre), en dehors de la cavité utérine alors qu'il recouvre normalement l'intérieur de l'utérus.

L’endométriose est une maladie certes bénigne, mais elle nuit souvent à la qualité de vie des femmes concernées. Les excroissances qui apparaissent peuvent provoquer de fortes douleurs et une sensation d'inconfort.

Pendant longtemps, l’endométriose n’a pas été identifiée en tant que telle par les médecins eux-mêmes. Or, l’endométriose est une des causes les plus fréquentes d’infertilité. Les foyers d’endométriose se développent de façon cyclique sous l’influence des modifications hormonales, c’est pourquoi les symptômes s’accentuent au moment des règles.

Les causes de l’endométriose sont toujours inconnues. Cette maladie demeure incurable, mais il existe de nouveaux médicaments et d’autres formes de traitements efficaces dans la majorité des cas. Malheureusement, il faut aujourd’hui encore souvent attendre des années avant que la maladie ne soit diagnostiquée.

Qu’est-ce que l’endométriose?

L'endométriose désigne des îlots de muqueuse (cellules endométriales) situés en dehors de la cavité utérine.

Cellules se disséminent et s'implantent le plus souvent dans la région pelvienne, les ovaires et à proximité de l'utérus.
 
Elles atteignent plus rarement d'autres organes comme l'intestin ou la vessie. Elles peuvent aussi apparaître de manière isolée dans les poumons et le cœur.
 
Les cellules disséminées en dehors de l’utérus réagissent aux hormones féminines et subissent donc les mêmes modifications cycliques que celles situées dans la muqueuse de l’utérus. Mais le flux menstruel n’est pas totalement éliminé vers l'extérieur: il s'accumule dans l'organisme, on parle alors de «menstruation rétrograde».
 
Dans certains cas, la maladie se manifeste principalement par des symptômes tels que de fortes douleurs et une sensation d'inconfort. Dans d’autres, l'endométriose entraîne une infertilité involontaire et donc une incapacité à avoir des enfants. Environ 50 % des femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants sont atteintes d'endométriose. Il est rare que la maladie endommage d'autres organes.
 
Pendant longtemps, les médecins n’ont pas identifié la maladie, et aujourd'hui encore, l'endométriose est souvent diagnostiquée des années après son apparition. Cela s’explique par le fait que les femmes présentent souvent des symptômes très différents.
 
Les méthodes de diagnostic modernes permettent de confirmer la présence d'une endométriose suspectée et de mettre en place le traitement adéquat. L'endométriose reste malheureusement incurable et le risque de récidive est relativement élevé même après traitement. Les traitements hormonaux réduisent toutefois ce risque. Les objectifs du traitement détermineront quelle option thérapeutique sera choisie.

Les rubriques suivantes vous informent sur l’apparition et les causes de l’endométriose, décrivent les examens de diagnostic réalisés de nos jours et présentent les différents traitements actuellement disponibles qui visent à réduire les symptômes et prévenir l'infertilité. Les femmes ne doivent pas considérer la douleur comme une fatalité, il est important qu'elles réalisent les examens et suivent un traitement. 

Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Hépatite bon à savoir
Hépatite bon à savoir
En savoir plus sur carence en fer et endométriose
Item 1 - title
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving