Analytics Universal Code
1 santeweb

Aperçu de plusieurs produits de substitution de la nicotine

Les produits décrits ci-dessous peuvent être utilisés pour le traitement temporaire d’une dépendance à la nicotine et ne devraient en aucun cas être administrés sans l’accord préalable d’un médecin. Important: en cas d’effets secondaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Afin de réduire les effets secondaires et d’optimiser les résultats, il faut suivre les conditions d’utilisation. Les doses médicamenteuses dès 4 mg, ainsi que les sprays nasaux et les inhalateurs, sont disponibles seulement sous ordonnance médicale.

Patch/Pansement

Généralités: le patch de nicotine est collé sur la peau comme un sparadrap classique. En fonction de la dose, une certaine quantité de nicotine diffuse à travers la peau et agit dans le corps pendant toute la journée. Le patch n’est donc indiqué que pour les personnes qui ont l’habitude de fumer toute la journée.
Utilisation: avant de coller le patch, la peau doit être sèche et sans poil. Résistant à l’eau, il est possible de se doucher avec un patch. Ce dernier contenant une dose pour 24 heures, il doit être changé chaque jour.
Effets indésirables: aucun effet indésirable grave n’a été constaté. Environ 20% des utilisateurs déclarent avoir eu au début de la thérapie de légères et locales irritations de la peau. D’autres effets indésirables, tels que vertiges, maux de tête, nausées, troubles du sommeil ou accélération du rythme cardiaque disparaissent en général après quelques jours.

Chewing-gum/Produit à chiquer

Généralités: une certaine quantité de nicotine est libérée une fois mâchée. Après environ 20 minutes, elle est présente dans le sang. A titre de comparaison, il faut 10 minutes à la nicotine pour atteindre le sang lorsqu’elle est fumée.
Utilisation: les chewing-gums de nicotine peuvent être mâchés toute la journée ou seulement lorsque le besoin s’en fait ressentir. Cette méthode convient donc bien aux personnes qui fument irrégulièrement. Lorsque le chewing-gum n’a plus de gout, il peut être jeté. Il est nécessaire de suivre les règles d’application (nombre maximal de chewing-gum par jour). Important: mâcher trop rapidement ou boire du café et/ou du jus de fruits peu avant ou pendant l’utilisation d’un chewing-gum réduit l’efficacité de ce dernier.
Effets indésirables: au début, les troubles suivants peuvent apparaitre: vertiges, maux de tête, vomissements, brulures d’estomac, hoquet, maux de gencives, inflammation des parois de la bouche ou de la gorge. Ces effets indésirables peuvent être réduits si les consignes d’utilisation sont suivies.

Micro-tablette/Tablette sous la langue

Généralités: l’avantage des tablettes appliquées sous la langue est leur discrétion (pas besoin de mâcher). La tablette fond sous l’effet de la salive et libère de la nicotine. Si la tablette est avalée, elle perd son effet.
Utilisation: la tablette doit rester environ 20 minutes sous la langue. Le gout étant relativement puissant, la tablette est souvent enlevée avant d’avoir complètement fondu.
Effets indésirables: de graves effets indésirables ne sont pas à craindre. Au début, les troubles suivants peuvent survenir: vertiges, maux de tête, vomissements, troubles du sommeil, rhume et aphtes (petites plaies dans la cavité orale).

Pastille à sucer

Généralités: l’avantage des pastilles à sucer est leur discrétion (pas besoin de mâcher).
Utilisation: les pastilles à sucer peuvent être consommées en alternance avec les chewing-gums.
Effets indésirables: de graves effets indésirables ne sont pas à craindre. Au début, les troubles suivants peuvent survenir : vertiges, maux de tête, vomissements, troubles du sommeil, rhume et aphtes (petites plaies dans la cavité orale).

Inhalateur

Généralités: un inhalateur imite l’utilisation d’une cigarette. Comparé aux chewing-gums ou aux tablettes, l’inhalateur permet donc de conserver les habitudes gestuelles du fumeur.
Utilisation: au lieu du "tirer" sur une cigarette, la personne reçoit une dose de nicotine en "tirant" sur son inhalateur sans fumée.
Effets indésirables: de graves effets indésirables ne sont pas à craindre. Au début, les troubles suivants peuvent apparaitre : maux de tête, vomissements, brulures d’estomac, irritation de la muqueuse de la bouche et de la gorge, légère toux.

Spray nasal

Généralités: l’avantage du spray nasal est un effet rapide après application. Cela concerne donc surtout les grands fumeurs.
Utilisation: sprayer maximum 3 fois chaque narine par application. Pas plus de 1 à 2 applications par heure.
Effets indésirables: de graves effets indésirables ne sont pas à craindre. Durant les deux premières semaines d’application, les troubles locaux suivants peuvent survenir: irritation de la muqueuse nasale, rhume et éternuements. Parfois, il y a également des vertiges, vomissements, nausées et des palpitations cardiaques.

Conclusion

Aucun produit de substitution de la nicotine ne peut agir tout seul ; la motivation d’arrêter de fumer doit être présente. Dans certains cas, un appui professionnel au niveau psychologique et comportemental est nécessaire.

Lorsque des effets indésirables vous semblent trop graves ou trop longs, vous devriez consulter un médecin. Durant une thérapie de substitution à la nicotine, il est strictement interdit de fumer ; de graves effets indésirables peuvent sinon survenir!

En savoir plus

Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Morbus Crohn - Colitis ulcerosa
Maladie de crohn - colite ulcéreuse
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving