Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Peste 21. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Peste

Définition

Peste: la cause de la peste est la bactérie Yersinia pestis, transmise à l’homme par les rongeurs.
La peste est une maladie infectieuse aigüe et hautement contagieuse, présentant de graves troubles (symptômes). La cause de la peste est la bactérie Yersinia pestis, transmise à l’Homme par les rongeurs.
 
Auparavant, cette maladie engendrait des pandémies et affectait une grande partie de la population mondiale. La dernière pandémie majeure a eu lieu au 14ème siècle. A cette époque, on parlait alors de ‘‘La mort noire‘‘ pour la maladie causée par la bactérie Yersinia pestis, même si on pense aujourd’hui que d’autres causes (ex.: maladie du charbon) ont probablement aussi été décrites sous ce nom.
 
De nos jours, il existe encore des épidémies de peste dans certains pays d’Afrique, d’Asie du sud-est ainsi que d’Amérique du Sud et du Nord. En Europe, il n’y a aujourd’hui aucun cas de peste.
 
Il existe un vaccin contre une des formes de la peste. Mais ce dernier n’est efficace que quelques mois et n’est que peu utilisé à cause de ses nombreux effets indésirables. Pour les autres formes, il n’existe aucune vaccination. Dans ces cas, les seuls moyens de se protéger d’une infection sont les mesures d’hygiène et l’isolation (quarantaine) des personnes infectées.
 
Les antibiotiques sont extrêmement efficaces contre la peste s’ils sont administrés suffisamment tôt, et non à un stade avancé de la maladie. Si elle n’est pas traitée, la peste est mortelle.
 
Pour éviter une épidémie, la personne infectée par la peste a l’obligation de s’annoncer, afin d’être placée en quarantaine ; elle est alors transférée dans un département spécialisé pour les cas d’infection.

Causes

La bactérie Yersinia pestis est transmise à l’Homme par des marmottes, des puces, des rats ou des écureuils infectés. Les personnes qui travaillent dans les bois sont donc particulièrement à risque.

 

On distingue quatre formes de peste:

  • Peste bubonique
  • Peste septicémique
  • Peste pulmonaire
  • Peste abortive

En cas de pandémie, les quatre formes sont présentes, mais les bubonique et pulmonaire sont majoritaires.

 

Peste bubonique

La contamination a lieu la plupart du temps par la morsure d’une puce à rats. Dans le cas de la peste bubonique, les signes typiques sont des inflammations (en forme de bosse) d’environ 4 cm au cou, aux aisselles et à l’aine. Elles sont dues à l’infection des ganglions et vaisseaux lymphatiques. Si la maladie n’est pas traitée, la bactérie se propage dans tout le corps par le sang, engendrant une peste septicémique et des dommages dans les autres organes (poumons, peau). Dans la majorité des cas, une peste bubonique qui n’est pas traitée est mortelle. 

 

 

Peste septicémique

Elle apparait lorsque la bactérie se trouve dans le sang. Cela est possible par deux moyens : s’il y a une plaie superficielle ou lors d’une complication de la peste bubonique (les inflammations lymphatiques éclatent dans le sang). S’il n’est pas pris en charge, le patient meurt en quelques heures.

 

Peste pulmonaire

Il en existe deux formes : la peste pulmonaire primaire et la secondaire.
La forme primaire est transmise d’Homme à Homme par voie aérienne (postillon, salive, éternuement). La bactérie est alors amenée directement dans les poumons. L’évolution de la maladie est beaucoup plus rapide et violente que lors d’une peste bubonique. S’il n’est pas soigné, le patient décède en quelques jours d’un œdème pulmonaire ou de dommages du système cardiovasculaire.
La forme secondaire est une complication de la peste bubonique ou septicémique.

 

Peste abortive

La peste abortive est la forme inoffensive de la peste. Elle apparait sous la forme d’une fièvre légère et de quelques petites inflammations des ganglions lymphatiques. Le patient développe en quelques jours des anticorps et est ainsi immunisé contre cette forme de la peste.

Troubles (symptômes)

Le temps d’incubation (temps entre la contamination et l’apparition de la maladie) est de quelques heures à quelques jours (au maximum une semaine).

 

Symptômes

  • Troubles semblables à la grippe : fièvre, douleurs à la tête et aux membres, forte sensation de mal-être, hébétude voir perte de connaissance
  • En plus lors de la peste bubonique : inflammations (bosses) douloureuses typiques au cou, aux aisselles et/ou à l’aine ; ces bosses mesurent environ 4 cm et proviennent de l’infection des ganglions et vaisseaux lymphatiques; à cause des saignements internes, elles prennent une couleur bleue ou noire, puis disparaissent.
  • En plus lors de la peste septicémique: importants saignements des organes internes et de la peau (couleur bleue ou noire); en plus, cela peut mener à une gangrène : mort des tissus cutanés, tout d’abord au visage et aux extrémités (doigts et orteils), puis vers le centre du corps.
  • En plus lors de la peste pulmonaire : difficultés respiratoires, toux, cyanose (lèvres bleues), fortes douleurs lors de la toux, crachat noir (sang).

Examens (diagnostic)

  • Antécédents médicaux en tenant compte des plaintes et troubles (inflammation, crachat) actuels
  • Mise en évidence de la bactérie dans le sang ou dans la salive (test facile et rapide)
  • Les anticorps apparaissent environ au 10ème jour de la maladie

Options thérapeutiques

Si le patient est traité suffisamment tôt par antibiotiques, sa guérison est pratiquement assurée. S’il n’est pas soigné, il a par contre de grands risques de mourir.

Complications possibles

Dans les cas de pestes bubonique et pulmonaire, le danger principal est la propagation par le sang de la bactérie dans tout le corps. Il s’en suit une peste septicémique et/ou une peste pulmonaire secondaire.
 
Dans le cas de la peste septicémique, le patient doit être traité par antibiotiques dans les 36 heures, sinon il risque de décéder.
 
Dans le cas de la peste pulmonaire, un patient qui n’est pas traité va développer un œdème pulmonaire puis mourir de troubles du système cardiovasculaire.

Mesures préventives

Il existe un vaccin contre la peste bubonique. Ce dernier ne garantit une protection que durant environ 6 mois et s’est montré peu efficace en cas d’épidémie. La vaccination contre la peste présentant de nombreux effets indésirables, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ne la conseille que pour les personnes à risque (paysans, chasseurs, ouvriers agricoles dans les régions où se trouvent des rongeurs infectés par la peste).
 
A titre préventif, il est nécessaire de lutter contre les puces, par exemple en s’appliquant de l’insecticide en poudre sur les habits et sur la peau. Il est nécessaire de suivre scrupuleusement les règles d’hygiène. A long terme, il faut également empêcher la propagation des rats. La prise en charge des personnes infectées par la peste nécessite des mesures d’hygiène spéciales (gants, masques et habits de protection).

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer