Analytics Universal Code
1 santeweb
 
La fréquence normale des selles subit une grosse variation individuelle et va de trois fois par jour à une fois tous les trois jours. La constipation correspond à l`excrétion de selles en quantité insuffisante et trop dures.

La constipation fait partie des troubles digestifs les plus fréquents. Par le terme « constipation », on entend une difficulté voire une baisse de la fréquence de défécation. Elle varie d`une personne à une autre et dépend, entre autres, de l`alimentation et de l`âge de celle-ci. On considère qu`une exonération de trois selles par semaine jusqu`à trois fois par jour en tant que "normal".

Les personnes souffrant d`une constipation se plaignent souvent:

  • de selles trop dures
  • d`une baisse de la fréquence de défécation
  • d`une difficulté à exonérer, voire une défécation douloureuse
  • de selles dures de petit volume
  • d`une sensation de défécation incomplète

En termes médicaux, on parle de constipation lorsque, pendant plusieurs mois, un minimum de deux critères cités ci-dessous se manifeste fréquemment:

  • deux selles par semaine ou moins
  • défécation uniquement possible en poussant fortement
  • selles dures
  • sensation de défécation incomplète
  • sensation d`un blocage anal
  • défécation uniquement possible à l`aide d`une manoeuvre manuelle p.ex. en utilisant un doigt
  • Selles molles uniquement après la prise de laxatifs

Troubles concomitants: ballonnements, flatulences, crampes d`estomac, douleurs au ventre, selles sanglantes, douleurs lors de la défécation, diarrhée et constipation alternantes

Il existe trois causes intestinales pouvant être à l`origine d`une constipation:

  • Maladies d`organes: maladies physiques telles que les maladies intestinales, maladies des nerfs régulant l`intestin, maladies métaboliques et troubles hormonaux
  • Effets indésirables médicamenteux
  • Troubles fonctionnels: ni une maladie d`organe, ni un médicament est à l`origine de la constipation.
    On distingue trois types de troubles fonctionnels:
    • Diminution de la motricité digestive: le transport du contenu intestinal vers le rectum est ralenti.
    • Constipation fonctionnelle: le temps de transport est normal, la cause réside cependant dans une volonté de retenir les selles ou lors de stress.
    • Blocage de défécation lié à un trouble du plancher pelvien

Causes physiques d`une constipation:

  • Maladies intestinales: côlon irritable, hémorrhoïdes, fissure anale, cancer du côlon
  • Maladies nerveuses: sclérose en plaque, maladie de Parkinson, traumatisme de la colonne vertébrale, Maladie de Hirschsprung (trouble congénital des nerfs innervant l`intestin)
  • Maladies métaboliques/hormonales: diabète sucré, hypothyroïdie, hyperparathyroïdie

Facteurs généraux pouvant favoriser une constipation:

  • Mauvaise alimentation (trop riche en graisses et protéines, faible en fibres)
  • Apport insuffisant en liquide/eau
  • Manque d`activité physique/sédentarité (également immobilisation au lit)
  • Modification du rythme de vie (stress, voyages)
  • Rétention des selles (due à la distance des toilettes, lors de réunions, etc.)
  • grossesse (l`utérus appuie sur l`intestin)
  • médicaments (notamment les antalgiques, les antidépresseurs et les compléments de fer)
  • Abus de laxatifs

Aussi longtemps que la constipation n`est pas due à une cause physique ou à la prise d`un médicament, elle peut être améliorée avec l`utilisation des médicaments suivants:

Mesures générales

  • modifier l`alimentation: augmenter peu à peu l`apport en fibres, manger plus de légumes et de salades
  • augmenter la quantité de boissons
  • exercer une activité physique régulière

Laxatifs contre la constipation

  • Les laxatifs peuvent être utilisés de manière complémentaire avec les autres mesures citées. Il existe actuellement des laxatifs pouvant être ingérés à long terme de manière tolérable aussi longtemps que le mode et la quantité d`application sont bien respectés. Pour cela, consultez votre médecin ou pharmacien qui vous aidera quant au choix du laxatif adapté à vos besoins.
  • Comme alternative: régulateurs de selles naturels tels que le son de blé, le grain de lin ou les figues.

En règle générale, il faut consulter un médecin lors de tout changement de selles, qu`importe si ce dernier est survenu de manière soudaine ou s`il persiste à long terme.

Une consultation médicale est urgente lors de « signaux d`alarme » suivants:

  • Constipation soudaine accompagnée de douleurs ou de crampes intestinales
  • Douleurs lors de la défécation
  • Selles sanglantes ou noires
  • Symptômes généraux tels qu`une perte d`appétit persistante, perte de poids, épuisement physique, sueurs nocturnes

Quel médecin consulter?

  • Médecin de famille (généraliste)
  • Interniste
  • Gastroentérologue

[Lien]

Pour pouvoir se faire une idée des troubles actuels et des causes possibles, le médecin interroge tout d`abord le patient en relevant ses symptômes et ses antécédents médicaux (anamnèse), puis fait un examen physique(inspection, palpation, auscultation, percussion, examens de fonction, etc.). Par la suite, d`autres examens médicaux supplémentaires peuvent être nécessaires.
Lors d`une syncope, l`interrogation des témoins est d`autant plus importante pour connaître les circonstances exactes de l`incident.

Relever les troubles actuels et les antécédents personnels  du patient (anamnèse)

  • Questions relative à la constipation-même: depuis quand, quelle est la consistance et la fréquence des selles, circonstances de la défécation (forte pression, douleurs, aide manuelle nécessaire), prise de laxatifs, etc.
  • Troubles concomitants (voir ci-dessus)
  • Maladies sous-jacentes et antécédents médicaux
  • Maladies sous-jacentes et antécédents médicaux, y compris les traumatismes et les interventions chirurgicales
  • Maladies et causes de décès significatives auprès de membres de la famille
  • Prise de médicaments
  • allergies
  • alimentation, quantité de boissons, activité physique: quelle est l`alimentation du patient, combien de litres sont bus par jour, etc.
  • Activités physiques
  • habitudes: consommation de stimulants (café, alcool, tabac, drogues), sommeil, stress, etc.
  • hygiène de vie, aspects sociaux et professionnels

Examen physique
Le médecin palpe et ausculte l`abdomen. L`inspection de la partie anale ainsi que le toucher rectal font également partis de l`examen physique.

Examens complémentaires ou particuliers:

  • analyses sanguines
  • recherche de sang occulte dans les selles (test hémoccult)
  • coloscopie (examen visuel du côlon): indiquée pour les personnes âgées de plus de 50 ans et souffrant d`une constipation chronique, éventuellement auprès de patients âgés entre 40 et 50 ans. Les patients âgés de moins de 40 ans ne nécessitent une coloscopie que si des cas de cancer de l`intestin sont connus auprès de membres de la famille.
  • Échographie de l`abdomen
  • Examens particuliers: p.ex. examen de la pression rectale, examen de la motricité intestinale et du temps de transport des selles, examen du plancher pelvien par IRM (imagerie à résonance magnétique).
  • Examen gynécologique

Le traitement de la constipation dépend toujours de sa cause. Dans le cas où aucune cause réelle n`est trouvée, la modification de l`alimentation et les changements de style de vie priment.

Traitement des causes
Si une maladie physique est trouvée, il s`agit, en premier lieu, de traiter cette dernière (p.ex. une hypothyroïdie, une dépression, etc.). Lors d`une constipation à la suite d`une prise de médicaments, le médecin substituera le médicament par un autre, similaire au premier et sans cet effet indésirable.

Mesures générales (modifier ses habitudes de vie et alimentaires)

  • Apport suffisant en boissons
  • alimentation: manger moins de graisses et de protéines, préférer les fibres, les légumes et les salades
  • augmenter l`exercice physique
  • se déstresser
  • lors de troubles du périnée: rééducation du plancher pelvien (également appelé "biofeedback")

Médicaments régulant les selles et laxatifs
Si les médicaments cités jusqu`ici ne suffisent pas à contrôler la constipation, des laxatifs ou des médicaments régulant les selles peuvent être appliqués. Vu la multitude de médicaments disponibles, leurs bienfaits et leurs effets secondaires, il est recommandé de discuter l`utilisation de ces médicaments au préalable avec son médecin. Les remèdes naturels tels que le son de blé, la graine de lin ou les figues représentent une possibilité thérapeutique alternative.

 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Cystite
Item 1 - title
Infection urinaire Traitement naturel Sans antibiotique
La pharmacie spécialisée
Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais.

Partenaire

Logo Spezialapotheke2 fr

Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving