Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Coup de soleil, érythème actinique 21. Octobre 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Coup de soleil, érythème actinique

Définition

Coup de soleil: inflammation de la peau

Un coup de soleil est une inflammation de la peau se manifestant par une rougeur de la peau, de douleurs, de démangeaisons et éventuellement de cloques. La rougeur survient uniquement sur les parties de la peau qui ont été exposées au soleil.

 

On distingue les coups de soleil légers, qui guérissent spontanément sans conséquence, des coups de soleil sévères, qui guérissent mal en laissant des cloques ou des cicatrices. Les personnes à peau claire sont plus menacées que les personnes dont la peau est foncée. Une forme particulière du coup de soleil est l’ophtalmie des neiges, qui correspond à un coup de soleil de la cornée.

Causes

Le rayonnement ultraviolet du soleil et d’autres sources lumineuses est à l’origine de l’inflammation cutanée. Ce sont notamment les rayons UV-B très puissants et à longueur d’onde courte qui causent les coups de soleil.

 

La protection solaire dépend de plusieurs facteurs:

  • Type d’activités en plein air (combien transpire-t-on)
  • La durée d’exposition au soleil direct
  • La sensibilité de la peau au soleil (très individuelle)
  • La saison et le moment de la journée
  • La latitude et l‘altitude de la situation géographique d’exposition
  • La nébulosité
  • La réverbération, par exemple créée par la neige
  • Le degré d’intensité solaire

Troubles (symptômes)

La peau présente les symptômes types d’une inflammation: elle est rouge, chaude, enflée, douloureuse ou démange. Lors d’une exposition plus sévère aux rayons UV, le coup de soleil peut présenter des cloques, ce qui correspond à un coup de soleil du deuxième degré.

 

Attention : il ne faut pas manipuler ou percer les cloques soi-même, car cela augmente le risque d’infection. Aux troubles décrits possibles s’ajoutent la fièvre, la fatigue et la nausée, qui peuvent survenir lors de coups de soleil sévères.
 
Les troubles se manifestent 4 à 8 heures après l’exposition au soleil. Pendant le bain de soleil, la plupart des personnes ressentent uniquement un faible étirement de la peau. Puis, 12 à 36 heures plus tard, les troubles sont à leur point culminant. Après quelques jours, il ne reste plus qu’une peau squameuse.

 

Lors des symptômes suivants, il est conseillé de consulter un médecin:

  • Fortes douleurs, fièvre et cloques
  • Coup de soleil sévère chez les bébés ou enfants en bas-âge
  • Lors de troubles supplémentaires indiquant une insolation (céphalées, raideur de la nuque, nausée et vomissements)

Examens (diagnostic)

Le diagnostic se fait facilement grâce à l’anamnèse du patient rapportant une exposition au soleil de moins de 24 heures ainsi qu’à l’aspect typique des parties de la peau exposée aux rayons UV.

Options thérapeutiques

La peau brûlée doit impérativement être protégée du soleil et ce à l’ombre, pour éviter une péjoration de l’inflammation. Vu qu’une grande quantité d’eau est perdue par le biais de la peau brûlée, il faut boire en quantités suffisantes.
 
Les faibles coups de soleil peuvent être traités par des lotions, crèmes ou gels rafraîchissants, voire même des préparations à faible dose de cortisone. Lors de coups de soleil plus sévères, un traitement à base d’antalgiques (plus particulièrement des anti-inflammatoires non stéroïdiens) pour apaiser les brûlures est indiqué.

Complications possibles

La plupart des coups de soleil légers guérissent en l’espace d’une à deux semaines. Les brûlures plus sévères accompagnées de cloques peuvent laisser des cicatrices.

 

Suite à une exposition aux rayons UV constante (ceci est également valable pour les solariums), la peau vieillit plus rapidement. Une destruction des fibres élastiques de la peau par le rayonnement en est la cause.
 
Le génome de notre peau possède une mémoire; le plus de coups de soleil une personne a dans sa vie, le plus élevé le risque de développer un jour un cancer de la peau. Des coups de soleil sévères lors des premières 20 années d’une vie augmente le risque de mélanome de manière significative.

Mesures préventives

La protection solaire est une nécessité absolue! Voici les mesures cruciales à retenir:

  • une protection solaire adaptée aux circonstances extérieures ainsi qu’aux risques individuels. Voir « Causes »
  • appliquer la protection solaire au minimum une demi-heure avant de s’exposer au soleil
  • Se badigeonner de crème solaire à plusieurs reprises est effectivement important, mais ceci ne permet pas une exposition solaire illimitée et ne n’augmente pas la protection. Le facteur de protection n’augmente qu’une seule fois la protection individuelle de la peau.
  • Entre 11h et 15h, le rayonnement solaire est au plus haut. Il est donc recommandé d’éviter le soleil et de préférer l’ombre pendant ces heures-là. De plus, les bains de soleil à l’ombre sont meilleurs pour la peau : celle-ci bronze de manière uniforme et garde son bronzage plus longtemps.
  • Les nourrissons ne devraient pas être directement exposés à la lumière lors de leur première année de vie.
  • Utiliser une protection solaire résistante à l’eau lors de vacances balnéaires – et réappliquer de la crème solaire après s’être baigné.
  • Il est impératif de porter de bonnes lunettes de soleil, car la lumière du soleil peut endommager les yeux. Pour cela, veillez au label CE. Souvent, les lunettes de soleil peu chères absorbent les rayons UV de manière insuffisante.
  • Un chapeau ou tout autre couvre-chef permet non seulement de protéger la tête d’un éventuel coup de soleil, mais permet également d’éviter une déshydratation et une décoloration trop rapide des cheveux. Les enfants notamment devraient toujours avoir la tête recouverte lors de toute exposition solaire.
  • Boire en quantités suffisante, c’est-à-dire 2 à 3 litres d’eau par jour (pas d’alcool!).
  • Éviter le solarium.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer