Analytics Universal Code
1 santeweb
 
Par pertes on entend l'élimination accrue de sécrétions généralement malodorantes par le vagin.

Les sécrétions vaginales quotidiennes font parties des fonctions normales du corps de la femme et jouent un rôle important dans la défense contre les agents pathogènes (bactéries, champignons, virus, etc.). Les sécrétions vaginales sont communément appelées pertes vaginales.

En règle générale, les sécrétions normales sont blanches, inodores et ainsi nommées leucorrhée. Leur quantité varie d`une femme à l`autre et dépend de la phase du cycle menstruel. Les femmes, qui observent précisément leur corps, peuvent noter des changements corrélant avec les différentes phases du cycle menstruel. Ainsi l`aspect des sécrétions peut varier de translucide à légèrement laiteux et épaisse sans pour autant qu`une maladie soit présente.

Si la flore vaginale est perturbée, des agents pathogènes peuvent alors pénétrer et causer des infections ou des maladies sexuellement transmissibles. Dans ce cas, la consistance et la couleur des pertes sont significativement modifiées et donc considérées comme indicateur fiable de maladie. Les sécrétions peuvent être transparentes, jaunâtres, aqueuses, mousseuses, visqueuses, purulentes, granuleuses, sanglantes ou encore verdâtres, selon la cause de la maladie. En cas d`infection bactérienne, les pertes seront souvent malodorantes.

Un écoulement vaginal est souvent accompagné de sensations de brûlures et de démangeaisons. D`autres symptômes peuvent survenir selon la cause.

Les symptômes associés: rougeurs et gonflement des grandes lèvres, brûlures et douleurs lors de la miction ou des relations sexuelles, formation de petites cloques, douleur dans le bas-ventre, fièvre.

Les causes les plus fréquentes des sécrétions vaginales anormales sont les infections de la flore vaginale et les plus rares sont les maladies des organes génitaux internes (utérus, trompes, ovules). Il est cependant important de préciser que des sécrétions ne sont pas toujours l`expression d`une maladie.

Les maladies engendrant des sécrétions vaginales symptomatologiques:

  • Infection à chlamydias (maladie bactérienne sexuellement transmissible)
  • Inflammation des trompes (salpingite), inflammations des ovaires (Annexite)
  • Cancer du col utérin (carcinome du cervix)
  • Cancer de l`utérus (carcinome de `utérus)
  • Gonorrhée
  • Inflammation vaginale (Vaginites)
  • Cancer du vagin (carcinome vaginal)
  • Mycose vaginale
  • Secrétions vaginales,
  • Tuberculose dans les parties génitales
  • Diabète (diabetes mellitus)
  • Allergie (par exemple allergie au latex)

Les autres causes menant à une modification des sécrétions vaginales:

  • Fluctuations hormonales durant la puberté ou la grossesse
  • Manque d`oestrogène à la ménopause
  • Corps étranger (tampon oublié)
  • Stress
  • Hygiène intime mauvaise ou exagérée

La flore vaginale peut être perturbée par de multiples facteurs. Certains d`entre eux peuvent être facilement évités, à savoir:

  • Bonne hygiène intime: autant un manque d`hygiène qu`une hygiène excessive (laver intensivement ou des produits intimes agressifs) irritent la peau et perturbent la flore vaginale.
  • Nettoyer soigneusement après avoir été à selles: de l`avant vers l`arrière de sorte que les germes intestinaux ne se retrouvent pas au contact du vagin.
  • Eviter de porter des habits serrés synthétiques.
  • Eviter le stress
  • Safer Sex: les préservatifs et fémidomes protègent de la transmission de maladies et d`infections génitales.
  • Un style de vie sain renforce les défenses du corps: renoncer à la fumer, consommation d`alcool modérée, activité physique régulière, alimentation saine.

Si les modifications suivantes des sécrétions vaginales surviennent un gynécologue devrait être consulté:

  • Sécrétions plus abondantes que d`habitude
  • Modification de la couleur et/ou de la consistance
  • Changement d`odeurs
  • Démangeaisons, rougeurs, en flemment, brûlures, douleurs au niveau génital
  • Douleurs pelviennes
  • Fièvre

Un changement des sécrétions doit toujours être prise au sérieux car une infection prolongée peut mener à la stérilité.

Quel médecin consulter?

  • Gynécologue

[Lien vers tous les médecins spécialistes]

Pour se faire une image concrète des problèmes actuels et des éventuels causes, il convient d`abord de recueillir les antécédents médicaux (anamnèse) et d`effectuer un examen clinique avec des outils simples (observation, analyse, palpation, auscultation, tests fonctionnels, etc.). A partir de l`anamnèse et de l`examen clinique, d`autres analyses spécifiques peuvent suivre.

Anamnèse

  • Question concernant la symptomatique des sécrétions: depuis quand, quelles modifications (quantité, qualité, couleur, odeur, etc.), corrélations avec le cycle menstruel, etc.
  • Symptômes associés
  • Hygiène intime au quotidien
  • Maladies antérieures et concomitantes, y compris les opérations
  • Prise de médicaments (surtout antibiotique, hormone, spray intime)
  • Anamnèse sexuelle: utilisation de tampons, douleurs lors des rapports sexuels, problèmes du partenaires également

Examen clinique

Lors de l`examen gynécologique le médecin va d`abord considérer la région génitale externe, puis examiner à l`aide d`un spéculum (miroir vaginale) la paroi vaginale et le col de l`utérus. La quantité et la qualité des sécrétions peuvent ainsi déjà être évalués.

D`autres diagnostiques / examens spécifiques

  • Frottis vaginal pour déterminer le germe pathologique (bactéries, virus, champignons, protozoaires)
  • Culture cellulaire pour détecter d`autres agents pathogènes
  • Appréciation de l`odeur
  • Mesure de l`acidité de la flore vaginale (pH) à l`aide d`une bandelette
  • Prélèvement d`un échantillon de tissu (biopsie) en cas de modification de la paroi vaginale ou du col de l`utérus

Le traitement des pertes vaginales est toujours basé sur la cause. Les options de traitement sont les suivantes:

  • Les antibiotiques pour les infections bactériennes
  • Les antifongiques pour les infections fongiques
  • Quand une infection est virale (herpès génital), les médicaments inhibiteurs de virus aident (antiviraux)
  • Si il n`y a pas d`agents pathogènes, un ovule vaginal contenant des bactéries lactiques peut aider à rétablir l`équilibre de la flore vaginale.
  • En cas de fluctuations hormonales, des crèmes contenant des oestrogènes peuvent aider.
  • Les maladies telles que les kystes ou les tumeurs de l`utérus seront opérées. Une radiothérapie et/ou une chimiothérapie peuvent s`avérer nécessaire en cas de cancer.

Dans certaines maladies les partenaires doivent être traités en parallèles, sinon il y a un risque de réinfection par contamination mutuelle.

Précautions à prendre lors des traitements de secrétions vaginales:

  • Renoncer aux rapports sexuels pour ne pas plus endommager la flore vaginale déjà abimée
  • Ne pas utiliser des tampons
  • Ne pas doucher la flore vaginale
  • Renoncer à la consommation de sucre en cas d`infection vaginale fongique car les champignons se nourrissent de sucre.
 
Rectangle Bottom
Rectangle Right Top
Morbus Crohn - Colitis ulcerosa
Maladie de crohn - colite ulcéreuse
Les tableaux pathologiques
Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques
Cystite
Item 1 - title
Infection urinaire Traitement naturel Sans antibiotique
La pharmacie spécialisée
Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais.

Partenaire

Logo Spezialapotheke2 fr

Rectangle Right Bottom
Sky Right Top
finish adserving